Vous ne rêvez pas : cette machine en LEGO est capable de trier les LEGO

14 décembre 2019 à 16h00
0
machine-lego
© YouTube

Un ingénieur australien a passé deux ans à concevoir une machine qui trie les LEGO. Sa particularité : elle est elle-même construite en LEGO et se sert d'une IA pour effectuer cette tâche, plus compliquée qu'il n'y paraît.

Jouets indémodables, les LEGO peuvent également sortir de la sphère ludique pour servir à des constructions plus laborieuses. Un passionné a ainsi modelé un cockpit d'AirBus A320 avec les petites briques, tandis qu'un adolescent s'est lui-même confectionné sa prothèse de bras. La machine que nous vous présentons aujourd'hui prouve elle aussi que les LEGO peuvent faire des merveilles.


Fabriquée avec 10 000 LEGO

En voyant le nombre incalculable de LEGO qu'il avait accumulés depuis son enfance, Daniel West a eu la brillante idée de fabriquer une machine afin de les trier. Pour y parvenir, il s'est notamment inspiré d'un dispositif construit en 2011 qui rangeait les briques en prenant compte leur forme et leur poids.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, l'ingénieur est revenu en détails sur la conception de sa machine : ses six moteurs et neuf servomoteurs sont également construits à partir des petites briques. On comprend aisément pourquoi sa conception a duré deux ans... Pour la voir en action, il suffit de déposer les jouets dans un bac, et elle se chargera du reste.

Son efficacité est impressionnante : la Universal LEGO Sorting Machine est capable de reconnaître tous les types de LEGO qui existent, et de les trier dans 18 catégories différentes en seulement deux secondes pour chaque brique, comme l'explique son concepteur. Mais comment y parvient-elle ?

Un système neuronal convolutif

Lorsque les briques ont été déposées dans la machine, cette dernière va les aligner une par une afin qu'elles puissent être filmées individuellement par une petite caméra. C'est à ce moment que le travail de l'IA entre en jeu. Mise au point grâce à une technique appelée « réseau neuronal convolutif », elle a été entraînée à reconnaître les briques en se basant sur des reconstitutions 3D de ces dernières. Après avoir déterminé de quelle sorte de LEGO il s'agit, la machine va l'acheminer dans l'un de ses 18 paniers de rangement.

En plus des LEGO, Daniel West a également utilisé un ordinateur, un Raspberry Pi ainsi que des logiciels open-source tels que Blender et TenserFlow. Il a d'ailleurs expliqué comment il avait conçu son IA dans une vidéo passionnante.

Source : The Verge.
Modifié le 14/12/2019 à 16h17
5
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top