Des amendes de 5 000 à 100 000 euros requises pour avoir diffusé des matches de foot en streaming illégal

10 mars 2020 à 09h55
0
football-ballon-ligue-des-champions.jpg

Canal+ réclame près de 30 millions d'euros de dommages et intérêts aux prévenus. Le groupe n'est d'ailleurs pas le seul à s'être porté partie civile dans cette affaire.

Jeudi dernier, cinq hommes comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Rennes pour avoir diffusé sur Internet de très nombreuses rencontres sportives, le football en tête, après avoir monté plusieurs sites illégaux. Les contenus retransmis sur les plateformes étaient évidemment détournés de chaînes, elles, payantes, auxquelles les prévenus étaient abonnés. Outre Canal Plus, beIN SPORTS et RMC Sports, détenteurs des droits TV de la Ligue 1 et la Ligue des champions, ont aussi décidé de se joindre à l'action.


Des dizaines de milliers d'euros de revenus en quelques années

De 2014 à 2017, les sites les plus fréquentés qu'ils avaient mis au point ont attiré autour de 7,5 millions de visiteurs uniques (imaginez le nombre total de visites !). Bien alimentés en publicités, les sites auraient rapporté environ 230 000 euros aux cinq délinquants, le tout versé par une cinquantaine de régies publicitaires, entre 2014 et 2018.

Le procureur a requis 100 000 euros d'amende contre le créateur des sites, ancien vendeur de photocopieurs par ailleurs poursuivi pour blanchiment après avoir ouvert des comptes en Suisse et aux Îles Vierges. Son ancien collègue informaticien, lui, pourrait avoir à payer 20 000 euros d'amende, les trois autres prévenus ne se voyant réclamer que 5 000 euros chacun, ayant eu des rôles moins importants.

Canal Plus, qui parle d'un dossier « à un point crucial dans la lutte contre le piratage du streaming sportif », ne réclame pas moins de 29,9 millions d'euros de dommages et intérêts, le streaming en direct des événements sportifs constituant, selon un rapport de l'État, entre 10 et 20 % de l'audience sur le petit écran. Une somme qui sera de toute façon impossible à assumer. Le jugement, qui sera rendu à la fin du mois d'avril, devrait davantage se ranger du côté des réquisitions du procureur.


Source : France 3
Modifié le 10/03/2020 à 09h58
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top