Vous êtes un gamer ? La DARPA veut utiliser vos ondes cérébrales dans son armée

10 février 2020 à 11h34
0
Cursus eSport UK
© Sean Do, Unsplash

Décidément, le département de la Défense américaine (la DARPA) s'intéresse de très près au jeu vidéo. En mai dernier, l'organisme a déjà annoncé travailler avec des développeurs de jeu vidéo avec l'objectif de créer une IA destinée aux combats aériens.

Cette fois, l'agence va plus loin : désormais, elle entend utiliser les ondes cérébrales des gamers pour la gestion de flottes entières d'appareils terrestres et aériens.

Une IA de gamer

Le projet est dirigé par une équipe de chercheurs de l'université de Buffalo, qui a reçu de la DARPA une subvention de 316 000 dollars (environ 288 000 euros). Ils ont étudié les mouvements oculaires et les ondes cérébrales de 25 participants tandis qu'ils jouaient à un jeu vidéo. Il s'agissait ici d'un jeu de stratégie en temps réel (RTS) spécifiquement réalisé pour l'étude, et pour lequel chaque partie durait entre 5 et 10 minutes.

Les informations recueillies sont désormais utilisées dans la conception d'une IA qui, à terme, devra diriger des appareils autonomes au combat. Souma Chowdhury, l'un des directeurs du projet, a expliqué à Digital Trends : « Imaginez que vous entrez dans une salle de classe où il n'y a pas d'enseignant. [ ... ] Vous pourriez apprendre en utilisant des exercices et des livres d'apprentissage, mais cela prendra beaucoup de temps. Si vous avez un maître à suivre, cela ira plus vite. Ici, nous voulons voir comment les humains jouent à ce jeu, puis utiliser [ leur comportement ] pour accélérer considérablement l'apprentissage de l'IA. Jusque-là, il aurait fallu 10 000 simulations pour apprendre. Désormais, il suffit d'exécuter environ un millier de simulations et de les compléter avec des données humaines ».

Pour ce faire, les scientifiques de l'université de Buffalo recherchent les meilleurs joueurs. Souma Chowdhury a ajouté que « Nous essayons de recruter des [ participants ] qui ont une solide expérience de jeu », précisant : « Je n'ai moi-même aucune expérience de jeu, je ne suis pas du tout un gamer. Mais beaucoup de nos étudiants aiment les jeux comme des fous ». Si Souma Chowdhury précise que six ou sept parties suffisent à réunir assez de données pour chaque participant, l'équipe continue toujours d'en collecter.


Vers des essaims robotisés

L'objectif principal de l'étude est de parvenir à créer une intelligence dite « distribuée » (ou intelligence « en essaim »), qui vise à coordonner les actions d'un grand nombre d'appareils dirigés par ordinateur. Souma Chowdhury explique qu'« il existe de nombreuses applications différentes qui pourraient être réalisées en utilisant non pas un seul robot à un million de dollars, mais plutôt un grand nombre de robots plus simples et moins chers. Ce pourrait être des appareils terrestres, aériens ou une combinaison de ces deux aspects ».

Les chercheurs entendent ainsi créer une intelligence artificielle qui soit en mesure de coordonner les actions de 250 appareils terrestres et aériens simultanément, permettant à une flotte entière de naviguer de façon autonome dans des environnements imprévisibles. Souma Chowdhury affirme que « Les humains peuvent proposer des stratégies très uniques qu'une IA ne pourra jamais apprendre. Une grande partie de la médiatisation de l'IA concerne des applications dans des environnements relativement déterminés. Mais en termes de raisonnement contextuel, en environnement réel [ et ] avec un objectif à atteindre ? C'est encore un domaine émergent ».

Source : Digital Trends
Modifié le 10/02/2020 à 11h34
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top