Portiques de reconnaissance faciale dans les lycées, La Quadrature du Net et la LDH à la barre

1
caméra-surveillance.jpg
© Pixabay

Les deux associations plaidaient leur cause devant le tribunal administratif de Marseille, ce lundi. Le sort de leur requête pourrait leur être favorable.

La Quadrature du Net et la Ligue des droits de l'Homme avaient déposé, en février 2019, un recours devant le tribunal administratif de Marseille visant à dénoncer l'expérimentation de la reconnaissance faciale dans deux lycées de la région PACA, mise en place il y un an, notamment à Nice et dans la cité phocéenne. C'est la première fois, en France, que des juges sont amenés à se prononcer sur la reconnaissance faciale.

La CNIL avait déjà désapprouvé le dispositif...

L'expérimentation menée dans le lycée Ampère, à Marseille, et le lycée des Eucalyptus, à Nice, fut autorisée par la région PACA par une délibération prise en décembre 2018. Dès le mois de février suivant, La Quadrature du Net, la Ligue des droits de l'Homme, CGT Educ'Action des Alpes-Maritimes et la Fédération des Conseils de Parents d'Élèves des écoles publiques des Alpes-Maritimes, avaient déposé un recours demandant l'annulation de ladite délibération.


Les quatre organisations avaient obtenu une première victoire après la publication, en octobre 2019, d'un avis de la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL). Le gendarme des données avait rendu un avis effectivement défavorable autour du dispositif de portique virtuel, censé assister les agents chargés du contrôle d'accès aux lycées, afin d'éviter intrusion et usurpation d'identité.

La CNIL considère le dispositif comme « contraire aux grands principes de proportionnalité et de minimisation des données posés par le RGPD », ce qui avait déplu au Président de la « région Sud », Renaud Muselier, qui avait dénonçait à l'époque une « décision qui a un siècle de retard ». Alors qu'en pensent les juges du tribunal administratif de Marseille ?

...le rapporteur public juge la région incompétente pour expérimenter la reconnaissance faciale

Sur la forme, le rapporteur public (dont le rôle est d'éclairer la formation de jugement), a d'abord commencé par contester la recevabilité à agir de La Quadrature du Net, mais pas celle des autres organisations requérantes.


Sur le fond, le rapporteur public n'a pas reconnu la compétence de la région, selon lui pas qualifiée pour expérimenter la reconnaissance faciale. Concernant les arguments liés au respect du Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) en son article 5, le membre de la juridiction administrative considère que « la région utilise un marteau-piqueur pour frapper une fourmi ». Puis est venu le moment où il a demandé l'annulation de la délibération prise en décembre 2018.

Si l'avocat de la région Sud considère que la délibération attaquée n'implique pas directement la mise en œuvre du dispositif, il estime également que la région est compétente pour équiper les lycées en matière de reconnaissance faciale, dans une logique de « coproduction » avec les lycées et l'industriel qui équipait l'expérimentation, qui n'est autre que... l'Américain Cisco.


La décision du tribunal marseillais, qui fera jurisprudence, sera rendue dans trois semaines. Elle devrait, sauf catastrophe, être favorable aux requérants, la CNIL et le rapporteur penchant davantage vers leurs arguments.

Notons qu'un second recours est sur la table du juge administratif de la cité phocéenne. Il concerne cette fois le dispositif de vidéosurveillance automatisée de la ville de Marseille.

Source : Twitter
Modifié le 04/02/2020 à 09h02
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'ARCEP attribue des fréquences 4G et 5G pro aux aéroports parisiens pour les dix prochaines années
Soldes Fnac : Enceinte JBL Flip 4 à -20%
Ce serait bientôt la fin de BlackBerry, au grand dam des fans de la marque
Ecouteurs Xiaomi AirDots Lite Bluetooth à 28,99€ au lieu de 41,12€ pour les soldes Cdiscount
Twitter : des hackers ont tenté d'obtenir le numéro de téléphone des usagers la veille de Noël
Les ventes d'appareils photo continuent leur inexorable chute
Soldes Amazon : 6 casques et écouteurs Bluetooth à prix cassés
Bon plan Free : le forfait mobile 50 Go toujours disponible à 9,99€/mois
Forfait 4G : tout savoir de l'offre RED 60Go à 12€ par mois
Haut de page