RGPD : la justice allemande rejette finalement la demande de l'ICANN

10 juillet 2018 à 15h09
0
ICANN

Suite à l'affaire qui opposait l'ICANN au bureau d'enregistrement allemand EPAG, la justice a finalement rendu son premier verdict. Résultat, la demande de l'ICANN a été rejetée.

Pour rappel, l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) est une autorité de régulation qui se charge de coordonner les noms de domaine et les adresses IP. À but non lucratif, cette entité exploite ainsi Whois, la base de données qui référence les titulaires des noms de domaine sur le web. De plus, l'ICANN assure le relais et l'accréditation avec les bureaux d'enregistrement nationaux, à l'exemple de OVH, ou du bureau allemand concerné par l'affaire, EPAG. Plus simplement, Whois permet de savoir facilement à qui appartient un nom de domaine.

Cependant, l'annuaire Whois a été directement menacé par l'entrée en vigueur du RGPD, nouveau règlement européen portant sur la protection des données. En cause, le fait que la base de données publiait des informations jugées comme personnelles et devant, de fait, rester confidentielles. Malgré tout, cela signifie également que certains États ou forces de l'ordre ne peuvent plus accéder à ces données, qui leur sont parfois primordiales pour faire avancer une affaire.

ICANN whois

L'annuaire Whois de l'ICANN


Aux bornes de RGPD

Au mois de mai, l'ICANN avait attaqué EPAG en raison du fait que celui-ci n'envoyait plus les coordonnées de certains titulaires de noms de domaine. Par conséquent, l'organisation a intenté une action en Allemagne, puis obtenu une injonction pour obliger le bureau à recueillir et à fournir ces fameuses coordonnées. Pour sa part, ce dernier arguait du fait que cette requête violait l'article 5 du RGPD, qui indique que la collecte de données doit se faire pour « des finalités déterminées, explicites et légitimes et ne pas être traitée ultérieurement d'une manière incompatible avec ces finalités ». Celle-ci se doit aussi d'être « adéquate, pertinente et limitée à ce qui est nécessaire au regard des finalités pour lesquelles elles sont traitées ».

De fait, la Cour régionale de Bronn a donné raison au bureau d'enregistrement, en raison du fait que la collecte de ces données violerait effectivement le nouveau règlement européen. The National Law Review explique que l'ICANN n'a pas fourni de preuves attestant de la nécessité de cette collecte, EPAG n'est donc donc pas tenu de fournir ces données.

Pour sa part, l'ICANN a fait appel à cette décision auprès de la Cour régionale supérieure de Cologne, Allemagne.

Modifié le 10/07/2018 à 15h32
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Faire des déchets nucléaires des batteries diamants ultra autonomes, une promesse qui donne espoir
Dune : le film de Denis Villeneuve sortirait le 23 décembre

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top