Réforme de l'audiovisuel : une holding baptisée France Médias verra le jour en 2021

Alexandre Boero Contributeur
25 septembre 2019 à 11h16
0
redevance télévision

Les entreprises de l'audiovisuel public vont être regroupées au sein d'une holding baptisée « France Médias », qui sera créée au début de l'année 2021. Sans Arte ni TV5 Monde.

Le ministre de la Culture, Franck Riester, a enfin levé le voile sur la réforme de l'audiovisuel en livrant les détails majeurs de la future loi, dans une interview publiée par Le Figaro et franceinfo. Outre le rassemblement de la plupart des acteurs publics sous une même holding, la réforme prévoit de retirer au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) son pouvoir de nommer les dirigeants.

La holding détiendra 100 % des actions des acteurs de l'audiovisuel public

Ces dernières semaines, nous vous faisions état de certaines mesures souhaitées par le gouvernement pour redonner un élan au secteur de l'audiovisuel avec l'arrivée de la publicité ciblée, la levée des restrictions sur la diffusion de films, la contribution des grandes plateformes à l'investissement dans les œuvres européennes et françaises ou la fusion Hadopi-CSA. Cette fois, Franck Riester en a dit plus sur le corps du futur audiovisuel public.


Une holding, qui avait été seulement évoquée, a ainsi été officiellement annoncée par le ministre de la Culture. Nommée « France Médias », cette holding va être créée en 2021. Elle détiendra 100 % des actions des groupes France Télévisions, Radio France, mais aussi de l'INA et de France Médias Monde (qui comprend France 24 et RFI). Arte et TV5 Monde seront, certes, associées à l'ensemble, mais conserveront une totale autonomie vis-à-vis de France Médias.

Le CSA ne nommera plus les présidents, et devra se contenter d'un avis

La société mère ne dictera pas à tel ou tel groupe ce sur quoi il doit écrire, enquêter ni ce qu'il doit diffuser. Elle aura la charge de la stratégie, de l'organisation et de la cohérence des projets. « Les décisions de contenus seront toujours prises au sein des sociétés éditrices des programmes », affirme Franck Riester. Si l'environnement numérique n'est plus le même, certains feront le parallèle avec l'ORTF, démantelé pendant les fêtes de fin d'année 1974/1975.

La holding France Média aura un(e) président(e) ainsi que son propre conseil d'administration, composé de 12 membres qui seront chargés de désigner leur propre président(e), après avoir reçu un avis conforme du CSA et à la condition de ne pas faire face à un veto de l'Assemblée nationale ou du Sénat. C'est d'ailleurs l'un des éléments phares de la mesure. Jusque-là, c'était le CSA qui désignait chaque dirigeant de l'audiovisuel public. À compter de 2022, les dirigeants seront nommés directement par ce conseil d'administration.


Source : Le Figaro
Modifié le 25/09/2019 à 15h23
13 réponses
10 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top