Recyclage : l'Inde va imposer aux constructeurs auto de récupérer les batteries usagées

Benoît Théry Contributeur
10 octobre 2019 à 09h24
0
voiture électrique charge recyclage
© Pixabay

Recycler les batteries des voitures électriques reste un enjeu majeur dans le secteur. Des marques comme Volkswagen ont déjà pris les devants, prévoyant une seconde vie pour les batteries usagées issues de leurs véhicules.

Mais l'Inde entend accélérer le processus. Dans le but d'inciter au recyclage de ces batteries, le gouvernement indien entend obliger les constructeurs automobiles à les récupérer.

Une obligation pour les constructeurs

À l'origine de la réglementation, un comité interministériel portant sur la mobilité a proposé que le ministère indien en charge de l'environnement, des forêts et du changement climatique travaille sur une nouvelle politique de recyclage des batteries provenant de véhicules électriques. D'après Economic Times, une source souhaitant rester anonyme a déclaré : « Cette nouvelle politique incitera les compagnies à mettre en place des usines de recyclage et les obligera à collecter les batteries usagées ».

L'initiative ferait partie d'un vaste plan, le National Electric Mobility Mission Plan 2020. En 2020, l'Inde s'attend en effet à compter entre 6 et 7 millions de voitures électriques sur ses routes, et à ce que près d'un tiers de son parc automobile fonctionne à l'électricité d'ici 2030.

Ecologie et économie

Si l'engagement en faveur de l'environnement est réel, il y a également une dimension économique dans l'initiative du gouvernement indien. Les batteries des voitures électriques contiennent des matériaux précieux, comme l'aluminium, le nickel ou le lithium. Ce sont des produits que l'Inde doit importer pour satisfaire une demande toujours plus forte : une étude de JMK Research estime qu'en Inde, le volume des batteries au lithium-ion passera de 2,9 GWh en 2018 à 132 GWh en 2030. Les officiels ont donc déclaré : « le gouvernement indien tient à ce que ces matériaux soient récupérés et recyclés lorsque les batteries sont en fin de vie, afin d'en optimiser l'utilisation ».

En Inde, la collecte de batteries usagées par le constructeur, rentre désormais dans ce que l'on appelle la « responsabilité étendue du producteur » (PER), une stratégie stipulant que le producteur d'un bien manufacturé doit pouvoir en gérer les déchets finaux.

En France, le code de l'environnement précise depuis 1975 : « Il peut être fait obligation aux producteurs, importateurs et distributeurs de ces produits ou des éléments et matériaux entrant dans leur fabrication de pourvoir ou de contribuer à l'élimination des déchets qui en proviennent ».

Jusqu'à présent, l'Inde, pour sa part, demandait simplement un traitement adapté pour les batteries au plomb. La nouvelle réglementation est donc plus proche des évolutions récentes du marché, où le lithium-ion est de plus en plus présent.

Source : Economic Times
Modifié le 10/10/2019 à 09h24
4 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top