Intel annonce sa 10e génération de processeurs mobiles, le duel avec AMD s'intensifie

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
02 avril 2020 à 13h51
7
Intel
© JHVEPhoto / Shutterstock.com

Le duel s'intensifie entre les deux fondeurs et Intel vient de dégainer l'artillerie lourde pour répondre à AMD sur le marché des puces mobiles hautes performances. L'annonce porte sur les processeurs mobiles de 10e génération, les Comet Lake-H, avec au programme six références qui constitueront l'offre premium d'Intel dans la course aux performances pour les joueurs et créatifs.

Décidé à ne pas se laisser coiffer au poteau par AMD et ses nouveaux SoC Ryzen 4000H, une série que nous avons analysée dans cet article dédié, Intel riposte quasiment du tac au tac avec ses Comet Lake-H qui étaient néanmoins connus depuis le CES 2020.


Des fréquences qui dépassent les 5 GHz

Bousculé par AMD sur pratiquement tous les segments du marché des processeurs, qui a notamment réalisé de belles avancées et pris une considérable avance concernant le procédé de gravure en 7 nm, Intel se devait de montrer les crocs afin de ne pas lâcher du lest sur un secteur de poids : celui des laptops destinés aux gamers et créatifs.

Intel Comet Lake H

L'objectif d'Intel avec ses Comet Lake-H se distingue clairement entre les lignes. Bien que le fondeur de Santa Clara ait ici encore et toujours recours au procédé 14 nm++ (seules certaines puces comme les Ice Lake et Tiger Lake vont - enfin - bénéficier du 10 nm après d'incessants reports), force est de constater que les bleus ne sont pas sans ressource pour jouer sur le tableau des chiffres.

Ainsi, sur les six références de cette gamme mobile, quatre processeurs égalent ou dépassent les 5 GHz en single-core. Le fleuron de la gamme est représenté par le Core i9-10980HK dont la fréquence atteint 5,3 GHz, un modèle unlocked (débloqué) qui indique donc des possibilités d'overclocking d'autant qu'Intel proposera deux outils dédiés avec Extreme Tuning Utility (XTU) et Easy Optimizer.


Intel joue sur les chiffres

Comme nous pouvons le voir sur le tableau ci-dessus, les deux processeurs au sommet embarquent 8 cœurs et 16 threads, tandis que toutes les puces affichent un TDP de 45 W. Autre point important, les fréquences maximales annoncées concernent un Boost single-core, il faudra patienter encore un peu pour connaître les performances multi-cores de cette nouvelle série de processeurs.

L'offre intermédiaire comprend deux puces disposant de 6 cœurs et 12 threads avec des fréquences maximales de 5,1 et 5,0 GHz. Le Core i7-10850H affiche quant à lui un « déverrouillage partiel ». Dans les faits, il devrait pouvoir être surcadencé pour un gain de 400 MHz. L'offre en entrée de gamme avec les Core i5-10300H/10400H embarque 4 cœurs et 8 threads pour des fréquences maximales respectives de 4,5 et 4,6 GHz.

Intel Comet Lake H_1

Du côté de la mémoire vive, on constate un léger gain de vélocité puisque Intel passe ici du support de la DDR4-2666 à la DDR4-2933. C'en est en revanche terminé pour le support de la LPDDR3. Évidemment, on repassera pour le PCI Express 4.0 qui ne devrait montrer le bout de son nez qu'à partir de 2021 chez Intel, avec les processeurs de bureau Rocket Lake-S. Ici, on profitera tout de même d'un total de 40 lignes PCIe 3.0 pour des machines qui vont rapidement voir le jour du côté de constructeurs comme ASUS, Gigabyte et MSI, alors que d'autres sont d'ores et déjà disponibles.

Intel Comet Lake H_2


Un duel au sommet

En attendant, les processeurs mobiles d'AMD explosent tous les scores, notamment avec un Ryzen 9 4900HS qui s'impose sans problème face à l'actuel fleuron de la 9e génération de SoC Intel, le Core i9-9880H. Maintenant que la relève est là, ne reste plus qu'à patienter encore un peu pour apprécier un véritable duel au sommet face au fameux Core i9-10980HK.

Source : The Verge
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
GhostKilla
Intéressant de voir que sur le slide Intel ne se met pas en concurrence frontale avec AMD, mais choisis une plateforme de 3 ans d’ancienneté pour montrer l’évolution, on a vu mieux quand même !
bmustang
des vieilles puces comme sur mon chien et elle sont sacrément tenaces. Pas de quoi inquiéter AMD !
_Dorsoduro
C est pire que sa. Ils n’ ont pas que 3 ans d écarts. Les deux configs n ont pas non plus la même carte graphique. Du coup on sait pas trop se qu’il teste.
Fodger
Bilan écologique svp.
sources
Comme ils ont eu du mal à fournir les générations 8 et 9, ce n’est pas très étonnant de parler encore de la génération 7. C’est d’ailleurs une génération que l’on trouve encore très facilement dans les pcs actuels. Si on va plus loin, on s’aperçoit aussi que chaque nouvelle génération ne casse pas trois pattes à un canard. Difficile de vendre des produits qui sont chers et pas si nouveaux que ça en comparaison des générations précédentes.
ManuMike
@clubic, je pense que vous avez un bug dans votre moteur de recherche, cherchez Intel, cet article n’est pas dans les premiers , meme introuvable, alors que c’est le dernier.<br /> De rien.
Guillaume1972
Ça ne changerait pas fondamentalement les résultats, Intel reste bloqué au 14 nm, quid des tarifs et performances des Intel en 32 ou 64 cores (LoL)?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple lâche du lest pour le streaming vidéo sur l'App Store : Prime Vidéo débarque
Coronavirus : les Français ne sont pas contre une application qui permettrait d'endiguer l'épidémie
MSI aussi équipe ses derniers portables de Comet Lake H et des nouvelles GeForce
La fréquentation de Twitch fait un bond de 23% depuis le confinement
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
Haut de page