La prime à la conversion a fait carton plein en 2019, malgré des conditions d'obtention durcies

06 février 2020 à 15h26
0
Voiture électrique

Le gouvernement a annoncé les résultats de la prime à la conversion sur l'année 2019. Comme attendu, le dispositif a rencontré un franc succès, entraînant un large dépassement de l'enveloppe budgétaire initialement prévue. Un constat, que l'on retrouve aussi pour le bonus écologique, qui a poussé l'État à rendre plus stricts les critères d'attribution.

Pour rappel, la prime à la conversion est une aide allouée aux propriétaires de véhicules polluants, pour les inciter à abandonner ces derniers, au profit de voitures plus propres. Lancé en 2014, le dispositif fiscal a connu une nette accélération en 2019, après avoir été étendu à davantage de bénéficiaires.

Bien au-dessus du budget prévu

En effet, Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, a récemment dévoilé les chiffres de la prime à la conversion sur l'année écoulée. Et ils témoignent d'un succès incontestable, puisque 820 millions d'euros ont été versés au total en 2019. Or, à l'origine, l'État avait prévu un budget de 596 millions d'euros, pour financer la prime. L'engouement suscité a donc largement dépassé les attentes, et ce, en dépit d'une rallonge budgétaire de 70 millions d'euros décidée en novembre dernier.


Le gouvernement n'a pas tardé à réagir... en restreignant les conditions d'obtention de la prime. Depuis l'été dernier, il a ainsi pris des mesures pour rendre ces critères plus contraignants : exclusion des véhicules haut de gamme, abaissement du seuil d'émission de CO2, montant dépendant du revenu fiscal... Des mesures qui ont certainement déjà contribué à limiter le nombre de dossiers déposés, sans totalement entamer le crédit du dispositif.

Idem pour le bonus

Par ailleurs, une autre aide du même type a rencontré un succès similaire : le bonus écologique. Ce dernier a pour but d'inciter les automobilistes à acheter une voiture électrique. Et en 2019, « pour le bonus, nous avons dépensé 62 millions d'euros de plus que prévu », a indiqué Gérald Darmanin, ce qui correspond à un total d'environ 326 millions d'euros.


Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le ministère a une nouvelle fois décidé de durcir les conditions d'octroi du bonus. Et cette fois, ces changements s'accompagneront d'une baisse du budget alloué au dispositif dans les prochaines années.

Source : L'argus
Modifié le 06/02/2020 à 15h31
3
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top