Recyclage : l'Inde va imposer aux constructeurs auto de récupérer les batteries usagées

6
voiture électrique charge recyclage
© Pixabay

Recycler les batteries des voitures électriques reste un enjeu majeur dans le secteur. Des marques comme Volkswagen ont déjà pris les devants, prévoyant une seconde vie pour les batteries usagées issues de leurs véhicules.

Mais l'Inde entend accélérer le processus. Dans le but d'inciter au recyclage de ces batteries, le gouvernement indien entend obliger les constructeurs automobiles à les récupérer.

Une obligation pour les constructeurs

À l'origine de la réglementation, un comité interministériel portant sur la mobilité a proposé que le ministère indien en charge de l'environnement, des forêts et du changement climatique travaille sur une nouvelle politique de recyclage des batteries provenant de véhicules électriques. D'après Economic Times, une source souhaitant rester anonyme a déclaré : « Cette nouvelle politique incitera les compagnies à mettre en place des usines de recyclage et les obligera à collecter les batteries usagées ».

L'initiative ferait partie d'un vaste plan, le National Electric Mobility Mission Plan 2020. En 2020, l'Inde s'attend en effet à compter entre 6 et 7 millions de voitures électriques sur ses routes, et à ce que près d'un tiers de son parc automobile fonctionne à l'électricité d'ici 2030.

Ecologie et économie

Si l'engagement en faveur de l'environnement est réel, il y a également une dimension économique dans l'initiative du gouvernement indien. Les batteries des voitures électriques contiennent des matériaux précieux, comme l'aluminium, le nickel ou le lithium. Ce sont des produits que l'Inde doit importer pour satisfaire une demande toujours plus forte : une étude de JMK Research estime qu'en Inde, le volume des batteries au lithium-ion passera de 2,9 GWh en 2018 à 132 GWh en 2030. Les officiels ont donc déclaré : « le gouvernement indien tient à ce que ces matériaux soient récupérés et recyclés lorsque les batteries sont en fin de vie, afin d'en optimiser l'utilisation ».

En Inde, la collecte de batteries usagées par le constructeur, rentre désormais dans ce que l'on appelle la « responsabilité étendue du producteur » (PER), une stratégie stipulant que le producteur d'un bien manufacturé doit pouvoir en gérer les déchets finaux.

En France, le code de l'environnement précise depuis 1975 : « Il peut être fait obligation aux producteurs, importateurs et distributeurs de ces produits ou des éléments et matériaux entrant dans leur fabrication de pourvoir ou de contribuer à l'élimination des déchets qui en proviennent ».

Jusqu'à présent, l'Inde, pour sa part, demandait simplement un traitement adapté pour les batteries au plomb. La nouvelle réglementation est donc plus proche des évolutions récentes du marché, où le lithium-ion est de plus en plus présent.

Source : Economic Times
Modifié le 10/10/2019 à 09h24
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
6
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Microsoft accuse l'Iran de vouloir pirater la campagne présidentielle américaine
Un accord entre la Chine et la Russie soulève des inquiétudes sur la censure du Net
Pick-up Tesla : Elon Musk confirme sa présentation officielle le mois prochain
🔥 Notre sélection coup de coeur des enceintes bluetooth
Sur son Store, Apple vend désormais... des manettes Xbox One !
Nikon lance le Z50 : un hybride APS-C à moins de 1000€
OVH fête ses 20 ans en changeant de nom (et pas que) : dites désormais « OVHcloud »
Le PC est désormais la plateforme de prédilection des joueurs de Destiny 2
Xiaomi présente le Redmi 8 : le futur roi de l’entrée de gamme ?
Suivez la conférence OnePlus en direct sur Clubic !
Haut de page