La police du Massachusetts teste le robot-chien de Boston Dynamics

27 novembre 2019 à 08h30
0
spot-police-robot.jpg

Ces derniers mois, la police de l'État américain du Massachusetts a utilisé le surprenant robot, s'en servant comme d'un « appareil d'observation à distance mobile ».

Alors qu'il est désormais proche d'être lancé à la vente à destination des professionnels, le robot-chien de Boston Dynamics, Spot, a déjà assuré une mission de la plus haute importance auprès de la police du Massachusetts, aux États-Unis. La machine, qui fascine autant qu'elle terrifie, a été louée et utilisée par une équipe de déminage durant trois mois, d'août à novembre.

Spot a participé à deux opérations de police

Si les informations officielles ne sont pas très nombreuses, un porte-parole de la police du Massachusetts a déclaré que les démineurs ont utilisé Spot comme « appareil d'observation à distance mobile », afin d'offrir aux policiers des images retransmises en direct d'appareils dangereux ou de suspects potentiellement armés, qui pourraient être cachés.


Le robot-chien a été utilisé lors d'essais, mais aussi à deux reprises en opération. « La technologie des robots est un outil précieux pour les forces de l'ordre en raison de sa capacité à fournir une connaissance de la situation dans des environnements potentiellement dangereux », a indiqué David Procopio, porte-parole de la police de l'État.


Un robot personnalisable et un cadre législatif à construire

Boston Dynamics indique avoir doté Spot d'une API dite « ouverte ». Cela signifie que l'interface est personnalisable, et que tout exploitant de Spot peut y inclure son propre logiciel. La police du Massachusetts affirme, de son côté, de ne pas avoir utilisé cette fonctionnalité, se contentant des propriétés de base du robot, de son bras, de son éclairage et de sa caméra à 360°.

L'entreprise ne souhaite pas non plus armer son robot. La licence d'exploitation de Spot interdit en effet de l'utiliser pour toute tâche qui pourrait nuire à des personnes ou les intimider. D'où l'intérêt pour Boston Dynamics de louer ses robots sur pattes, plutôt que de le vendre. Cela n'a pas empêché la police de Dallas, au Texas, de tuer un tireur d'élite en 2016, grâce à un robot chargé d'une bombe (qui n'était pas un robot Boston Dynamics).


L'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) invite pour sa part les législateurs fédéraux et fédérés à adopter des lois ou à mettre en place une réglementation afin de délimiter les différents cas d'usage des robots à la pointe de la technologie. Kade Crockford, l'un des cadres de l'ACLU, a insisté sur le « besoin d'une loi et d'une réglementation pour établir un plancher de protection afin de garantir que ces systèmes ne puissent pas être utilisés de manière abusive par le gouvernement ».

Source : Engadget
Modifié le 27/11/2019 à 09h29
9
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
L'exclusivité console PS5 Godfall laisse fuiter une nouvelle vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top