Des joueurs professionnels de Dota 2 battus à plate couture par l’IA d’OpenAI

Bastien Contreras Contributeur
16 avril 2019 à 06h01
0
OpenAI OG Dota 2
© Nick Statt / The Verge

Ce week-end, un match de Dota 2 a opposé l'équipe professionnelle OG à un bot créé par l'association OpenAI. Et la victoire est revenue, de façon nette, à l'intelligence artificielle, qui se prépare désormais pour de nouvelles ambitions.

OpenAI est une association de recherche en intelligence artificielle, cofondée notamment par Elon Musk. Dans le cadre de ses travaux, elle a récemment conçu une IA spécialiste du jeu Dota 2. Et le programme est arrivé à un niveau digne des meilleurs joueurs.

Un entraînement acharné

Car ce week-end, la machine s'est mesurée à ce qui se fait de mieux à l'heure actuelle sur ce jeu : l'équipe professionnelle OG, championne du monde 2018 sur Dota 2. La partie se jouait au meilleur des trois matchs, mais deux ont finalement suffi.

En effet, si le premier match a été relativement serré, durant plus de 40 minutes, il n'a même pas fallu 20 minutes ensuite, pour que l'IA envoie ses adversaires au tapis.

Il faut dire que le programme était bien entraîné. Pendant 10 mois, il s'est exercé à la maîtrise de Dota 2, simulant 45 000 années de jeu durant cette période. Et encore, les règles avaient été adaptées, afin de simplifier les combinaisons envisageables (le nombre de héros disponibles était, par exemple, réduit à 17 contre 117 en temps normal).

Se rapprocher de l'intelligence artificielle générale

Mais l'IA développée par OpenAI n'a pas pour ambition de devenir championne de jeu vidéo. L'objectif de l'organisation est en réalité de créer une « intelligence artificielle générale ». C'est-à-dire une imitation de l'intelligence humaine, capable de s'adapter à de nouvelles situations et d'apprendre rapidement de nouvelles compétences.

Pour parvenir à ce but ultime, les chercheurs d'OpenAI entendent faire progresser leur programme. Et plusieurs pistes sont envisagées. En restant dans le domaine vidéo-ludique, l'idée peut être d'explorer d'autres jeux, plus complexes, où la communication occupe une part essentielle. Ou encore de réduire le temps d'apprentissage de la machine, passant de dix mois à un, voire à une semaine.

Un autre champ d'étude possible consiste à rendre l'IA moins dépendante des données utilisées pour l'apprentissage, afin de pouvoir être utilisée dans d'autres domaines, tels que la médecine. Car il est impossible de simuler de façon exhaustive l'ensemble des réactions chimiques du corps humain. L'idée serait donc d'obtenir une intelligence artificielle qui pourrait apprendre de modèles imparfaits, tout en sachant s'adapter aux conditions réelles ensuite.

Source : Quartz

8 réponses
9 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Ovnis : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top