Des IA apprennent le travail d'équipe en jouant à cache-cache

Benoît Théry Contributeur
22 septembre 2019 à 20h20
0
OpenAI entrainement IA
© OpenAI

L'intelligence artificielle se développe à une vitesse impressionnante. Il y a deux mois, Pluribus a marqué l'Histoire en battant cinq joueurs de poker à la fois. Au début de l'année, l'IA de Google, Deepmind a battu des joueurs professionnels à Starcraft II.

Cette fois-ci, c'est l'initiative d'OpenAI qui attire l'attention. L'IA américaine a prouvé sa capacité à apprendre en jouant en équipe à des parties de cache-cache.

De plus en plus fortes au cache-cache

On ne présentera pas le jeu du cache-cache. En revanche, lorsque ce jeu mondialement connu est présenté à une intelligence artificielle, celui-ci peut révéler comment cette dernière gère l'importance des décisions auxquelles elle est confrontée.

OpenAI, qui est basée à San Francisco, a rendu open-source un environnement d'entraînement destiné aux IA. Cet environnement a déjà été utilisé, mettant en scène différents acteurs contrôlés par des IA. Ceux-ci ont eu pour objectif de se cacher et de se trouver, déployant des techniques de plus en plus sophistiquées pour y parvenir. On retrouve sur les images ci-dessous l'évolution de ces techniques : si, dans un premier temps, les IA ont pu se contenter de se cacher, elles ont par la suite improvisé des constructions et détourné l'utilisation d'objets. Et surtout, ces IA ont travaillé ensemble pour atteindre un but commun.


Bien sûr, l'intelligence artificielle aura dû jouer un (très) grand nombre de parties pour parfaire son apprentissage. Ce n'est qu'après 25 millions de « matches » que les IA impliquées ont commencé à bâtir des abris improvisés. Avec 75 millions de matches supplémentaires, les « chercheurs » ont eu l'idée d'utiliser boîtes et rampes pour sauter dans ces abris.

OpenAI IA entrainement
© OpenAI

L'intérêt pour les travaux futurs

À terme, les IA impliquées ont réussi à élaborer des stratégies complexes dans un environnement qu'elles ne connaissaient pas a priori. Les chercheurs d'OpenAI expliquent ainsi : « Les succès rencontrés laissent penser que ces environnements pourraient permettre à des IA d'acquérir un nombre conséquent de... compétences. Ceci amène à un comportement centré sur des compétences beaucoup plus pertinentes pour l'être humain que d'autres méthodes d'apprentissage par renforcement ».

En d'autres termes, et au-delà des environnements de jeu, ces tests montrent que l'IA peut apprendre à élaborer elle-même de nouvelles techniques utiles, par exemple, dans le diagnostic médical ou la découverte de structures de protéines complexes.


Dans une précédente interview, Demis Hassabis, le co-fondateur de l'IA Alphabet Deepmind, a déclaré auprès du site VentureBeat : « À terme, nous développerons des algorithmes qui peuvent être transposés dans le monde réel, pour travailler à des défis réellement difficiles... et aider les experts de ces secteurs ».

Source : Venture Beat
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top