L'Europe a infligé 114 millions d'euros d'amende aux entreprises depuis l'entrée en vigueur du RGPD

20 janvier 2020 à 16h15
0
RGPD

Grâce à l'amende infligée à Google en janvier 2019, la France est le pays européen à avoir imposé les plus lourdes sanctions en matière de violation des données depuis mai 2018.

Le Règlement général sur la protection des données est en vigueur, dans toute l'Union européenne, depuis le 25 mai 2018. Le texte de référence en matière de protection des données à caractère personnel a conduit les régulateurs européens à infliger des amendes dans une majorité de pays de la zone. Au total, ces autorités ont infligé 114 millions d'euros d'amendes pour violation des données depuis les débuts du RGPD, selon un rapport du cabinet d'avocats international DLA Piper.

La France en tête des amendes infligées...

Si 160 000 notifications de violation de données ont été signalées aux différentes autorités nationales compétentes des 28 États membres depuis le 25 mai 2018, beaucoup n'ont donné lieu à aucune condamnation.


C'est en tout cas la France qui arrive à la première place des pays ayant distribué les sanctions les plus lourdes avec 51,1 millions d'euros d'amendes, dont 50 millions d'euros pour une amende unique adressée à Google en janvier 2019, le géant auquel il était reproché un manque de transparence, d'information et une absence de consentement spécifique et univoque.

La France devance l'Allemagne (24,6 millions d'euros), l'Autriche (18,1 millions d'euros) et l'Italie (11,5 millions d'euros), la Bulgarie se trouvant bien plus loin (3,2 millions d'euros). Nous noterons tout de même que la Grande-Bretagne ne figure pas dans le haut de ce classement, car les amendes totalisant 329 millions d'euros (plus de 200 millions uniquement pour British Airways) ne sont encore qu'à l'état d'avis, et n'ont pas été officiellement prononcées.

DLA-Piper-RGPD.jpg
© DLA Piper

...mais à la traîne au nombre de signalements

Concernant le nombre de notifications adressées, ce sont les Pays-Bas qui arrivent en première position, avec 40 647 signalements depuis le 25 mai 2018, devant l'Allemagne (37 636), la Grande-Bretagne (22 181), l'Irlande (10 516) et le Danemark (9 806). Il est intéressant de voir que la France n'arrive qu'en 9e position au nombre de signalements (3 459 au total).


Globalement, l'efficacité, du moins la portée du texte, semble être grandissante, puisque le nombre de notifications pour violation des données a augmenté de plus de 12 % entre le 28 janvier 2019 et aujourd'hui par rapport à la période du 28 mai 2018 au 27 janvier 2019, ce qui reste logique dans le sens où les deux périodes ne sont pas de la même durée.

data-breaches-2020-v1.jpg
© DLA Piper

Source : Rapport DLA Piper
5
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top