🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Test Sony BRAVIA XR-55A83K : un téléviseur OLED à la hauteur des attentes

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
31 mai 2022 à 12h02
9
Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Alors que la grande nouveauté porte cette année sur l’ajout au catalogue de Sony d’un téléviseur QD-OLED sous la référence A95K, le fabricant nippon en profite également pour renouveler et apporter quelques changements à ses gammes établies. L’occasion pour nous de jeter un œil à une série plus abordable avec le Sony A83K, avant de mettre la main sur cette innovation.

Sony BRAVIA XR-55A83K
  • Pic lumineux en progrès …
  • Cognitive Processor parmi les meilleurs
  • Expérience gaming à la hauteur (idéale avec la PS5)
  • Système audio convaincant
  • Support à trois positions
  • … mais en deçà de certains concurrents
  • Seulement deux ports HDMI 2.1
  • Tarif supérieur à la moyenne

Sony sort le grand jeu et décide de frapper fort en 2022. L’offre du constructeur se décline sous bien des formes, d’abord avec le lancement prochain du premier téléviseur QD-OLED du marché, mais aussi avec deux nouvelles gammes de téléviseurs MiniLED, ou encore des dalles OLED sur des diagonales de 42 et 48 pouces. Le renouvellement des séries OLED passerait presque inaperçu à côté de ces annonces. C’est pourtant par-là que nous commencerons avec ce test du Sony A83K qui promet quelques évolutions par rapport au modèle de l’an passé, au niveau de l’affichage comme du processeur et des traitements vidéo.

Prix et disponibilité

Le Sony Bravia XR-55A83K est disponible en précommande pour une sortie prévue au 30 juin 2022. Il faut débourser la coquette somme de 2 199 € pour l’acquérir. Si jamais les diagonales supérieures vous font de l’œil, il vous en sera demandé 2 999 € pour le modèle de 65 pouces et 4 599 € pour celui de 77 pouces.

À l’instar de Panasonic, son concurrent national, Sony pratique des tarifs un peu plus élevés que la moyenne notamment comparé à LG.

Toutes les mesures réalisées dans le cadre de ce test ont été enregistrées avec le logiciel CalMAN Ultimate, une sonde X-Rite i1 Display Pro Plus et un boîtier de mesure d'Input Lag Leo Bodnar.

Fiche technique Sony BRAVIA XR-55A83K

Affichage

Diagonale
55in
Résolution d'écran
3840 x 2160 pixels - 4K
Technologie d'écran
OLED
Type de dalle
WOLED
Type de rétroéclairage
Edge LED
Processeur vidéo
Bravia XR Cognitive Processor
Compatibilité HDR
HDR 10, Dolby Vision, IMAX Enhanced
Fréquence de rafraîchissement
120Hz

Audio

Puissance des haut-parleurs (watts)
50
Nombre de haut-parleurs
5
Dolby Atmos
Oui
DTS:X
Non

Connectique

Nombre de ports HDMI
4
Standard HDMI
HDMI 2.1
ARC / eARC
ARC, eARC
ALLM
Oui
Synchronisation dynamique
VRR
Autres entrées
3x usb, 1x ethernet
Autres sorties
1x optique (SPDIF), 1x HDMI ARC/ eARC, 1x casque

Connectivité

Système d'exploitation
Google TV
Bluetooth
Oui
Wi-Fi
Oui
Norme Wi-Fi
5 (AC)
Assistant vocal
Google Assistant, Alexa
Chromecast
Oui
Airplay 2
Oui
Homekit
Oui

Caracteristiques physiques

Hauteur
738mm
Largeur
1 227mm
Profondeur
330mm
Poids
19,5kg
Pied amovible
Oui
Hauteur (sans pied)
712mm
Largeur (sans pied)
1 227mm
Profondeur (sans pied)
53mm
Poids (sans pied)
17,9kg
Compatibilité VESA
Oui

Un design Monolithe raffiné et pratique

Sony reconduit le design Monolithe sur sa gamme OLED avec une esthétique et des finitions qui nous avaient déjà largement séduit l’an passé à travers le BRAVIA XR-55A80J. Il s’agit d’une conception chic et raffinée, reposant sur un aspect minimaliste qui favorise l’immersion.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
Images en sortie de carton avec le mode "Standard" © Matthieu Legouge pour Clubic
Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge


Les bordures sont extrêmement fines et le support fait montre d’un avantage de taille : il est ajustable sur trois positions différentes, et même quatre si l’on prend en compte l'installation murale.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Ce concept de support est bien pratique et permet de répondre à des besoins variés : le téléviseur s'adapte aux petites meubles avec les deux pieds vers l’intérieur de l’écran, aux plus grands avec les pieds placés aux extrémités, et peut être surélevé pour autoriser la mise en place d'une barre de son, comme le montre l’image ci-dessous.

Sony A83K © Sony
© Sony

Les pieds ont toutefois changé de forme par rapport à l’an dernier. Le matériau métallique reste le même, mais le pied est encore plus fin et élégant qu’auparavant.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Pour une éventuelle fixation murale, le Sony A83K n’est pas le téléviseur le moins profond du marché. Si la dalle OLED reste comme à l’accoutumée d’une finesse hors-norme, le caisson qui accueille l’électronique est, lui, assez épais avec exactement 53 mm de profondeur.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Cela n’empêche en aucun cas une installation propre au mur, mais on est loin de la finesse et de l’effet « tableau » d’un téléviseur comme le LG OLED evo G2 et son Design Gallery.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Les deux pieds occupent par ailleurs un espace raisonnable, 150 mm sur l’arrière et 170 mm sur l’avant, pour une longueur totale de 320 mm.

Connectiques

Le Sony Bravia XR-55A83K ne fait pas de concession en matière de connectiques. On y retrouve évidemment les tuners pour recevoir TNT, câbles et satellites, le support du Bluetooth (version 4.2) et du Wi-Fi 5 (2,4 et 5 GHz), une entrée Ethernet, une sortie casque et audio optique, et encore une entrée composite. Quatre entrées HDMI dont 2 HDMI 2.1 sont à l’honneur, ces deux dernières prenant en charge la 4K à 120 Hz, le VRR et l’ALLM et offrant une compatibilité élargie avec la PlayStation 5, nous aurons l’occasion d’y revenir. Enfin, l’un de ses deux entrées est compatible eARC.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge

Un simple cache en plastique vient se clipser côté connectique pour rendre l'installation un peu plus propre. © Matthieu Legouge pour Clubic


On trouve également deux ports USB sur ce téléviseur, qui permet aussi de connecter la petite nouveauté de Sony sur ces gammes 2022 : la Bravia CAM. Celle-ci est en option et nous ne connaissons pas son prix de vente. Elle sera en revanche fournie par défaut avec le téléviseur QD-OLED Sony A95K, nous aurons donc l’occasion d’en reparler lors de notre prochain test.

Google TV et Bravia Core au service de l’utilisateur

Sony place à nouveau sa confiance en Google pour animer ses différentes gammes de téléviseurs pour 2022. Le géant de Mountain View a su développer un système encore plus efficace et performant qu’Android TV et continue de l’affiner au fil des mois. Les téléviseurs Sony parviennent ainsi à offrir l’une des meilleures expériences connectées du marché, grâce à Google TV et son assistant vocal, à son Chromecast intégré, ou encore grâce aux compatibilités avec Amazon Alexa, Apple AirPlay 2 et HomeKit.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Google TV possède pas mal d’avantages par rapport à la concurrence. Inévitablement, l’exhaustivité en matière de bibliothèque d’applications fait partie de ses atouts. Mais le système se veut aussi fluide et sans ralentissement sur ce Sony A83K, tandis que l'interface est claire et pleinement fonctionnelle.

On peut ainsi profiter pleinement de l’écosystème Google, et de ses fonctionnalités - dont celle permettant d'ajouter directement des favoris sur la liste de lecture depuis un smartphone connecté au même compte Google. L’interface, grand atout de ce système d’exploitation, regroupe des suggestions personnalisées et multiplateformes, les applications installées sur le téléviseur, des suggestions de séries basées sur nos intérêts et, enfin, notre bibliothèque multimédia.

Si Sony se démarque grâce à cet écosystème connecté, il le fait aussi grâce à sa propre plateforme de SVoD, Bravia Core. Cette dernière réunit en majeure partie les productions de Sony Pictures Entertainment.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

L’offre est mince par rapport aux cadors du streaming que sont Netflix, Disney+ et consorts, mais Sony a mis le paquet sur la qualité d’image. On ne retrouve donc peut-être pas les dernières productions en vogue, en revanche Bravia Core permet vraiment de mettre à profit toutes les capacités du téléviseur en matière d’affichage. L’offre pour ce faire la technologie Pure Stream avec un flux pouvant atteindre 80 Mb/s, idéal pour visionner des contenus en 4K UHD, avec l’HDR, avec un flux audio DTS et bien sûr des films IMAX Enhanced. Rappelons malgré tout qu’il est nécessaire de disposer d’une connexion à internet très haut débit : 115 Mb/s sont requis pour tirer le maximum de cette technologie Pure Stream.

Deux télécommandes compactes sont désormais livrées avec les téléviseurs Bravia. Sony a conservé le design de sa télécommande en aluminium de l’an passé pour l’une, là où l’autre est beaucoup plus classique, mais donne aussi accès à bien plus de commandes.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Redessinée, la télécommande premium conserve son rétroéclairage, mais perd son pavé numérique, remplacé par un simple bouton le faisant directement apparaitre à l’écran.

Un Acoustic Surface Audio+ toujours aussi convaincant

Sony améliore son système audio maison Acoustic Surface Audio+ cette année. Un actionneur et un caisson de basse supplémentaires prennent désormais place sur cette série Bravia XR afin de faire vibrer la dalle du téléviseur. Le rendu sonore est bon en toutes circonstances, les différents modes audios aident aussi à bénéficier d’un son adapté en fonction du type de contenus visionnés. Aucun problème à relever sur les voix, parfaitement claires ; l’ajout d’un tweeter central permet justement d’y apporter encore un peu plus de réalisme. On retrouve également le calibrage des haut-parleurs lors du premier allumage du téléviseur. Le micro intégré à la télécommande se charge de détecter l’environnement afin d’adapter le son à la pièce et la position du téléspectateur.

Enfin, si ce système est largement correct pour bien situer la plupart des effets sonores de nos contenus multimédia, les cinéphiles continueront d’apprécier les solutions Home Cinema pour se plonger au cœur de l’action. Malgré la présence du fameux son Surround 3D de Sony, on ne peut pas dire que cette technologie parvienne vraiment à créer une bulle et générer une expérience virtuelle des plus immersives. Quoi qu’il en soit, l’Acoustic Surface Audio+ reste l’un des meilleurs systèmes audio embarqués sur un téléviseur OLED ; au rayon de la concurrence, seul un certain Panasonic JZ2000 fait figure d’exception sur le marché.

Qualité d'image : une avancée discrète, mais payante

Sony bichonne les acquéreurs de ses téléviseurs Bravia XR et conserve tout son attrait lorsqu’il s’agit d’évoquer la qualité de l’image. Capteur de lumière, optimisation ambiante, Bravia Core et IMAX Enhanced ; à tout cela s’ajoutent les bienfaits du Cognitive Processor XR introduit l’an passé et qui continue d’affiner ses fonctionnalités et algorithmes pour 2022.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Par rapport à la concurrence, l’atout le plus probant de ce processeur réside dans la manière dont il analyse le contenu et améliore l’image en conséquence. Certes, on ne perçoit que peu d’évolutions sur des points comme la couleur et le contraste déjà excellents sur les précédentes gammes. En revanche le Cognitive Processor parvient à séduire en apportant plus de réalisme à l’image grâce à son analyse qui tient compte de la façon dont l’œil de l’utilisateur se comporte en visionnant une scène. Cela se traduit notamment à l’image par une profondeur remarquable et une amélioration des détails et textures au premier plan.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Les traitements vidéo sont toujours aussi convaincants chez Sony, qu’il s’agisse du moteur XR OLED Motion ou de la mise à l’échelle. Les allergiques à la gestion de mouvements continueront sans doute de passer leur chemin en laissant désactiver ce moteur, tandis que les moins exigeants se laisseront séduire par la fluidité apportée sans générer d’effet caméscope.

Test Sony Bravia XR A83K FHD © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

L’upscaling est de son côté toujours aussi doux, le XR Clarity de Sony fonctionne à merveille pour produire de la texture et du détail à partir de contenus en basse définition. L’impression d’images « 4K » est maîtrisée même si la magie de l’UHD est toujours plus réelle en visionnant des contenus dans cette définition native.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Sony est parvenu à faire quelques efforts au niveau du traitement antireflet de ses téléviseurs OLED. Le gain en efficacité n’est pas flagrant, surtout si l’on compare comme nous avons l’habitude de le faire, à savoir en diffusant une scène bien sombre afin de percevoir au mieux les reflets sur l’image. Le résultat reste satisfaisant pour de l’OLED, quand bien même il parait impensable de visionner un film lors d’un bel après-midi ensoleillé.

Nos mesures

Nous avons sélectionné le mode Cinéma pour effectuer nos mesures, tout en prenant soin de désactiver le capteur de luminosité ambiante. Sony poursuit sur sa lancée cette année en proposant les modes IMAX Enhanced et Calibré pour Netflix, ainsi que les deux modes Dolby Vision pour les contenus HDR, et fait l’impasse sur le Filmmaker Mode.

SDR

Sony fait de nets progrès sur son mode Cinéma en proposant une image globalement fidèle. La température de couleurs est plus équilibrée que ce à quoi nous nous attendions ; avec une moyenne de 6 592 K, ce A83K n’est pas bien loin de la valeur de référence.

Test Sony Bravia XR A83K

L’échelle de gris montre des résultats corrects tandis que le gamma parvient à suivre la courbe de référence avec précision et une moyenne qui s’établit à 2,425.

Notre matériel de mesure nous montre des résultats à la hauteur des attentes en ce qui concerne la reproduction des différentes teintes. Le Delta E moyen en SDR dans ce mode Cinéma est de 3, tout rond.

Test Sony Bravia XR A83K

Rappelons que cette même valeur est celle à ne pas dépasser pour éviter les dérives chromatiques perceptibles par l’œil humain. Malgré tout, il s’agit d’une valeur moyenne, en réalité on note quelques dérives notamment sur les teintes couleur peau.

HDR

Les progrès se poursuivent en HDR avec une bonne dynamique à l’image et des sources respectées en Dolby Vision comme avec l’HDR10. En témoigne la courbe EOTF, suivie à la quasi-perfection avec un signal à 10 000 cd/m², là où le A80J de l’an passé affichait des résultats décevants.

Test Sony Bravia XR A83K
Test Sony Bravia XR A83K

Le pic lumineux s’établit à 631 cd/m² (sur une fenêtre de 10 %) dans le mode Cinéma ; c’est mieux, mais encore en deçà de ce que propose la concurrence avec des téléviseurs OLED sur la même fourchette de prix. Les plus petits détails lumineux ont tendance à être reproduits avec plus de force ; sur une fenêtre de 2 %, le pic lumineux parvient à atteindre 700 cd/m². Les contrastes fous de l’OLED parviennent à nous faire oublier que l’on n’a pas à faire aux téléviseurs le plus lumineux du marché, en revanche ce manque de peps se ressent lorsque nous ne sommes pas dans un environnement où règne l’obscurité.

Test Sony Bravia XR A83K

Cela dit, c’est une tout autre histoire à partir du moment où l’on passe en mode Vif, ou même Standard. Dans ce cas le téléviseur atteint une luminosité déjà beaucoup plus pertinente pour visualiser du contenu en journée. Le pic grimpe alors à 950 cd/m², en dépit de la colorimétrie puisque les teintes ne sont plus respectées avec fidélité.

Test Sony Bravia XR A83K

Pas de problème de ce côté-là avec le mode Cinéma. Les teintes sont reproduites avec précision, nos mesures montrent un Delta E moyen de seulement 1,46 en HDR.

Avec le LG G2 et le Panasonic JZ2000, le Sony Bravia XR-55A83K fait partie des meilleurs modèles OLED que nous avons pu tester en matière de couverture colorimétrique. Il affiche ainsi 74,62 % de l’exigeant espace Rec. 2020 et presque la totalité de l’espace DCI-P3 avec un relevé à 99,29 %.

Test Sony Bravia XR A83K Rec2020
Rec. 2020
Test Sony Bravia XR A83K DCIP3
DCI-P3

Jeux vidéo : Sony enfin à la hauteur de ses ambitions

La déception a parfois pu se lire dans nos tests de téléviseurs Sony, notamment avec des produits estampillés « Ready for PS5 » qui n’assuraient pas vraiment toutes les fonctions que l’on pouvait en attendre, d’autant si l’on considère qu’acheter un téléviseur de la marque ne signifie pas forcément posséder ou envisager l’achat d’un PS5.

Sony a largement rattrapé son retard en matière de gaming next-gen cette année. En revanche, le fabricant nippon continue de mettre à profit son écosystème téléviseur/console, chose somme toute bien logique. Les joueurs PS5 se trouvent donc avantagés à acquérir un téléviseur Bravia XR, au moins sur trois points.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Ils profitent d’abord d’un mode d’image automatique par genre. Il s’agit de faire passer le téléviseur en mode Jeu lorsqu’un titre est lancé sur la PS5, et de switcher automatiquement sur le mode Standard lorsqu’un service de streaming ou disque Blu-Ray est lu sur la console. Deuxième point : l’optimisation automatique des paramètres HDR avec la PS5, il s’agit en somme d’une calibration HGiG en fonction des capacités du téléviseur. Enfin, contrôler sa PlayStation 5 à l’aide de la télécommande du téléviseur est un petit plus appréciable.

Dernier point mis en avant par Sony avec la PS5 : un input lag au plus bas puisque le fabricant annonce seulement 8,5 ms. Nous ne retrouvons pas cette valeur à l’aide de notre boitier de mesure, mais celui-ci se contente de mesurer la latence avec un framerate à 60 Hz sur une définition inférieure. Quoi qu’il en soit, il nous offre des mesures cohérentes sur les téléviseurs testés, comme le montre notre graphique ci-dessus. Le Sony Bravia XR-55A83K a été flashé à 17 ms, ce qui reste très correct.

Test Sony Bravia XR A83K © Matthieu Legouge
La démo Pendulum de NVIDIA exécute le G-Sync sans le moindre souci. © Matthieu Legouge pour Clubic

L’avancée la plus importante se concentre malgré tout sur la gestion sans faille des signaux 4K à 120 Hz, ainsi que celle du VRR, sur les deux ports HDMI 2.1 de cette télé ! L’an passé, les téléviseurs équipés de puces MediaTek ont montré quelques lacunes sur ces deux points cruciaux. Sony est parvenu à implémenter ces fonctionnalités sans que leur activation simultanée pose de problème. HDR, HFR et VRR fonctionnent à merveille, à partir du moment où l’on a bien pris soin de débrider les ports HDMI concernés dans les paramètres du téléviseur en activant le « format VRR ». De notre côté, l’expérience était idéale sur PC, accompagné d’une carte GeForce RTX 3080. La démo Pendulum de NVIDIA exécute le G-Sync sans le moindre souci.

Consommation électrique

Le Sony A83K a une consommation électrique raisonnable pour un téléviseur OLED. Nous mesurons une consommation de 72 W/m² en suivant notre protocole habituel. Rappelons que celui-ci consiste à relever la consommation énergétique lors de la diffusion d’une mire blanche calibrée à 150 cd/m² sur une fenêtre de 10 %.

Sony BRAVIA XR-55A83K : l'avis de Clubic

8

Sony est parvenu à peaufiner son offre pour positionner la gamme regroupant les A80K / A83K / A84K comme le meilleur rapport qualité/prix de son catalogue OLED. De fait, les améliorations sont nombreuses pas rapport à l’an passé. L’image est sublimée par les traitements du Cognitive Processor, les légers progrès en matière de luminosité offrent une expérience HDR plus franche et dynamique, tout comme au niveau de l’audio.

Attendu au tournant en ce qui concerne l’expérience gaming, Sony ne déçoit pas cette année. Le A83K est prêt à l’emploi pour offrir la meilleure expérience possible avec la PlayStation 5, sans pour autant oublier les autres joueurs. Entre le VRR, la 4K à 120 Hz, l’HDR et le mode Jeu, nous n’avons décelé aucune faille. Un seul bémol : il faut se contenter de seulement deux ports HDMI 2.1 sur les quatre que compte ce téléviseur.

Il y a cependant la question du tarif à prendre en compte. La gamme A80K de Sony est mise sur le marché avec des prix plus élevés que ce que proposent certains concurrents. Le nippon compte sur ses solides atouts en matière d’images et de traitements vidéo pour faire la différence, et bien entendu sur son écosystème, de sa console de jeux à ses barres de son dont l’usage est finalement préférable avec un téléviseur Bravia XR.

Et puis il y a la luminosité ! De beaux progrès ont été faits avec le A83K, mais le pic lumineux reste en retrait lorsque l’on souhaite profiter d’un mode dédié au cinéma. Quoi qu’il en soit, le A83K a de nombreux atouts à faire valoir pour séduire ; c'est sans doute l’un des téléviseurs OLED les plus complets du marché actuellement.

Les plus

  • Pic lumineux en progrès …
  • Cognitive Processor parmi les meilleurs
  • Expérience gaming à la hauteur (idéale avec la PS5)
  • Système audio convaincant
  • Support à trois positions

Les moins

  • … mais en deçà de certains concurrents
  • Seulement deux ports HDMI 2.1
  • Tarif supérieur à la moyenne

Qualité d'image 9

Jeux vidéo 10

Audio 9

Design 9

Système d'exploitation 10

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
9
Urleur
Intéressant, mais très cher, le point noir à rajouter est le fait d’avoir 2 télécommandes, beaucoup/options de boutons qui ne servent à rien (surtout si on pas d’abonnements à net, dis, am, etc…).
Cmoi56
J’ai acheté une tv sony récemment, la télécommande est nulle:boutons trop petits, pas de rétro-éclairage, réactivité nulle,c’est vraiment le point faible chez Sony, rien à voir avec une Samsung alors que le tv coûte 1500 €.<br /> On ne teste pas assez cet élément qui est quand même primordial au niveau confort. Même si l’image est bonne je regrette presque mon achat à cause de cette télécommande.
Mr.system
Hey @Urleur ! Les 2 télécommandes sont interchangeables, c’est au choix soit l’une très dépouillé, soit l’autre avec beaucoup de touches. Une fois ton choix, la seconde télécommande reste dans le carton
Jouty
« le caisson qui accueille l’électronique est, lui, assez épais avec exactement 530 mm de profondeur. »<br /> On est revenu au temps des TV cathodiques ?<br /> Bon je suppose que c’est plutôt 53 mm !
Mr.system
Effectivement c’est bien 53mm.<br /> Merci pour ta vigilance, c’est corrigé.
twist_oliver
Effectivement le prix est costaud mais quid de la durée de vie de nos jours? J’ai une bravia qui a maintenant plus de 15ans et qui est toujours en parfait état de marche, est-ce toujours le cas pour les produits SONY récents ? même question pour Samsung and Co. car j’ai l’impression que les gens s’équipent régulièrement avec de nos nouveaux modèles.
octokitty
Oui, sur les écrans plasma, on constate une perte de luminosité avec le temps.<br /> Sur un écran OLED ça reste à voir, hors du scénario où une image fixe telle qu’un logo de chaine ou la barre de tâche pourrait être en rétention. Et puis comme tout est SMART et que les constructeurs ont de centaines de références, au bout de 15 ans il n’y aura probablement plus de suivi.
Zakalwe
C’est une dalle LG, Samsung ?
Pernel
Samsung ne faisait pas d’OLED sur TV jusqu’à très récemment, et encore je crois que maintenant c’est exclusivement du QD OLED.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Xiaomi TV A2 : une gamme de téléviseurs sous Android TV au très bon rapport qualité-prix
Samsung Galaxy Buds Pro 2 : on en apprend un peu plus grâce à leur passage devant la FCC
Huawei FreeBuds Pro 2 : les prochains écouteurs de Huawei réglés par Devialet ?
Vers des téléviseurs OLED moins chers ? Un nouveau concurrent dans la production de dalles TV OLED
Philips dévoile Screeneo U4, un projecteur ultra-courte focale et ultra-compact
Sennheiser MOMENTUM 4 : un design très inspiré par le Sony WH-1000XM5
L'app Xbox arrive sur les TV Samsung, découvrez la liste des modèles compatibles
Samsung Galaxy Buds Pro 2 : ils entrent en production et on découvre les coloris définitifs
Loewe revient sur le marché français et frappe fort avec pas moins de 11 nouveaux produits
- 40% : c'est la remise incroyable sur ce vidéoprojecteur chez Amazon !
Haut de page