YouTube se met au fact checking sur les recherches de vidéo

le 11 mars 2019 à 17:32
 0
Youtube

Twitter, Facebook, Google... Les géants du web multiplient leurs outils pour lutter contre la désinformation ces temps-ci.

Après avoir annoncé qu'elle ne recommanderait plus les contenus complotistes, la célèbre plateforme de vidéos YouTube s'apprête maintenant à adopter un outil de fact checking destiné à la recherche de contenus.

YouTube vous alerte des contenus trompeurs


Le sujet peut sembler délicat à traiter et les outils difficiles à mettre en place, compte tenu de la grogne de certains utilisateurs. Pourtant, les campagnes de désinformation font rage sur les réseaux sociaux et les plateformes telles que YouTube, ces derniers sont souvent pointés du doigt pour leur propension à mettre bien trop souvent en avant des informations fallacieuses et autres contenus trompeurs. Facebook semble d'ailleurs avoir déjà pris des mesures à l'égard des campagnes anti-vaccination.

Afin de tenter d'enrayer le flot incessant de thèses complotistes et autres fakes news souvent mises au point dans le but d'influencer les opinions et point de vue des internautes, Google a décidé de prendre les choses en main sur sa plateforme YouTube. Le géant du web va ainsi déployer un panneau de vérification des faits (fact checking) lors de recherches de vidéos tournant autour de sujets « susceptibles de donner lieu à des informations erronées ».

Santé, médecine, histoire, politique : quand les complotistes pensent le monde


Bien qu'on ne connaisse pas encore dans le détail l'étendue des sujets concernés par ce nouvel outil, on peut déjà penser que ceux qui touchent à la science feront l'objet d'une attention particulière, puisque nombreuses sont les campagnes de désinformation sur ces thématiques, notamment concernant la santé.

La capture d'écran que vous pouvez observer ci-dessus donne un bon exemple de ce à quoi ressemblera l'outil et des sujets qu'il est susceptible de détecter.

YouTube fact checking
© Buzzfeed

Pour le moment disponible uniquement en Inde (en hindi et en anglais), cet outil va être testé pour une durée indéterminée sur l'un des plus importants marchés de YouTube (plus de 250 millions d'utilisateurs quotidiens). Google a pour le moment refusé de partager le calendrier du déploiement de ce panneau de fact checking aux autres régions du monde, mais nul doute qu'il finira par arriver en France.

Modifié le 11/03/2019 à 19h47
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Dans le but de célébrer son premier anniversaire, PUBG Mobile a mis en ligne une toute nouvelle mise à jour qui regorge de cadeaux et autres améliorations sur les différentes maps. De quoi occuper les plus de 200 millions de joueurs à travers le monde qui plongent dans ce battle royale régulièrement.
17:02 | Jeux vidéo
Amazon teste depuis plusieurs mois l’affichage de vidéos dans les résultats de recherche sur l’application iOS...
16:27 | Amazon
Une vulnérabilité découverte par un expert en sécurité permettait à des personnes mal intentionnées d’accéder à certaines données utilisateurs depuis Google Photos.
Trois personnes ont été condamnées à de la prison ferme pour avoir diffusé en streaming et illégalement des matchs de Premier League.
Hier, la page de l’Apple Store australien dévolue aux AirPods, affichait une nouvelle photo de l’AirPower. Cette dernière mettait en scène la recharge simultanée d’un boîtier d’AirPods et d’un iPhone XS grâce au tapis de recharge par induction d’Apple annoncé en 2017.
La capitale a décidé de durcir le ton face à la multiplication des trottinettes, vélos et scooters en libre-service, qui provoquent de plus en plus d’accidents.
Les mots de passe d’entre 200 et 600 millions d’utilisateurs ont été accessibles à une grande partie des employés du réseau social. Facebook va prévenir les personnes touchées et les inviter à le modifier.
13:32 | Facebook
Xiaomi est en forme en ce début d’année. Après un impressionnant Mi 9, le constructeur chinois renouvelle son entrée de gamme avec le Redmi Note 7, l’indétrônable champion du rapport qualité-prix.
À l’heure où nous rédigeons ces lignes, Nick Hagues et Anne McClain se préparent à leur première sortie extravéhiculaire depuis qu’ils ont rejoint la station spatiale internationale le 15 mars à l’aide du vaisseau Soyouz. Une sortie de l’ISS à suivre en direct sur la chaîne YouTube de la NASA.
12:19 | Espace
Côté promotion, l'opérateur mobile en ligne RED by SFR met les bouchées doubles en ce moment et ce n'est pas pour nous déplaire. Cette fois-ci, pas de nouvelles offres sur un forfait mobile à l'horizon mais plutôt sur un smartphone, le Huawei P Smart 2019 à 219€. Ce bon plan vous tente ? Suivez-nous, on vous en dit un peu plus.
12:06 | Bon plan
À l’instar du service de streaming musical, la société russe de cybersécurité Kaspersky s’oppose à la politique de distribution de la firme à la pomme sur son App Store.
11:47 | Kaspersky
BMW va proposer un total de 12 voitures électriques dans son catalogue d'ici 2025.
Le groupe Razer annonce une nouvelle collaboration autour du jeu mobile, avec le chinois Tencent.
10:37 | Smartphone
Une vie extra-terrestre pourrait-elle évoluer sous la surface de la planète ? C’est en tout cas ce que la NASA aimerait vérifier à l’aide d’un drone spatial autonome capable d’explorer les grottes martiennes.
10:02 | Nasa
Selon le patron d'Epic Games, malgré ses dizaines de millions de joueurs, Apex Legends n'a jamais fait trembler Fortnite.
scroll top