TF1 veut retirer ses chaînes de Molotov, ce dernier refuse, la bataille rangée commence

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
06 juillet 2019 à 08h00
0
TF1 Molotov
© Frédéric Bisson

Lancée il y a seulement trois ans, Molotov est-elle déjà sur le point de disparaître ? C'est ce qui pourrait bien se passer puisque la plateforme qui diffuse les chaînes de télévision gratuitement vient de se mettre à dos un acteur majeur du milieu : TF1.

Le groupe dirigé par Gilles Pélisson a décidé de retirer toutes ses chaînes du service avant de se lancer dans une guerre juridique qui risque de faire très mal.

Molotov joue gros avec ses 8,5 millions d'abonnés

Après M6, c'est donc au tour de TF1 d'annoncer son retrait de Molotov. Ainsi, les chaînes TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI ne devraient plus être en accès libre depuis l'application. Cette décision semble avoir été prise suite à des différends au niveau du contrat commercial qui liait les deux entités. De plus, Molotov a plusieurs retards de paiement à son effectif, ce qui a dû envenimer un peu plus la situation. Cependant, le feuilleton ne s'arrête pas là et cette histoire pourrait bien se terminer devant les tribunaux.

En effet, conscient du manque à gagner suite à cette annonce, Molotov a tout de même décidé de continuer à diffuser les chaînes appartenant à TF1. Résultat, une assignation en contrefaçon a été déposée et le groupe de télévision demande 8 millions d'euros d'indemnités. Ce à quoi Molotov a répondu en assignant TF1 en justice afin d'obtenir le maintien du contrat commercial (comme le rapporte Les Échos). Ainsi, la bataille risque de durer un bon moment...

TF1 et Molotov, bientôt concurrents ?

Aussi, le départ de TF1 du service créé Jean-David Blanc, Pierre Lescure et Jean-Marc Denoual pourrait s'expliquer d'une autre façon. En effet, TF1 bénéficiera de sa plateforme avec abonnement très bientôt avec Salto. Ainsi, Molotov deviendrait un concurrent naturel.

Pour se justifier, la chaîne explique que « l'accord entre TF1 et Molotov, qui rémunérait les chaînes, était un accord expérimental pour leur lancement ». Les instances de TF1 appuient bien sur le fait qu'elles ont été parmi les premières à soutenir Molotov à sa sortie en 2016.

Comme nous l'avons précisé précédemment, l'arrivée de Salto, attendue avant la fin de l'année, pourrait chambouler le paysage audiovisuel français. Cet autre service, pensé pour contrer le géant Netflix, devrait rassembler France Télévisions, M6 et TF1. L'Autorité de la concurrence doit d'abord donner son accord pour que le projet puisse se faire.

Bref, autant de raisons qui expliquent que Molotov n'a plus vraiment la cote auprès des dirigeants de ces groupes. Une bien mauvaise nouvelle pour le service après l'échec de son rachat par Altice en mai dernier.

Source : Les Echos
30
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top