Les contenus "antivax" bientôt moins visibles sur Facebook

Matthieu Legouge Contributeur
08 mars 2019 à 17h28
0
Vaccin

Conscient des conséquences que peuvent avoir les campagnes de désinformation sur ses réseaux sociaux, Facebook vient d'annoncer un tout nouveau plan d'action pour répondre à la problématique anti-vaccination. Son objectif est de réduire la visibilité des contenus antivax tout en promouvant des informations faisant autorité sur le sujet.

Les réseaux sociaux sont chaque jour le théâtre d'un scandale qui ne fait qu'accroître. Les fakes news et autres campagnes de désinformation y sont en effet largement partagées et influencent, par la même occasion, les choix et les comportements de milliers de foyers. Dans un fallacieux mélange de théorie du complot et de dénégation des faits scientifiques, les campagnes anti-vaccination gagnent en popularité et les conséquences à long terme pourraient être désastreuses : sans une couverture vaccinale adéquate, certaines maladies infectieuses pourraient faire leur réapparition, alors que d'autres verraient les cas se multiplier à travers le monde. N'oublions pas que se vacciner, ce n'est pas seulement se protéger soi-même, mais aussi les autres !

Comment Facebook compte-t-il s'y prendre ?

Facebook, a annoncé commencer par réduire le classement des groupes et des pages qui diffusent de fausses informations à propos de la vaccination, ce qui devrait permettre à ces contenus d'apparaître beaucoup moins souvent dans le fil d'actualité. Sur Instagram, ce genre de contenu sera simplement supprimé sur les pages Hashtag, ainsi que sur Instagram Explore.

Facebook ne compte toutefois pas s'arrêter là. Dans son billet de blog, le réseau social annonce qu'il bloquera et désactivera les comptes d'annonceurs qui propagent ou qui s'appuient sur de fausses informations à propos de la vaccination pour engranger de l'audience.

Enfin, les groupes et les pages antivax seront bien plus difficiles à trouver qu'auparavant. Ces derniers seront effectivement exclus des recommandations et ne feront pas partie des éléments inclus dans la recherche prédictive de Facebook.

Faire confiance à l'OMS

Pour séparer le vrai du faux, Facebook s'appuiera sur les compétences de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Bien que les plus complotistes des groupes antivax y verront ici un signe que « Big Pharma » contrôle tout, il est plutôt de bon augure de voir une organisation telle que l'OMS travailler main dans la main avec Facebook afin de tenter d'enrayer le flot incessant d'informations rejetant des faits scientifiques pourtant clairs et établis.

Alors atteinte à la liberté d'expression ou simple mesure de bon sens qui pourrait éventuellement sauver des vies ?

12 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top