Google annonce des mesures pour protéger les élections européennes

Alexandre Boero Contributeur
23 novembre 2018 à 15h17
0
Google
achinthamb / Shutterstock.com

À quelques mois des élections européennes, Google annonce avoir pris des mesures sérieuses pour que ces dernières se tiennent au mieux et en toute transparence.

Après le scandale impliquant Facebook lors des dernières élections américaines, quelques-uns des mastodontes technologiques de la planète ont adopté en septembre dernier un code de conduite auprès de la Commission européenne, en signe de garantie d'une transparence de la publicité politique et d'une lutte conte les fake news. Jeudi, Google a donc dévoilé les produits et programmes mis en place pour protéger les 350 millions d'électeurs de l'Union européenne appelés à se prononcer en mai 2019 pour élire les 705 députés du Parlement européen.

Google va créer une bibliothèque virtuelle accessible aux citoyens

Pour cette cuvée 2019 des élections européennes, Google va mettre à disposition des électeurs de l'UE des informations électorales visant à aider les électeurs à comprendre ces élections et à les aider à trouver les informations dont ils ont besoin pour voter.

En matière de publicité politique, Google demandera aux annonceurs mentionnant un parti ou un candidat d'indiquer « clairement » aux citoyens de l'UE qui a payé pour cette publicité. La firme de Mountain View précise également qu'elle vérifiera l'authenticité des annonceurs. Et ce n'est pas tout puisqu'elle présentera un rapport sur la transparence des annonces électorales ainsi qu'une bibliothèque d'annonces interrogeables dans laquelle seront recensées diverses informations sur les acheteurs des publicités électorales, sur les destinataires, et les sommes dépensées. Une sorte d'open data qui sera accessible à tous : praticiens, citoyens et chercheurs.

Une collaboration avec les agences de presse pour lutter contre les fake news

Google entend assurer la sécurité de ses propres plates-formes et comptes aussi collaborer avec les responsables électoraux, les journalistes, les organisations de défense des droits de l'Homme et autres acteurs de l'UE. Pour se faire, l'entreprise américaine propose une formation en matière de sécurité, destinée aux groupes les plus exposés aux attaques par hameçonnage.

Enfin, Google News Lab collaborera étroitement avec les agences de presse des 27 pays de l'Union européenne pour faciliter la vérification des faits en ligne et partir à la chasse aux fake news.

Le comble, c'est que Google collectera les données des professionnels de la politique pour assurer une meilleure transparence de ses activités. Mais c'est pour la bonne cause, non ?

7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top