Audi fait équipe avec Umicore dans le recyclage des batteries de véhicules électriques

22 février 2020 à 10h10
0
Batterie voiture

Les procédés de recyclage ou de seconde vie des batteries provenant de véhicules électriques sont en plein développement. Des constructeurs, comme Volkswagen ou Nissan, et des pays, tels que l'Inde, ont déjà engagé des programmes sur le sujet.

Cette fois, c'est au tour d'Audi de faire un geste en ce sens. Suite à des tests préliminaires effectués en décembre dernier, le constructeur allemand a conclu un partenariat avec Umicore. Aujourd'hui, il travaille à industrialiser le procédé.

« Bond technologique »

Après les tests, les deux enseignes ont déclaré que 90 % du cobalt et du nickel contenus dans les batteries de l'e-Tron pouvaient être récupérés et recyclés. Les partenaires sont donc passés à la phase suivante, à savoir le développement d'une chaîne de production fermée destinée à la récupération et au recyclage des matériaux. Ces derniers, extraits des cellules, ne pouvant pas être utilisés tels quels, Audi cherche, selon l'expression d'une porte-parole à « maîtriser le processus ». La représentante ajoute qu'« à l'étape suivante, une production en série est envisageable ».

Le Dr. Bernd Martens, membre du conseil de direction des achats et des technologies de l'information chez Audi a déclaré : « Une boucle fermée de matières premières pour batteries est un grand bond technologique. Nous économisons des ressources précieuses et réduisons les émissions de CO2. Ainsi, nous nous rapprochons considérablement de notre objectif d'une chaîne d'approvisionnement durable, et avons atteint une étape importante dans la réalisation d'un équilibre global neutre en carbone d'ici 2050 ».

Le communiqué d'Umicore précise : « Notre objectif est de penser la durabilité de manière globale. Cela comprend la gestion de la fin de vie [ des batteries ] ainsi qu'un développement économe en ressources de nos produits ».


Un peu en-deçà de l'objectif

Avec ce partenariat, Audi a trouvé un interlocuteur capable de se charger de la récupération des matières premières issues de ses véhicules électriques. Umicore recevra des cellules issues des batteries de modèles E-Tron. Dans un premier temps, ces cellules proviendront de modèles encore en développement. L'enseigne se chargera alors d'en récupérer le cobalt et le nickel, qui seront ensuite transformés et réutilisés comme matières premières.

Cette coopération entre Audi et Umicore, et la conception d'une filière de recyclage en circuit fermé avaient été annoncés en octobre 2018. À l'époque, le constructeur évoquait un taux de recyclage de 95 %, mais les chiffres donnés aujourd'hui parlent toujours de « plus de 90 % ». Cela dit, avec le développement de la filière, Audi ne désespère pas d'améliorer ses chiffres, le communiqué de presse soulignant que « de nouvelles compétences en recyclage devront être développées ».

Source : Electrive
6
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

En Allemagne, Tesla condamnée pour
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Flight Simulator sortira en version physique en Europe... en 10 DVD
Nissan Ariya : le crossover électrique se dévoile et promet jusqu'à 500 km d'autonomie
Nokia annonce pouvoir passer 3 millions d’émetteurs 4G à la 5G via une mise à jour logicielle
Apple : la justice européenne donne raison à la firme et à l'Irlande, l'amende de 13 milliards annulée
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple anticiperait une forte hausse des achats de MacBook Pro
Voiture électrique : quelles sont les habitudes de roulage et de recharge des Français ?
scroll top