🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois

25 novembre 2020 à 17h40
54
Gary Kasparov
© Mark Wilson/Getty Images

Celui que l'on retient comme l'un des plus grands champions d'échecs, et qui est aujourd'hui le président de la fondation des Droits de l'Homme, a eu plus de 20 ans pour observer les évolutions de l'intelligence artificielle. Défait en 1997 face à l'IA Deep Blue d'IBM, Gary Kasparov estime aujourd'hui que des logiciels de ce genre pourraient provoquer la disparition de 96 % des emplois dans les années à venir.

À ses yeux, seuls les métiers nécessitant une créativité spécifique seraient en mesure de survivre.

« Une pièce à deux faces »

Interrogé par Wired, Gary Kasparov a déclaré : « 1997 a été une expérience désagréable, mais elle m'a aidé à comprendre l'avenir de la collaboration humain-machine. Nous pensions que nous étions imbattables aux échecs, au Go, au shogi. [ Mais ] tous ces jeux ont été progressivement mis de côté ». Récemment, une IA est parvenue à battre des champions à StarCraft et au poker.

Cela dit, aux yeux de Gary Kasparov, il ne s'agit pas là d'une évolution à craindre, chaque avancée technologique majeure provoquant la disparition d'emplois, mais créant aussi de nouvelles opportunités. Pour lui, le défi sera plutôt d'imaginer des emplois qui répondent de la créativité humaine. Il déclare ainsi : « Depuis plusieurs décennies, nous formons des gens à se comporter comme des ordinateurs et maintenant nous nous plaignons que ces emplois sont en danger. Bien sûr qu'ils le sont. Nous devons chercher des opportunités de créer des emplois qui mettront en valeur nos points forts ». Et d'ajouter : « La technologie est la principale raison pour laquelle tant d'entre nous sont encore en vie pour se plaindre de cette technologie. C'est une pièce à deux faces. Je crois qu'il est donc important qu'au lieu de nous plaindre, nous examinions comment progresser plus rapidement ».


Pourtant, les faits montrent que l'IA pourrait aussi nous voler la vedette dans des métiers créatifs, celle-ci ayant déjà montré son potentiel dans le secteur de la publicité. L'ancien champion invite ainsi les gouvernements à réfléchir à la mise en place d'un revenu de base universel (UBI). Une idée que certains envisagent déjà - comme les Etats-Unis.

Source : The Next Web
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
54
32
enigmatiqk
l’UBI est une bonne chose si une petite partie des emplois ne sont plus réalisés par des humains, et des emplois à faible valeur ajouté (je ne rabaisse pas, tout métier est utile et important, je parle de métier qui peuvent être améliorer par les personnes le pratiquant).<br /> Si on parle de plus de 90% des emplois, les gens ne feront plus d’études/développement de soit et on va partir sur de la régression (wall-e ?). il faudrait un UBI qui puisse varier.
TofVW
L’occasion de revoir totalement le système commercial, ou même, qui sait, de supprimer les monnaies ?<br /> En tout cas ça va remettre également en cause cette fumisterie qu’on appelle l’inflation.
iksarfighter
J’ai du mal à imaginer une société peuplée à 96% d’artistes innovants… Que des Dali, Koons, Picasso, et l’autre russe de Griveaux lol<br /> Au secours !!!
sas-seb
Le revenu universel (ou revenu de base) est un outil économique et social qui n’est plus basé sur la valeur travail mais bien sur le partage d’une partie des richesses produites par le pays. Distribué gratuitement sans condition demandée, il permettra à chaque citoyen de ne plus subir le travail mais de le choisir. Il sera enfin libre de prendre sa vie en main, de réaliser ses projets privés et/ou professionnels, sachant qu’il aura la sécurité financière à vie provenant du revenu universel.<br /> De toute manière, comme le dit Kasparov, nous n’aurons plus le choix face à l’IA toute puissante. D’ailleurs, de nombreux rapports diligentés par de prestigieuses universités américaines, de grandes banques internationales (Deutsche Bank, Bank of America Merryl Lynch, etc), des cabinets d’expertises confirment la destruction prochaine de dizaines de millions d’emplois dans le monde d’ici ces 10 prochaines années.
Gus_71
Waouh !<br /> Je veux la même boule de cristal que la sienne !
sas-seb
Si vous vous intéressez au revenu universel (Universal Basic Income in English), il existe de nombreux réseaux européens et internationaux sur les réseaux sociaux. Oui, l’idée du revenu universel s’est répandu très rapidement à travers le monde. En voici quelques uns :<br /> En France :<br /> Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB)<br /> Mon Revenu de Base (cette asso est en stand-by depuis 1 an, à voir la suite)<br /> En Europe :<br /> Basic Income Europe<br /> Mein Grundeinkommen<br /> Basic Income UK<br /> A l’international :<br /> Basic Income Quotes<br /> Basic Income Earth Network<br /> Et au Canada, USA, Inde, etc…<br />
sas-seb
En fait, le revenu universel (UBI) aurait du déjà être instauré depuis le début des années 2000. Nous avons connu une croissance positive toutes ces années : nous avons produit plus qu’il y a 20 ans, et cela avec de moins en moins d’humains et plus de machines. Et comme la machine est devenue intelligente aujourd’hui, il n’y aura quasiment plus besoin d’humain au travail demain.<br /> Alors que feront les humains demain ? Ils profiteront déjà plus de la vie, ce que n’est pas un mal. Et ils travailleront, non plus par nécessité, mais parce qu’ils aimeront leur travail. Mais comme Kasparov le dit, et Laurent Alexandre aussi, les métiers très techniques vont disparaître rapidement : du comptable, au mathématicien en passant par l’avocat ou le juriste, etc.<br /> Les métiers qui disparaîtront prochainement seront aussi manuels, qu’intellectuels et même artistiques comme le souligne cet article. Car même dans le cinéma, on verra un jour prochain une IA capable de créer et monter un film (virtuel) de toute pièce, avec des personnages et décors 3D plus vrai que nature.
casimir79
Le triangle des Bermudes technologique ce n’est ni plus ni moins que l’association de l’ia, l’automatisme et la robotique.<br /> Un rouleau compresseur qui concerne tout les secteurs; primaires, secondaires, tertiaires.<br /> Le seul frein à cette avancée serait probablement les ressources qui ne sont pas toutes inépuisables.<br /> Alors bien évidemment je rejoins les propos de Gary Kasparov, de l’OMC et des nombreux acteurs d’entreprises technologiques qui tirent la sonnette d’alarmes pour alerter les gouvernements sur la nécessité de faire évoluer les modèles économiques et de prendre en compte un revenu universel.<br /> J’ai beau être comme un poisson dans l’eau depuis 20ans dans mon boulot d’automaticien, la vitesse à laquelle nous hape l’évolution technologique m’effraie aussi
mcbenny
L’homme étant selon moi naturellement individualiste, deux films/concepts sont nos avenirs possible : Terminator, Soleil vert. Choisissez votre vie/mort.
stratos
il ya plein de choses encore, car ok l’IA va remplacer énormément de métiers.<br /> D’ailleurs je me demande pourquoi on continue à faire des tours a la défense pour des jobs de paperasse remplacé bientôt par l’IA sans parler de télétravail… Plutôt faire des logements.<br /> Mais les robots ne sont pas encore au niveau pour remplacer pas mal de métier manuel, car une chaine de montage ok on connait les gestes c’est un produit particulier,… Mais faire une installe d’électricité, de plomberie, des métiers même éboueur ,… ça demande des mouvements très libre un équilibre une rapidité,…<br /> Donc les métiers manuels ont encore un peu d’avenir.<br /> La pub créative, sur l’exemple l’IA a juste analysé les slogans les discours et en a refait un avec les stéréotypes de la volonté courage,…<br /> Mais pas capable de filmer ce qu’on souhaite mettre en valeur, …<br /> Peut-être plus tard on y arrivera mais pour le moment les métiers un mini créatif ou qui demande beaucoup de mouvement physique non prévu ont un peu d’avenir.
KlingonBrain
En fait, le revenu universel (UBI) aurait du déjà être instauré depuis le début des années 2000. Nous avons connu une croissance positive toutes ces années : nous avons produit plus qu’il y a 20 ans, et cela avec de moins en moins d’humains et plus de machines. Et comme la machine est devenue intelligente aujourd’hui, il n’y aura quasiment plus besoin d’humain au travail demain.<br /> Tout à fait.<br /> D’ailleurs, la mécanisation, l’informatisation et l’automatisation sont déjà responsable depuis longtemps d’un chômage massif qui croit continuellement depuis des décennies.<br /> Vous avez parfaitement raison d’affirmer que nous aurions du instaurer un revenu universel depuis déjà longtemps.<br /> D’ailleurs, si nous continuons comme ça, nous courrons tout droit à la catastrophe. Il y a un risque évident de guerre civile ainsi qu’une montée de tous les extrémismes qui peut finir très mal.<br /> Les politicards qui se paluchent sur des baisses marginales des taux de chômage, (qui plus est très discutables) sont de vrais inconscients qui n’ont pas la moindre idée des forces avec lesquels ils sont en train de jouer.<br /> Contrairement à ce qu’ils pensent, le chômage de masse ne va pas se résorber tout seul. Et tout ce qu’ils font aujourd’hui en se croyant très intelligent(promotion de l’innovation technologique, etc) a finalement déjà été tenté en vain il y a plus de 20 ans.<br /> Ce qui est totalement idiot, c’est que tout cela a été décrit de longue date par de nombreux penseurs.<br /> Le problème, c’est que ceux qui nous dirigent n’ont pas été formé à ces thèses la. Ils ne les connaissent même pas. Tout ce qu’on leur enseigne est une doctrine économique datant du 19ième siècle et qui raisonne uniquement sur la main d’oeuvre humaine.<br /> Aucun de nos dirigeants n’a été formé à l’automatisation qui est le paradigme de production actuel.<br /> Comme l’ont montré de nombreux théoriciens des nouveaux dogmes économiques, la production actuelle ne dépends plus du nombre de bras, mais de la quantité d’énergie disponible.<br /> Dit autrement, quoi qu’on fasse, le travail sera de plus en plus rare.<br /> La question est de savoir combien de temps les gens mettront à réaliser qu’on les fait tourner en rond à chercher des boulots qui n’existent pas en leur faisant croire que ce serait de leur faute s’ils sont au chômage.
CallMeLeDuc
C’est bien beau tout ça mais je dout fortement que seul 4% de la population fera du Travail autre que « Artistique »<br /> la robotique va certes permettre de créer de la croissance économique sans le travail humain, mais cela concerne surtout l’industrie.<br /> Pour Tous les métiers de service ou de l’artisanat il y aura fort heureusement toujours la « Main de l’Homme » et surtout son appréciation que seul lui peut avoir face à certains dilemmes de la vie que nous connaissons tous.<br /> Que ce soit un Restaurant, un coiffeur. Et c’est sans oublier tous les métiers du BTP qui en particulier dans la rénovation sont des surprises à chaque chantier qu’il faut appréhender au moment en fonction des clients et d’une quantité de facteur que la machine ne pourra certainement jamais apprécier comme il faut.<br /> Un revenu universel, pourquoi pas, tant que cela permet à ceux qui travaillent de gagner plus.<br /> Si le but c’est de donner de l’argent à tout le monde de manière égale sans aucune forme de liberté cela à un nom c’était le COMMUNISME et on connait les dérives désastreuses de ces régimes politiques
stratos
« Si le but c’est de donner de l’argent à tout le monde de manière égale sans aucune forme de liberté cela à un nom c’était le COMMUNISME »<br /> BFM, et "economiste "TV en prof d’histoire?
GeorgesC
le revenu universel ou UBI est pour moi un projet socialo communiste qui me semble souvent présenté sous forme de propagande.<br /> qui veut de l’argent gratuit donc contre rien en contrepartie ? moi! moi j’aimerais bien un UBI et c’est normal, qui ne veut pas d’argent gratuit ?<br /> sachez que rien n’est gratuit. l’UBI a un coût. et ce coût est plus élevé que vous ne le pensez. les taxes que vous payez ne vous suffisent pas? c’est que vous n’êtes pas concernés par ces taxes. croyez moi, ceux qui vont se faire taxer ne seront pas de votre avis.<br /> la seule façon de vivre sans avoir à travailler est d’atteindre un niveau de technologie qui permet à tout le monde de satisfaire leur besoins de base pour un cout proche de 0. autant dire qu’on en est à des années lumières.<br /> les plus démunis bénéficient des aides venant des taxes, et de la charité des gens biens.<br /> j’en vois déjà qui parlent de supprimer la monnaie. l’histoire frappe de plein fouet ceux qui n’ont pas pris la peine de voir ce qui est arrivé à nos ancêtres, inlassablement, et sans aucuns remords.
ABC
« L’intelligence artificielle » ne s’attaque pas qu’aux métiers peu qualifiés. Elle cible aussi aussi des métiers qualifiés qui vont de l’ouvrier spécialisé au Bac+5 ou qu’on croyait irremplaçables il y a 5 ans.<br /> Interprète, intégrateur, chauffeur, hôte d’accueil multilingue, retoucheur photo, agent de sécurité, secrétaire, comptable, commercial, agent de laboratoire, ouvrier qualifié, cuisinier, rédacteur, certains juristes, certains développeurs… J’en oublie des tas.<br /> Tous les secteurs seront concernés à tous les niveaux. Et quand les métiers ne seront pas complètement remplacés, les outils utilisant l’IA seront tellement pointus qu’ils permettrons des gains de productivité qui mettront pratiquement tout le monde au chômage. Il suffira d’une personne qualifiée (ou pas) pour tout superviser.<br /> Après les usines presque vides où tout est automatisé, l’intelligence artificielle va s’immiscer dans nos vies, jusque dans notre intimité. Les petites entreprises artisanales n’auront qu’à donner le change à des entreprises géantes qui seront des coquilles presque vides avec peu de salariés comparé aux emplois détruits, et qui auront un pouvoir sans précédent. Un peu à l’image des GAFAM qui peuvent donner une idée de ce qui nous pend au nez.<br /> Face à ça, on risque de voir se développer un besoin de retour aux sources, vers les valeurs essentielles, sans algorithmes ni intelligence électronique.
pemmore
Il y aura toujours du travail, même pour les moins doués, s’ils ont envie de travailler, lol!, la différence et ça commence: le droit à la paresse, il n’y aura sans doute plus de pôle emploi incompétant à pomper l’air des citoyens.<br /> On se fixe un minima social identique pour tous du jeune de 18 ans à la mémé de 90 qui n’a pas jugé utile de taffer, disons 800€ nets mais rien en plus.<br /> De quoi vivre tranquillo sans se prendre la tête, puis pour ceux qui acceptent de taffer ou aiment: une forme de justice aucun salaire en dessous de 1600 nets impôts payés et évidement le double ou plus pour ceux qui maîtrisent les métiers essentiels liés à la maintenance de cette société numérique, salir ses doigts rapportera évidement que de maîtriser les inutiles fichiers excell .<br /> Donc deux sociétés logiques ceux qui vivent bien, mais protégés des escrocs bailleurs hlm, mutuelles,assurances diverses, et ceux qui bossent mais vivent très bien voire très très bien.
BetaGamma
Je serais plus radical encore… l’IA va faire disparaitre … 96% des humains !<br /> (petite musique de terminator)
christophesurman
Plus de travailleurs, plus de salaires, plus d’acheteur… Plus d’avenir pour les entreprises.
sas-seb
Effectivement, les ressources ne sont pas inépuisables. C’est pour cela qu’il sera nécessaire d’investir massivement dans la recherche &amp; développement en écologie. Il faut trouver des substituts écologiques à notre de mode de vie actuelle si nous voulons conserver notre confort occidental sans polluer.<br /> C’est pour cela quelque part que, revenu universel et écologie, sont intiment liés.
sas-seb
Je pensais comme vous. Mais la réalité est que certaines IA sont déjà très en avance. Je pense à l’IA de Google capable de tenir une conversation téléphonique intelligible avec un humain. Bluffant ! Et c’était en 2018 !<br /> Toujours en 2018, voici un robot plaquiste qui pose tout seul du BA13, oui oui tout seul !<br /> Dans le domaine créatif, il y a des IA bluffantes. Dans le domaine médical, je n’en parle même pas, suffit de voir l’IA d’IBM : Watson ! Watson est incroyable et défie les meilleurs spécialistes au monde ! Il est capable d’ingurgiter et de comprendre des millions de documents médicaux ou scientifiques en quelques heures seulement !
sas-seb
Totalement d’accord avec vous !<br /> Le vrai problème, c’est que « ceux qui nous dirigent » servent les riches et les puissants, mais certainement pas le peuple. Sinon, ça ferait longtemps que le revenu universel serait instauré.<br /> Maintenir le peuple dans la pauvreté est une façon de le dominer, de le maintenir en laisse.
enigmatiqk
oui, c’est bien pour ca que je faisais la différence entre les deux (métier peu qualifiés vs tout &gt;90% des métiers) ou la solution de l’UBI tel qu’on en parle risque de faire régresser l’humanité.<br /> par contre, je n’avais pas pensé au retour aux sources, mais ce retour risque de ne pas être compétitif (car manuel), ca va être compliqué (il suffit de voir l’artisanat aujourd’hui … )
toNNio
L’IA va-t-elle produire sa propre électricité, ou bien on pourra toujours tirer la prise ?
Sinic
Il me semble que la question du remplacement de l’humain est d’abord une question de rentabilité. Le jour où l’achat et l’entretien d’un robot reviendront moins cher qu’un SMIC annuel, on devrait observer des remplacements massifs. Mais à l’heure actuelle, je ne crois pas que ce soit le cas, à part peut-être pour les bras robotiques que l’on trouve en industrie.
stratos
oui sauf qu’un ouvrier BTP est encore moins cher qu’un robot et sait faire plus qu’une chose alors qu’un robot est pour le moment surtout pour une tache.<br /> Mais ça évoluera, mais comparé au logiciel qui eux vont tuer petit à petit tous les « ingé » commercial, la paperasse d’entreprise, la gestion,RH, etc… ou il y a pas forcément la contrainte du mouvement physique diversifié, et souvent c’est les métiers pas forcément les mieux payer.<br /> Dans mon métier ingé mécanique, ce qui est terrible c’est que ce que font les chefs est facilement remplaçable par des programmes (certains font juste le chiffrage ou regarde les heures de ses équipes), la gestion des pièces,… Et les trucs qu’on garde en France comme les mises en plans etc, très bientôt les soft seront le faire sans problèmes. (la conception on l’envoie déjà en Inde, car moins cher alors que c’est là ou ça mettra plus de temps à remplacer par un programme)<br /> Comme les gens qui travail avec des animaux, et même les Epad, au début on verra l’économie mais il y a quand même un besoin de rapport humain et pas que réalisation de taches. J’y crois pas trop a 96% car même si il y a des boulangés « robot », il y aura toujours des boulangeries avec leurs propres façon de faire, des gâteaux originaux, et c’est le gout du pâtissier qui joue aussi.<br /> Et c’est ce qui est aussi dramatique en ce moment dans le projet retraite, il y a pas de prise en compte de ça, des politiques sans visions.
sas-seb
Le Communisme n’a strictement rien à voir avec le revenu universel. Car le système communiste entier reposait sur la « valeur travail » (principalement dans l’agriculture). C’était clairement de l’exploitation/esclavage humain.<br /> Le revenu universel repose sur la valeur de partage d’une partie des richesses produites annuellement par le pays. Chaque citoyen représente la nation, il est logique qu’il en est une petite part. Exactement comme les actionnaires d’une entreprise qui reçoivent un dividende.
sas-seb
Ce qui risque de faire régresser l’humanité, c’est justement de ne pas instaurer rapidement le revenu universel. Il risque d’y avoir un chaos social sans précédent, des révoltes populaires (les Gilets jaunes déjà l’a prouvé), et je ne suis pas le seul à le dire ici.
sas-seb
Les commandes (à l’international) de bras robotisés ont explosé ces dernières années chez le fabricant suisse🇨🇭 ABB. Idem chez en Chine🇨🇳 chez Foxconn et ses semi-robots humanoïdes. Je pense que le fabricant de bras robotisés KUKA a du connaître un certain succès aussi.
Sinic
En ce qui concerne les semi-humanoïdes, qu’est-ce que vous entendez par « exploser » ? Parce que si l’on est passé de 500 à 5 000, ce serait une multiplication par 10, mais resterait tout de même marginal en comparaison de la main d’oeuvre humaine
CallMeLeDuc
Idéologiquement c’est la même chose.<br /> Ce qui compte pour ces sociétés socialistes c’est de nier les différences tel que le mérite et le talent pour faire la promotion d’une égalité sociale qui n’est qu’illusion puisque nous sommes tous différents.<br /> De plus, la Nation France vit à crédit depuis les années 70. Nous dépensons plus que nous produisons de richesses… avec un Revenu Universel c’est la faillite certaine un cout énorme qu’il est impossible de payer à court ou moyen terme.<br /> Les pays étrangers sont des concurrents économiques féroces, et ce n’est pas en restant à la maison à bouquiner que cela s’arrangera
casimir79
Pour moi les 96% ce sont les travaux remplaçables, mais pas encore remplacés. Le fait main reste aujourd’hui un critère qualité par exemple le pain, la maçonnerie, l’assemblage des montres etc mais pour combien de temps?<br /> Je fais souvent mon rabas joie avec mon boulot d’automaticien en m’inquietant de ce que ça engendre et j’avoue être tiraillé entre les possibilités que la technologie m’offre pour réaliser des systèmes totalement automatisés et ces réalisations qui éliminent les tâches humaines et ipso facto du personnel. Mais sincèrement, il faut en être conscient et s’y préparer, la 4ème révolution industrielle va être un véritable tsunami economico-social
ABC
Sinic:<br /> Il me semble que la question du remplacement de l’humain est d’abord une question de rentabilité. Le jour où l’achat et l’entretien d’un robot reviendront moins cher qu’un SMIC annuel, on devrait observer des remplacements massifs. Mais à l’heure actuelle, je ne crois pas que ce soit le cas, à part peut-être pour les bras robotiques que l’on trouve en industrie.<br /> Pour les métiers manuels, il y a le frein matériel : robot, voiture autonome…<br /> Mais pour les métiers qui se font en grande partie derrière un écran, soit une part énorme des professionnels, de simples solutions logicielles pourront faire beaucoup de mal. Et c’est déjà le cas. La productivité dans de nombreux domaines a explosé, grace aux applications toujours plus performantes. Ce qui concrètement se traduit par toujours moins de personnel.
KlingonBrain
Tout à fait, mais c’est un mauvais calcul de leur part. Car au dessus d’un certain seuil de pauvreté, l’état ne contrôlera plus rien. C’est le chaos qui s’installe. Avec le développement d’états alternatifs (autrement dit, des mafia, des groupes religieux, etc…).<br /> Avec des conséquences qui entraîneront le pays par le fond :<br /> (1) Le pays ne vas pas réussir dans l’automatisation car les gens vont s’y opposer et tenter de préserver le passé par tous les moyens. La faillite économique est au bout. Avec un cercle vicieux Chaos-&gt;Faillite-&gt;Chaos.<br /> (2) Les exclus en nombre toujours croissants finiront vraisemblablement par former des groupes armés et le pays tombera dans une guerre civile sanglante. Ceux qui pensent qu’il suffira de quelques flashballs pour garder le contrôle sont naïfs et devraient regarder ce qui se passe ailleurs dans le monde.<br /> Bref, il est urgent de changer les mentalités avant que tout cela ne se produise.
KlingonBrain
Le jour où l’achat et l’entretien d’un robot reviendront moins cher qu’un SMIC annuel, on devrait observer des remplacements massifs. Mais à l’heure actuelle, je ne crois pas que ce soit le cas, à part peut-être pour les bras robotiques que l’on trouve en industrie.<br /> Le robot est plus rentable que l’homme depuis longtemps déjà.<br /> Si vous regardez une usine moderne, vous verrez qu’il n’y a quasiment plus d’hommes.<br /> Ce qui limitait la machine et gardait une place pour l’homme n’était pas le cout, mais les limites de l’intelligence de la machine.<br /> Mais les systèmes actuels font de gros progrès avec l’IA et une nouvelle étape d’automatisation qui supprimera encore des hommes est à venir.<br /> J’ai travaillé sur l’intelligence artificielle il y a près de 35 ans. Mais à l’époque, on manquait cruellement de puissance de calcul et de capacité mémoire. Ces limites n’existent désormais plus.
KlingonBrain
Pour moi les 96% ce sont les travaux remplaçables, mais pas encore remplacés. Le fait main reste aujourd’hui un critère qualité par exemple le pain, la maçonnerie,<br /> Vous savez, de nombreuses boulangeries ne pétrissent plus le pain depuis bien longtemps. Les remplacer par des distributeurs sera une formalité. Et le pain sera mieux cuit…<br /> Quand au bâtiment, les imprimantes 3D débarquent. Simple question de temps avant qu’on ne trouve des robots capable d’effectuer la plupart des tâches.<br /> Il faut d’ailleurs souligner que dans le bâtiment, les savoir faire d’antan sont déjà morts. Des matériaux modernes « prets à poser » ont remplacé la plupart des techniques artisanales.<br /> Par exemple, on ne fait plus de platre, on pose du placo.<br /> Je fais souvent mon rabas joie avec mon boulot d’automaticien en m’inquietant de ce que ça engendre et j’avoue être tiraillé entre les possibilités que la technologie m’offre pour réaliser des systèmes totalement automatisés et ces réalisations qui éliminent les tâches humaines et ipso facto du personnel. Mais sincèrement, il faut en être conscient et s’y préparer, la 4ème révolution industrielle va être un véritable tsunami economico-social<br /> Le problème en France, c’est qu’en refusant d’instaurer un revenu citoyen, on met en opposition l’emploi et l’automatisation. Cette opposition créera le rejet de la technologie. Et un retard de développement qui nous sera fatal sur le plan industriel.<br /> Si on ne se modernise pas, les autres ne vont pas nous attendre. La faillite sera au bout du chemin.
enigmatiqk
social oui, mais je parlais de régression intellectuel, si les postes à haut niveua intellectuel (chercheurs, ingénieurs, …) sont assurés par une IA et que tu recois un UBI, quel intérêt de faire des études ? il faut quelque chose pour nous pousser à se cultiver …
Superecureuil
Qu’on se rassure, certains postes ne peuvent pas être occupés par des machines.<br /> Un chef d’équipe robot? Un prof robot? …et tant d’autres exemples!<br /> Impossible!!!<br /> Pour une première raison:<br /> Ces postes demandent un contact humain: un robot n’a pas autorité sur un humain pour lui dire que ce qu’il fait est bien ou mal (c’est contre nature, et par conséquent n’a pas de sens), encore moins pour lui dire qu’il a fait du bon boulot (que vaudrait la « reconnaissance » d’un robot pour un humain). Manager une équipe ça demande des relations humaines, des sentiments, sinon ça ne fonctionne pas.<br /> Que dire d’une classe d’élèves apprenant d’un robot? Le professeur travaille à installer une relation de confiance, de respect, il ne fait pas seulement passer des connaissances, il crée des relations. Cela ne fonctionne que parce qu’il y a reconnaissance entre les apprenants et leur enseignant d’appartenir à un même groupe.<br /> Deuxièmement, un peu plus terre à terre:<br /> Sur les doigts de qui taperait-on lorsque les objectifs ne sont pas atteints? Sur ceux de Rbt3000? Ça lui fera une belle jambe! Et oui, se faire rappeler les responsabilités qu’on nous a confié, c’est aussi de la relation humaine.<br /> Un robot occupant un poste à responsabilité? Ça n’a absolument aucun sens.<br /> Je rajouterai, un troisième point. Dans un monde aux ressources aussi limitées, construire de telles machines aurait un coût bien supérieur à celui d’un simple humain (ressource abondante) formé pour ce poste. Qu’on se soit dirigés dans cette direction me semble déjà relever de l’inconscience.<br /> Alors, on essaie de nous faire croire que la machine peut remplacer l’humain, d’un certain point de vue c’est sûrement vrai…mais une machine n’est pas un être humain. Et ce qui fonctionnait pourtant avec un humain, ne fonctionnera pas forcément avec une machine. On le sait tous.<br /> Alors si on veut nous le faire croire, c’est peut-être juste pour qu’on le laisse faire.
KlingonBrain
Detrompez vous, je connait bien les métiers du bâtiment pour y avoir bossé.<br /> Je pourrais vous expliquer pourquoi vous faites erreur et comment les objections que vous citez seront contournées. C’est juste que vous ne prenez pas le probleme de la bonne façon. Mais vu votre réponse agressive, je vous laisserais chercher un peu. Du reste pour qui sait chercher il y a déjà pas mal d’entreprises sur le coup et des constructions bien réelles. Et ceux qui pensent que c’est imparfait, ne regardez jamais la qualité des imprimantes papier d’il y a 35 ans. Le potentiel de progression est colossal. Et cela meme sans faire appel a des techniques avancées comme l’ia. Bonne journée.
io_oi
« Aucune peine sur terre n’empêchera les gens de voler, si c’est leur seule<br /> façon de survivre. Il serait beaucoup plus efficace de donner à chacun les moyens de<br /> subsistance. »<br /> 1948, France : proclamation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dans laquelle plusieurs articles vont dans le sens d’un revenu inconditionnel, notamment les articles 3 et 25. L’article 25, particulièrement représentatif, stipule :<br /> “Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.”
tongtwist
Le seul vrai problème est que l’ia va plus vite que l’humanité ne sait (ou n’a envie de) s’adapter.<br /> Je me demande, si lors de l’invention du marteau, il y a eu une telle fronde pour se demander a quel point l’humanité partait dans le mur en enfonçant plus les clous avec les doigts. J’imagine bien que certains aurait pu dire « Le marteau c’est le diable! S’il se répand trop, tout le monde se tapera sur la tete avec! » ou « Il y a toujours des cas de figure, ou le marteau ne remplacera jamais les doigts de la main de l’homme! » Ahh, le bon vieux temps de la crucifiction…<br /> Je trolle, mais dans tout ça il y a peut-être un (petit) fond de vrai: prenons un pays ou tout le monde peu librement avoir une arme, au hasard, les USA: il n’y a peut-être pas auto-extinction de la population, mais il y a certes plus de meurtres que chez nous.<br /> Alors quand je pense que malgré la sacro-sainte « intelligence naturelle » de l’homme, qui n’empeche pas par exemple qu’il faut écrire « ne pas ingérer » sur les bouteilles de soude caustique, je me demande à quel point l’émergence de l’ « Intelligence Artificielle » (ou non-humaine plutot) n’aura pas potentiellement plus de bienfaits que de méfaits. Bon je ne suis pas voyants et je m’abstiendrai de tout pronostic.
Blackalf
tongtwist:<br /> Le seul vrai problème est que l’ia va plus vite que l’humanité ne sait (ou n’a envie de) s’adapter.<br /> C’est plus ou moins ce que je pense aussi ^^<br /> Selon moi, le plus grand risque de l’usage des IA est qu’on va faire comme avec l’informatique : l’utiliser partout, pour tout et à toutes les sauces, en croyant que ça va résoudre tous les problèmes et décharger l’humanité de la nécessité de réfléchir et trouver des solutions…quand on voit déjà aujourd’hui à quel point certains sont dépendants de la technologie pour gérer leur vie, j’en arrive à me demander si dans 50 ou 100 ans, l’homme sera encore capable de penser par lui-même…ou s’il se contentera de poser une question à une machine et attendre le résultat
trollkien
Bon donc au final il faudrait a terme réduire la démographie de 96% ?<br /> Du coup ça ferait 96% de machines et 4% de milliardaires.<br /> J’ai bon ?
AxG
Si l’avenir passe, via cette logique, par le Revenu Universel, ça règle la question des retraites… Cool
hero
IA et disparition de l’humanité; comment faire vivre des gens qui n’auront plus de revenus même s’il est universel; qui seront les apporteurs à ce revenu universel, les fabricants d’IA? Après on pourra aussi utiliser une monnaie virtuelle type Monopoly…il suffira de recharger son porte monnaie sur le Net.
polobr
Je crains le jour où la technologie surpassera les interactions humaines. Le monde connaîtra alors une génération d’idiots. (Albert Einstein).
Guillaume1972
Je ne suis pas forcément d’accord, surtout lorsque l’on voit de quoi sont capables les robots de Boston Dynamics par exemple, c’est bluffant. Une petite recherche YouTube ?
Brichman
pourvu que l humanité n oublie jamais de garder la main sur la machine
nirgal76
Si on remplace guerre par travail ? :<br /> [mode Kaamelott ON]<br /> YGERNE — Qu’est-ce qu’on fait ? On reste en guerre ?<br /> SÉLI — De toute façon, au bout de trois cents ans, les gars, ils savent pas faire autre chose.<br /> YGERNE — Et puis, s’ils arrêtent la guerre et qu’ils continuent la bouffe…<br /> SÉLI — …on va tout droit vers une génération d’obèses…<br /> YGERNE — Et d’oisifs ! Parce que mine de rien, la guerre, ça occupe !<br /> SÉLI — Oisifs, obèses…Autrement dit, des gros cons.<br /> [mode Kaamelott OFF]
Titilleur
J’aime sauf le couplet «&nbsp;distribué gratuitement sans condition demandée&nbsp;» qui me parait permettre à ceux qui ont déjà beaucoup de le toucher, ce revenu universel ; ce qui ne fera alors que créer de l’inflation…
Titilleur
Bravo Gary ! «&nbsp;science sans conscience n’est que ruine de l’âme&nbsp;» (Rabelais).<br /> Supprimons totalement le travail humain et donnons à toutes et à tous le moyen de bien vivre et de s’éclater ! Redistribution !
rexxie
Ça deviendra impossible bientôt car l’intelligence de l’IA va devenir exponentielle et nous seront comme des fourmis ou des vers de terre pour elle. Pourquoi se préoccuper de vers de terre.<br /> Comme Elon Musk a dit, lorsqu’on construit une route, on tue des millions de fourmis et des milliers de souris, pas parce qu’ils nous dérangent ou qu’on les haït, juste parce qu’ils sont dans le chemin.<br /> Si l’IA a un projet incompatible avec les humains, nous allons disparaître, bêtement, de façon bien moins imagée qu’avec Skynet.
paulposition
rexxie:<br /> Comme Elon Musk a dit, lorsqu’on construit une route, on tue des millions de fourmis et des milliers de souris, pas parce qu’ils nous dérangent ou qu’on les haït, juste parce qu’ils sont dans le chemin.<br /> Je sais pas si Musk a dit ca , mais bien avant lui, Nietzsche a dit a peu près la même chose, en employant d’autres termes; (Écrits qui hélas, ont été détournés de leurs contexte par les nazis pour justifier leurs exactions ) Comme quoi, Musk n’a fait que «&nbsp;reprendre&nbsp;» la citation d’un autre, MAIS bien sur dans un tout autre contexte,un autre ordre d’idée et une toute autre philosophie
rexxie
Vraiment? Nietzsche avait le don de prémonition et parlait de l’Intelligence Artificielle?
paulposition
Non, il ne parlait pas de l’IA,; Ne fait pas celui qui ne comprend pas: J’ai dit que ta «&nbsp;citation&nbsp;» de Musk : «&nbsp;Comme Elon Musk a dit, lorsqu’on construit une route, on tue des millions de fourmis et des milliers de souris, pas parce qu’ils nous dérangent ou qu’on les haït, juste parce qu’ils sont dans le chemin.&nbsp;» ressemble" énormément a une phrase d’un ouvrage de Nietzsche, a croire qu’il l’a «&nbsp;un peu&nbsp;» copié, pour ne pas dire plagié
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Sous la pression d’avocats humains, l'intelligence artificielle ne pourra finalement pas plaider
LastPass : le piratage de novembre est bien plus large que ce qu'on croyait
Coup de tonnerre dans la tech : le Japon et les Pays-Bas adoptent les restrictions américaines sur les composants chinois
Voici notre top 5 des applications cette semaine
Les ventes de smartphone ont plongé en 2022, au plus bas depuis (très) longtemps !
Au nom de l’honnêteté intellectuelle, Sciences Po décide de bannir l’usage de ChatGPT
Soldes : Amazon sacrifie le prix de ce smartphone Realme !
Netflix : en France, quel opérateur a le meilleur débit ?
Data privacy day : quels sont les risques de ne pas utiliser un antivirus ?
Vous allez pouvoir laisser tomber votre Galaxy S23 tout neuf de bien plus haut... mais ne le faites pas exprès, hein
Haut de page