Considérant l'IA de Deepmind imbattable, l'ancien champion du jeu de Go prend sa retraite

11
deepmind

Lee Se-dol, le champion mondial du jeu de Go, a annoncé se retirer de la compétition professionnelle. Il estime que l'intelligence artificielle AlphaGo développée par DeepMind « ne peut pas être vaincue ».

Le joueur a pris cette décision trois ans après avoir été battu 4-1 par l'IA.

Le Go, désormais territoire de l'IA

« Avec les débuts de l'IA dans les jeux de Go, j'ai réalisé que je n'étais pas le meilleur même si j'étais devenu le numéro un grâce à d'énormes efforts », a déclaré Lee Se-dol. « Même si je suis devenu le numéro un, il y a une entité qui ne peut pas être vaincue ».

Il y a encore quelques années, le jeu de Go était réputé inaccessible aux intelligences artificielles, car relevant d'un nombre de stratégies beaucoup plus important que dans des jeux comme les échecs. La défaite de Lee Se-dol en 2016 a montré que la machine était désormais capable de choisir et d'appliquer une stratégie cohérente dans ce jeu. Elle était même parvenue à en mettre au point de nouvelles, notamment celle appelée « move 37 ». De son côté, Lee Se-dol avait réussi à décontenancer l'IA par une stratégie appelée « Main de Dieu », parvenant ainsi à lui arracher une victoire au cours de la quatrième partie déroulée.


Un dernier match avant la retraite

Depuis, DeepMind a mis au point une nouvelle intelligence artificielle : AlphaGo Zero. En 2017, sans données de départ, cette nouvelle IA a atteint en l'espace de trois jours un niveau lui permettant de gagner 100 parties contre AlphaGo. AlphaGo, elle, avait initialement appris en se basant sur les connaissances de véritables joueurs. DeepMind a alors déclaré qu'il s'agissait probablement là du meilleur joueur de Go de toute l'histoire.

Face aux performances de l'IA, le joueur sud-coréen a décidé de prendre sa retraite de joueur professionnel. Le P.-D.G. de DeepMind, Demis Hassabis a déclaré que Lee Se-dol avait fait preuve d'un « véritable esprit de guerrier ». « Je voudrais féliciter Lee Se-dol pour sa décennie au sommet du jeu [ ... ]. Je sais que Lee restera dans les mémoires comme l'un des plus grands joueurs de Go de sa génération ».

Le joueur ne s'est pas totalement retiré du jeu de plateau. Il doit disputer en décembre un match contre une IA sud-coréenne : HanDol. Il disposera d'un avantage de deux pierres au départ (le jeu consistant à délimiter des territoires grâce à ces pierres). Malgré cela, le joueur reste relativement pessimiste : « même avec un avantage de deux pierres, je pense perdre la première partie face à HanDol. Ces jours-ci, je ne suis pas les actualités au sujet du Go. Je voudrais jouer sereinement face à HanDol, comme si j'étais déjà à la retraite, même si je ferai de mon mieux ».

Source : The Verge.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (11)

rsebas3620
heureusement que l’empire de chine n’existe plus sinon on aurait des generaux de type skynet…
lightpunk
Pour tempérer :<br /> Et en terme de consommation électrique il faut l’équivalent de 12 000 cerveau humain pour faire tourner cette IA… sans compter le processus de fabrication, maintenance, puis recyclage à coût Zéro pour l’environnement.<br /> (source : https://www.yuzeh.com/data/agz-cost.html)<br /> Bref on est encore loin de l’efficacité de ce qui se fait dans la nature
RaoulTropCool
Dans le cadre du Go oui. Dans plein d’autres domaine le synthétique a déjà surpassé l’humain et avec un coût énergétique ridicule.<br /> On est encore loin de la période où n’importe quel domaine sera mieux maitrisé par le synthétique mais quand on y sera de toute façon l’homme sera augmenté et plus totalement « naturel ».
lightpunk
Un exemple ?
cirdan
Donc il arrête de jouer à cause d’une IA. Et les tournois entre humains n’existent pas/plus ? Et pourquoi vouloir à tout prix se comparer à un ordinateur ? Drôle de raisonnement quand même.
remitchou
Si on va au bout de la logique il faut donc comparer avec ce qu’un être humain a consommé pour en arriver à être champion de Go …<br /> Ceci dit la remarque est intéressante, et pourquoi pas comme tu dis mettre une limitation de puissance? Maintenant que la domination numérique est prouvée, ça serait effectivement plus logique surtout lorsqu’on compare des performances.
bmustang
il part après avoir encaissé les gros chèques de Deepmind et n’a peut être rien à voir avec l’infériorité face à une IA<br /> Deepmind pourra dire qu’il est le meilleur quand il aura combattu les 7 milliards d’individus sur terre.
Peter_Vilmen
En général, vaincre le champion du monde est suffisant pour être considéré le meilleur, de nos jours les gens talentueux à quoique ce soit vont naturellement vers la célébrité.
cirdan
Etant donné la décision radicale de tout arrêter qu’il a prise, le terme « à tout prix » ne semble pas galvaudé.<br /> Feladan:<br /> Au fil des années, et si on est encore de ce monde, se traitera la notion de place éthique de l’AI et de sa reconnaissance en tant qu’entité, égale ou non, vis à vis de l’homme. Je trouve que si ce champion place l’AI à la même valeur que l’humain, c’est qu’il est en prime en avance sur son temps.<br /> Je trouve effrayant ce que tu écris ! Ce ne sont que des machines et accepter leur domination c’est accepter l’avilissement de tout le genre humain. Où trouveras-tu l’empathie nécessaire à toute relation humaine, un sentiment que jamais les machines ne pourront transmettre autrement que de manière virtuelle ? Très peu pour moi, en tout cas.
Voir tous les messages sur le forum