Shenzhen a pour ambition de devenir la capitale mondiale de l'innovation

26 décembre 2018 à 09h05
20
shenzhen-fireworks.jpg

En une quarantaine d'années, ce qui fut un village de pêcheurs quelconque est devenu une métropole, symbole de la puissance chinoise technologique, Shenzhen.

Située en bordure de Hong Kong, en Chine, Shenzhen n'était dans les années 70 qu'une petite ville essentiellement garnie de pêcheurs. Mais le temps a prouvé que son destin était tout autre. Aujourd'hui, Shenzhen est une mégalopole de 13 millions d'habitants qui accueille quelques-unes des plus grandes entreprises mondiales comme Huawei ou TP-Link, qui y siègent, ou encore Airbus, Microsoft et Apple, qui y possèdent des bureaux. Et la ville géante ne compte pas s'arrêter là : elle veut devenir la référence mondiale absolue de l'innovation technologique.

Shenzhen, la « Silicon Valley du Hardware »

L'une des clés de l'essor fantastique de Shenzhen est sa capacité à renforcer sa propriété intellectuelle. Sur place, les entreprises multiplient les brevets et créent sans cesse de nouvelles marques. Durant un temps, l'activité prenait forme autour de « copies pirates » des produits issus de grandes marques. Le développement de la métropole avait, lui, véritablement débuté par la production d'articles pour le compte de références mondiales des nouvelles technologies, Apple et Samsung en tête, puis Huawei et Tencent.

À Shenzhen, les buildings et les usines qui conçoivent et fabriquent des puces, écrans tactiles ou autres composants, poussent comme les brins d'herbe d'une vaste prairie : c'est-à-dire très facilement. Désormais, la cité est le poumon de l'innovation de l'Empire du milieu. On la surnomme d'ailleurs la « Silicon Valley du Hardware. » Wu Yebin, le PDG de Meegopad, une entreprise locale, reconnaît que « Shenzhen devient un point de rencontre pour des ingénieurs créatifs du monde entier. » Le créateur français de Maybe, une société basée à Shenzhen qui produit des enceintes intelligentes, confesse que dans la ville, tout est plus facile à trouver, et tout va plus vite. « C'est comme passer d'une nationale à une autoroute », confie Meng Jie.

La ville finance encouragement financièrement les entreprises

La Chine veut passer le cap. Le pays ne veut plus être considéré comme une usine géante destinée à fournir l'Amérique et l'Occident en produits, non. Pékin veut devenir un leader, LE leader technologique mondiale. IA, cloud, voitures électriques, robots... Confirmant les dires de Meng Jie, Duncan Turner, directeur général de HAX, un incubateur de start-up de la ville, reconnaît que si l'entreprise qui veut s'y installer est en phase avec le secteur sur lequel les autorités veulent investir, elle reçoit des financements.

Turner n'a pu que constater le changement entre son arrivée en Chine, en 2009, et aujourd'hui. Maintenant, les jeunes chinois font preuve d'une haute ambition, et ne se contentent plus de la copie. « Ils sont devenus des experts en recherche et développement incroyablement inventifs et entreprenants », précise le dirigeant.

Sur place, certains confirment le potentiel exceptionnel de Shenzhen, pendant que d'autres vont plus loin et attestent que la ville est en train de rattraper la Silicon Valley, jusqu'ici inatteignable. Au regard de sa croissance et de la bienveillance du monde des nouvelles technologies à son égard, il ne fait nul doute que Shenzhen pourrait rapidement prétendre au titre de capitale de l'innovation.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
0
emelka_1_1
Et ils le sont deja, il serait temps que les francais aillent voir ce qui se passe la bas, la France a un retard incroyable sur la R&amp;D. Voir sur place permet de distinguer le fosse qui separe notre societe de la leur et se passer des infos filtres, les villes avec parcs de vehicules electriques majoritaires etc…ca bouge vite! En general l’Asie pousse fort cote techno ces dernieres annees.<br /> Quid de la R&amp;D en France??? Un pays de …services…Les politiques ont plonge nez devant dans la globalisation, abandonnant de precieux domaines de productions technologiques (ordi, CPUs, etc…) que nous avions dans les annees 80s.<br /> Si l’on souhaite inverser la tendance, il va falloir repartir a zero et copier…sur la Chine pendant 30 ans avant de reprendre en main une independance technologique.<br /> Merci a l’incompetence politicienne qui dure encore!
Bigounet51_1_1
@emelka<br /> La France innove dans l’aéronautique, le pharmaceutique, le nucléaire, l’armement etc etc… il n’y a pas que les smartphones et les consoles de jeux dans la vie.<br /> Challenges – 12 Jan 17<br /> La France, troisième pays mondial de l’innovation, devance l'Allemagne<br /> Graphique des pays qui comptent le plus d'organisations innovantes.<br />
Doss
Et la Chine n’innove pas elle copie, donc ils ont du chemin a faire pour devenir la capital mondial de l’innovation…
PierreKaiL
Difficile de comparer la france à un pays qui comptent huit agglomérations de plus de dix millions d’habitants et 1.4 milliards au totale… La france est plutôt pas mal je trouve en comparaison de ces faits. Ceci dit tu as raison, cela n’empêcherait pas une meilleure politique et ça commencerait pas réduire le taux de chômage, 5% en chine, pratiquement 10% ici … Et pour finir le modernisme technologique c’est bien mais moderniser notre social serait une priorité avant de vouloir jouer dans la cours des grands, c’est mon point de vue.
PierreKaiL
L’article explique que la chine ne se contente plus de copier…
PierreKaiL
Désolé répétition, 6 mns sans que ma réponse veuille appaître, quand on veut éditer ce qu’on a écrit c’est idem, le système de commentaire… Grr…
kefeng
C’est ce qu’on préfère se dire pour se satisfaire de notre propre médiocrité. C’est sûr que c’est avec ce genre de mentalité que la France va dépasser la Chine dans l’innovation.
Doss
Si on revient au passé lointain tout région dans le monde à eu ça part d’innovations qui profite à notre quotidien… Là on parle du présent et du futur proche et aujourd’hui la chine à énormément de retard dans bien des secteurs en ce qui concerne la recherche et l’innovation.
Doss
J’aime ton argumentation, et je ne méprise pas la Chine même si ton ame complotist te fait voir la mal partout…<br /> Ce lien est claire, la chine est très très loins derrière les US et le Japon en matière d’innovation et ta mauvaise fois et ton adoration pour l’empire du milieu ne changer rien à ce fait.<br /> Challenges – 12 Jan 17<br /> La France, troisième pays mondial de l’innovation, devance l'Allemagne<br /> Graphique des pays qui comptent le plus d'organisations innovantes.<br />
PierreKaiL
On peut faire dire à un graphique ce qu’on veut en fonction des critères, là pour celui ci les pme ne sont pas prises en compte, si c’était le cas l’Allemagne serait surement devant et peut être d’autres. De toute façon on ne peut pas comparer la France et la Chine, si la France garde une lueur d’espoir grâce à ses brevets (30% venant de la recherche publique), la Chine elle, a enclenché la grosse machine et ça risque de faire mal, c’est un fait.
Proutie66
Sinon au lieu de gueuler sur les politiques, et si vous créez le Google / Amazon de demain pour l’ouvrir après ?<br /> Bises.
PierreKaiL
Ce n’est pas la création d’un Google / Amazon qui nous sauvera du gouffre des EPR, pour ne citer qu’un exemple…
KlingonBrain
Tout ceux qui connaissent l’innovation en France vous diront qu’on est surtout les champions du monde de l’innovation Powerpoint et des élites qui se prennent pour des petit dieux devant la machine à café.<br /> Comme disent certains ici, on fait dire ce qu’on veut aux chiffres. C’est facile de compter pour de l’innovation n’importe quel projet bidon pour obtenir des statistiques qui n’ont ni queue ni tête mais qui font plaisir a ceux qui veulent y croire.<br /> Mais il est facile de constater que l’innovation Française n’aboutit à rien de vraiment concret et palpable. En 20 ans, les USA ont accouché des GAFA, nous on a juste produit des chômeurs. Et d’ailleurs, les rares qui ont du potentiel, ils partent rapidement aux USA…<br /> Vu comment c’est parti, c’est facile de comprendre que le futur de la Chine, c’est de produire des processeur pendant que nous les Français nous produiront des T-Shirt. (Mais on appellera ça de l’innovation, l’honneur sera sauf).<br /> En France ça fait plus 20 ans que je vois défiler des “startup à vent” montés par des petits jeunes d’école de commerce qui savent juste pondre de la com sur un coin de table en se prenant pour des immenses génies et qui pensent que la technique, c’est juste un détail qui se règle en 2 jours en lâchant quelques miettes à un abruti de technicien.<br /> Quand à l’armement, faudrait peut être redescendre sur terre. On achète maintenant nos fusils aux allemands, on ne produit plus vraiment de chars et personne ne veut de nos rafales malgré l’indéniable réussite technique qu’est cet avion.<br /> Quand au nucléaire, quand on voit la galère pour finir l’EPR, on comprends que les élucubrations de la recherche théoriques, c’est bien joli. Mais la vraie réalité de terrain, c’est qu’on a déjà trop perdu en savoir faire industriel pour réaliser ce genre de projet. Et ça, ce n’est pas du tout bon signe…<br /> Pas besoin d’être sorcier pour comprendre qu’au vu du merdier, les clients ne vont pas se bousculer… et le contribuable va se manger les pertes.<br /> Et je ne parlerais même pas du futur de nos 47 centrales qui seront bientôt des cadavres pour lesquels nous risquons fort de n’avoir ni l’argent, ni même les compétences pour les gérer dans le futur tiers-mondisé vers lequel on se dirige lentement mais surement…
emelka_1_1
En fin de compte les arguments de @Bigounet51 and co demontrent exactement ce que je regrette en France. Le regard sur son nombril a faire croire que la France est au top …lol allez visiter la Chine vous serez choque. Dans le domaine des technologies de l’information, je confirme… NOUS PRENONS DES GIFLES, QUE DIS-JE DES BAFFES que cela plaise ou non c’est la simple realite. Ou sont nos fabriques de processeurs? d’ordi? de composants??? pitie arretez le massacre…hormis les quelques “grands” noms restants (qui soit dit en passant son sous la visee de fonds d’investissements ou grosses entreprises US), que reste-t-il en France? des developpement d’appli?? sous…Android? iOS? Windows? MacOS??? quelle IA??? Celle de IBM? Microsoft? Google? Facebook?? Le gouvernement tourne sous quoi? Windows? Ah bon…<br /> Meme pas d’efforts pour pousser l’open source au moins decemment<br /> Alors que quelques domaines s’en sortent honorablement (et encore), je comprends, mais pitie ne venez pas comparez dans le domaine ICT qui est le notre, please j’ai trop d’experience dans le domaine (R&amp;D, Digital Innovation, Cyber etc…) pour savoir de ce qu’il en retourne…<br /> (PS: desole mon clavier est anglais, je n’ai pas d’accent…)
sexeplat
en France il nous restera plus que la culture , le tourisme et les assistées social,chômeurs, rsa ,etc…
toug19
wesh, ça serait plus utile à l’humain quelle veuille être la capitale de l’écologie. Se battre pour aller plus vite c’est has been, aujourd’hui il faut savoir faire aussi bien avec le moins de ressources possibles.
Hulk69
En travaillant dans l’électronique on a vraiment senti un gros changement ces dernières années grâce a Schenzhen. Des sites comme jlcpcb.com proposent des tarif completement impensable quelques années auparavant. Apres est ce que l’on parle d’innovation… Moi ce que j’y trouve c’est de l’électronique a prix discount
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Des chercheurs du MIT ont réussi à réduire des objets en 3D à une taille nanoscopique
LibreOffice 6.1.4 : une MàJ pour corriger plus de 120 bugs et régressions
⚡ Bon Plan : HUAWEI P20 Lite à 221€
🔥 Bon Plan : Enceinte Bluetooth TaoTronics VAVA à 41,99€ avec le code VASK002D
Le top 10 des apps Android qui ont généré le plus de chiffre d'affaires en 2018
Bientôt des transferts de cryptomonnaie sur WhatsApp ?
Pioneer dévoile les E8, des écouteurs intra-auriculaires wireless
Airbus Space Systems aura vécu une année 2018 record
⚡️ Bon Plan Noël : Canon PIXMA TS 8150 à 99€ (soit -60,99€)
Amazon partage 1700 conversations Alexa... à la mauvaise personne
Haut de page