Fake news : L'UE met la pression sur les géants du web avant les élections européennes

02 février 2019 à 12h46
0
commission européenne.jpg

À l'approche des élections européennes, la Commission européenne a demandé à Facebook, Twitter et Google de prendre des mesures plus fortes pour lutter contre la désinformation. Si l'institution a noté certains progrès, elle les considère comme insuffisants et a exhorté ces acteurs à intensifier leurs efforts.

Les prochaines élections européennes se tiendront entre le 23 et le 26 mai 2019. Face à l'imminence de cette échéance, l'Union européenne s'inquiète de voir le scrutin influencé par une éventuelle ingérence étrangère, comme cela a pu être le cas aux États-Unis en 2016.

La mobilisation contre les fake news...


L'UE a pris la mesure de cette menace il y a déjà plusieurs mois. Elle avait en effet établi un « Code de conduite » à l'automne 2018, incitant (sans obliger) les acteurs du web à partir à la chasse aux faux comptes et à informer clairement les utilisateurs quant aux publicités. Cette charte avait alors été signée par Facebook, Twitter, Google et Mozilla.

Et depuis, les géants du web ont mis en place des actions pour combattre la désinformation. Ainsi, Facebook a imposé de nouvelles conditions quant aux publicités politiques dans plusieurs pays, pour garantir une plus grande transparence de ces annonces.

De même, Google a annoncé le renforcement de sa lutte contre les fake news, notamment dans le cadre des élections européennes. Quant à Twitter, il prévoit d'empêcher les auteurs de fausses informations de promouvoir leurs tweets.

... jugée insuffisante par l'UE


Si la Commission européenne se réjouit de constater les progrès engendrés par ces mesures, elle est loin de s'en satisfaire. Pour l'institution, il y a désormais urgence à renforcer drastiquement la lutte contre la désinformation, à quelques mois des élections. « Des mesures supplémentaires sont nécessaires pour garantir la transparence totale des publicités politiques d'ici le début de la campagne pour les élections européennes », a ainsi déclaré un responsable de la Commission.

Cela passe notamment par un « accès approprié » aux données des acteurs du web et par des explications détaillées concernant les outils destinés à traquer les fake news. De plus, l'UE entend mettre davantage en avant le « Code de conduite » et évaluer régulièrement son application. Et en cas de résultats insatisfaisants, la Commission affirme qu'elle pourrait l'imposer de manière plus stricte, en le rendant obligatoire.

Source : Le Point
5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Une étude montre que les cyclistes
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Suite à un accident mortel, la marine américaine ne veut plus d'écrans tactiles
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Nos théories sur l'évolution de l'Univers remises en question par 39 galaxies

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top