Google explique sa stratégie de combat des fakes news dans la recherche, l'actu et YouTube

Matthieu Legouge
Expert périphériques
21 février 2019 à 16h02
0
Google Search

Google entend bien mettre les bouchées doubles pour lutter contre les fake news ! C'est en tout cas ce qui ressort de la conférence sur la sécurité qui s'est tenue ce weekend à Munich.

Le géant du web y a notamment présenté un livre blanc détaillant ses outils de lutte contre la désinformation, ainsi que ses multiples efforts concernant Google Search, News, mais aussi YouTube.

Une lutte difficile, mais nécessaire

Les internautes sont chaque jour confrontés à une quantité affolante de fake news sur la toile, en grande partie relayées sur les réseaux sociaux. On a déjà pu constater à quel point la désinformation est dommageable, les campagnes antivax jouent par exemple un rôle important dans le retour de maladies que l'on pensait jusque-là éradiquées, ou presque.

Comme le décrit Google, ces « efforts délibérés pour tromper et induire en erreur » concernent une multitude de sujets et ceux qui s'y livrent poursuivent divers objectifs : influencer le processus politique, générer des bénéfices, ou encore simplement « jouer au troll ».

Pour lutter contre ces fléaux, Google entend axer son approche autour de trois stratégies déterminantes adaptées à chacun de ses produits : Search, News et YouTube.

Trois axes majeurs pour Google

Premier fondement de l'approche de Google pour lutter contre la désinformation, le moteur de recherche organise les résultats à l'aide d'algorithmes de classification qui « ne favorisent pas les points de vue idéologiques des personnes qui les construisent et auditent ». Le contenu est donc organisé en fonction de sa qualité et de son respect des différentes recommandations émises par la société.

Dans un second temps, Google met en avant sa lutte contre les spams depuis plus de 20 ans. Une expérience qui lui permet notamment d'affirmer être en mesure de lutter contre les utilisateurs qui tentent de tromper son système de classement pour obtenir plus de visibilité, notamment sur Google News et sur sa plateforme d'hébergement de vidéos.

Enfin, le troisième point majeur de sa stratégie de lutte contre les fake news consiste à fournir davantage d'informations et d'outils aux utilisateurs de ses services afin que chacun puisse y avoir recours pour se constituer son propre point de vue. Cela concerne notamment YouTube et Google Search avec la mise en place de panneaux de connaissance et d'informations, mais aussi l'utilisation de fact checkers sur Google News. La firme entend aussi confirmer son soutien à un journalisme de qualité par le biais de la Google News Initiative, censée faciliter le travail des médias en ligne.

La menace future est quant à elle déjà bien identifiée, puisqu'il s'agit des deep fake et des synthetic media générés par l'intelligence artificielle. À ce sujet, on peut lire dans le livre blanc :


« Le domaine des supports synthétiques évolue rapidement et il est difficile de prévoir ce qui pourrait arriver dans un avenir proche. Pour aider à la préparation de ce problème, Google et YouTube investissent dans la recherche pour comprendre comment l'IA pourrait aider à détecter un contenu synthétique tel qu'il se présente, en travaillant avec des experts du monde entier dans ce domaine ».



10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top