Un accord entre la Chine et la Russie soulève des inquiétudes sur la censure du Net

Benoît Théry Contributeur
10 octobre 2019 à 09h56
0
drapeau chine fotolia

La Russie et la Chine s'apprêtent à signer un traité de coopération visant à lutter contre les contenus illégaux sur Internet. Celui-ci s'apparente à la mise en place d'un organisme de contrôle des communications russes. Différentes critiques pointent l'initiative comme une nouvelle méthode de censure sur le Net.

Le traité, qui doit être signé le 20 octobre, disposerait d'un statut international, rapporte Reuters.

La crainte d'une nouvelle censure

Les deux entités qui signeront l'accord se sont déjà rencontrées plus tôt dans l'année. En Russie, c'est le « Roskomnadzor », le service fédéral de supervision des communications, des technologies d'information et des médias de masse qui ratifiera le texte. Côté chinois, ce sera l'administration chinoise du cyberespace (la CAC) qui apposera sa signature.

Reuters ne rapporte pas les détails de cette coopération. Le communiqué dit simplement que le traité doit lutter contre les contenus jugés illégaux. Côté chinois, on ne peut s'empêcher de songer aux événements de Hong Kong, que les autorités chinoises cherchent à taire alors que le territoire indépendant connait ses pires violences depuis 1997. La censure chinoise a déjà amené le pays à fermer 4 000 sites web en l'espace de trois mois en 2018.

C'est bien cela que craignent les détracteurs du traité qui s'apprête à être signé : la censure d'informations susceptibles de nuire à l'image des deux pays, ou à celle de leurs gouvernements.

Un renforcement des liens russo-chinois

D'après Reuters, les liens entre Beijing et le Kremlin ont longtemps été basés sur la méfiance. Les deux pays partageant une frontière longue de 4 200 kilomètres, Moscou s'est longtemps inquiété de l'influence chinoise dans l'est du pays. Mais ces relations auraient changé à la suite de l'annexion de la Crimée par la Russie, en 2014. L'administration du président Vladimir Poutine se serait depuis rapprochée de la Chine, et aujourd'hui, les échanges commerciaux entre la Chine et la Russie se sont développés. En juin, à l'occasion de la visite du président Xi Jinping, 20 milliards d'euros de contrats ont été annoncés entre les deux pays.

Cette coopération devrait se poursuivre et se diversifier. La semaine passée, Vladimir Poutine a annoncé un programme visant à aider la Chine à mettre en place un système d'alerte contre les missiles balistiques. Actuellement, seuls la Russie et les Etats-Unis possèdent un tel système.

Source : Reuters
Modifié le 10/10/2019 à 09h56
13 réponses
8 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top