Shenzhen a pour ambition de devenir la capitale mondiale de l'innovation

Par
Le 26 décembre 2018
 0
shenzhen-fireworks.jpg

En une quarantaine d'années, ce qui fut un village de pêcheurs quelconque est devenu une métropole, symbole de la puissance chinoise technologique, Shenzhen.

Située en bordure de Hong Kong, en Chine, Shenzhen n'était dans les années 70 qu'une petite ville essentiellement garnie de pêcheurs. Mais le temps a prouvé que son destin était tout autre. Aujourd'hui, Shenzhen est une mégalopole de 13 millions d'habitants qui accueille quelques-unes des plus grandes entreprises mondiales comme Huawei ou TP-Link, qui y siègent, ou encore Airbus, Microsoft et Apple, qui y possèdent des bureaux. Et la ville géante ne compte pas s'arrêter là : elle veut devenir la référence mondiale absolue de l'innovation technologique.

Shenzhen, la « Silicon Valley du Hardware »

L'une des clés de l'essor fantastique de Shenzhen est sa capacité à renforcer sa propriété intellectuelle. Sur place, les entreprises multiplient les brevets et créent sans cesse de nouvelles marques. Durant un temps, l'activité prenait forme autour de « copies pirates » des produits issus de grandes marques. Le développement de la métropole avait, lui, véritablement débuté par la production d'articles pour le compte de références mondiales des nouvelles technologies, Apple et Samsung en tête, puis Huawei et Tencent.

À Shenzhen, les buildings et les usines qui conçoivent et fabriquent des puces, écrans tactiles ou autres composants, poussent comme les brins d'herbe d'une vaste prairie : c'est-à-dire très facilement. Désormais, la cité est le poumon de l'innovation de l'Empire du milieu. On la surnomme d'ailleurs la « Silicon Valley du Hardware. » Wu Yebin, le PDG de Meegopad, une entreprise locale, reconnaît que « Shenzhen devient un point de rencontre pour des ingénieurs créatifs du monde entier. » Le créateur français de Maybe, une société basée à Shenzhen qui produit des enceintes intelligentes, confesse que dans la ville, tout est plus facile à trouver, et tout va plus vite. « C'est comme passer d'une nationale à une autoroute », confie Meng Jie.

La ville finance encouragement financièrement les entreprises

La Chine veut passer le cap. Le pays ne veut plus être considéré comme une usine géante destinée à fournir l'Amérique et l'Occident en produits, non. Pékin veut devenir un leader, LE leader technologique mondiale. IA, cloud, voitures électriques, robots... Confirmant les dires de Meng Jie, Duncan Turner, directeur général de HAX, un incubateur de start-up de la ville, reconnaît que si l'entreprise qui veut s'y installer est en phase avec le secteur sur lequel les autorités veulent investir, elle reçoit des financements.

Turner n'a pu que constater le changement entre son arrivée en Chine, en 2009, et aujourd'hui. Maintenant, les jeunes chinois font preuve d'une haute ambition, et ne se contentent plus de la copie. « Ils sont devenus des experts en recherche et développement incroyablement inventifs et entreprenants », précise le dirigeant.

Sur place, certains confirment le potentiel exceptionnel de Shenzhen, pendant que d'autres vont plus loin et attestent que la ville est en train de rattraper la Silicon Valley, jusqu'ici inatteignable. Au regard de sa croissance et de la bienveillance du monde des nouvelles technologies à son égard, il ne fait nul doute que Shenzhen pourrait rapidement prétendre au titre de capitale de l'innovation.

Modifié le 21/12/2018 à 15h03

Les dernières actualités Technologie

scroll top