Pour la P.-D.G de YouTube, il est "plus important que jamais" d'accepter les contenus sensibles

29 août 2019 à 12h13
0
Susan Wojcicki

Le communiqué posté par Susan Wojcicki sur le blog de YouTube appelle à « l'ouverture ». La P.-D.G. affirme croire que la préservation d'une plateforme libre est plus importante que jamais. En d'autres termes, que chacun devrait pouvoir uploader ce qu'il entend sur YouTube.

YouTube, la plateforme aux deux milliards d'utilisateurs, entendrait-elle accepter des contenus controversés, comme de la violence ou du harcèlement ? Après des mois de critiques, c'est en tout cas ce que la P.-D.G. laisse entendre.

Faire entendre « des voix authentiques »

Le communiqué a un mot récurrent : l'ouverture. « YouTube est bâti sur le principe de l'ouverture. À partir de la liberté de cette plateforme, des millions de créateurs dans le monde sont connectés à un public nombreux, et beaucoup d'entre eux ont fait prospérer des entreprises par ce procédé. Mais l'ouverture vient également avec des défis, raison pour laquelle nous mettons à jour régulièrement nos conditions d'utilisation ».

Le texte souligne ensuite les modifications récentes du règlement relatif aux discours de haine, et à celles relatives au harcèlement. Il justifie ensuite une ouverture plus large. « Malgré ces préoccupations, je crois que conserver une plateforme ouverte est plus important que jamais ». Susan Wojcicki cite divers exemples où la publication d'un contenu jugé offensant lui semble justifié. « Par exemple, en Nouvelle-Zélande, Ryleigh Hawkins a lancé la chaîne Tourettes Teen pour éveiller les consciences sur ce que vivent les personnes atteintes du syndrome de la Tourette. (...) Les adolescents diffusent des vidéos de leur harcèlement au collège pour rappeler que c'est un moment douloureux et montrer comment les gens rebondissent ».


Elle poursuit sa démonstration : « Rien de tout cela ne serait possible sans ouverture. Sans un système ouvert, certaines voix authentiques ont du mal à se faire entendre. (...) Sans ouverture, cet adolescent harcelé n'aurait pas trouvé de communauté de personnes qui lui ressemblent, et lui permettent de savoir que cela peut s'arranger ».

1 % de contenus problématiques

Pour Susan Wojcicki comme pour YouTube, cette ouverture reste largement controversée. À ce sujet, la P.-D.G. dit que « l'ouverture revient parfois à laisser en ligne du contenu qui n'est pas mainstream, qui est controversé voire offensant ». Une déclaration qui fait suite aux nombreuses critiques concernant des contenus qualifiés de « problématiques », et qui ont été diffusés sur la plateforme.


Dans son communiqué, Susan Wojcicki marque la séparation entre des éléments justifiables et d'autres qui ne le sont pas : « Les contenus problématiques représentent 1 % du contenu de YouTube, et nous travaillons chaque jour à réduire encore ce nombre. Ce nombre si faible a pourtant un impact démesuré, aussi bien pour nos utilisateurs que pour ce modèle d'ouverture qui a permis l'essor de notre communauté ».

Ce débat au sujet de l'ouverture de la plateforme ne date pas d'hier. Susan Wojcicki en a déjà discuté lors de débats publics. Il lui est déjà arrivé de faire machine arrière, mais l'idée, elle, n'a jamais été totalement abandonnée.

Source : Vox.
Modifié le 29/08/2019 à 13h21
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top