Google explique sa stratégie de combat des fakes news dans la recherche, l'actu et YouTube

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
21 février 2019 à 16h02
0
Google Search

Google entend bien mettre les bouchées doubles pour lutter contre les fake news ! C'est en tout cas ce qui ressort de la conférence sur la sécurité qui s'est tenue ce weekend à Munich.

Le géant du web y a notamment présenté un livre blanc détaillant ses outils de lutte contre la désinformation, ainsi que ses multiples efforts concernant Google Search, News, mais aussi YouTube.

Une lutte difficile, mais nécessaire

Les internautes sont chaque jour confrontés à une quantité affolante de fake news sur la toile, en grande partie relayées sur les réseaux sociaux. On a déjà pu constater à quel point la désinformation est dommageable, les campagnes antivax jouent par exemple un rôle important dans le retour de maladies que l'on pensait jusque-là éradiquées, ou presque.

Comme le décrit Google, ces « efforts délibérés pour tromper et induire en erreur » concernent une multitude de sujets et ceux qui s'y livrent poursuivent divers objectifs : influencer le processus politique, générer des bénéfices, ou encore simplement « jouer au troll ».

Pour lutter contre ces fléaux, Google entend axer son approche autour de trois stratégies déterminantes adaptées à chacun de ses produits : Search, News et YouTube.

Trois axes majeurs pour Google

Premier fondement de l'approche de Google pour lutter contre la désinformation, le moteur de recherche organise les résultats à l'aide d'algorithmes de classification qui « ne favorisent pas les points de vue idéologiques des personnes qui les construisent et auditent ». Le contenu est donc organisé en fonction de sa qualité et de son respect des différentes recommandations émises par la société.

Dans un second temps, Google met en avant sa lutte contre les spams depuis plus de 20 ans. Une expérience qui lui permet notamment d'affirmer être en mesure de lutter contre les utilisateurs qui tentent de tromper son système de classement pour obtenir plus de visibilité, notamment sur Google News et sur sa plateforme d'hébergement de vidéos.

Enfin, le troisième point majeur de sa stratégie de lutte contre les fake news consiste à fournir davantage d'informations et d'outils aux utilisateurs de ses services afin que chacun puisse y avoir recours pour se constituer son propre point de vue. Cela concerne notamment YouTube et Google Search avec la mise en place de panneaux de connaissance et d'informations, mais aussi l'utilisation de fact checkers sur Google News. La firme entend aussi confirmer son soutien à un journalisme de qualité par le biais de la Google News Initiative, censée faciliter le travail des médias en ligne.

La menace future est quant à elle déjà bien identifiée, puisqu'il s'agit des deep fake et des synthetic media générés par l'intelligence artificielle. À ce sujet, on peut lire dans le livre blanc :


« Le domaine des supports synthétiques évolue rapidement et il est difficile de prévoir ce qui pourrait arriver dans un avenir proche. Pour aider à la préparation de ce problème, Google et YouTube investissent dans la recherche pour comprendre comment l'IA pourrait aider à détecter un contenu synthétique tel qu'il se présente, en travaillant avec des experts du monde entier dans ce domaine ».



10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
scroll top