Le gouvernement dévoile son plan en 10 points pour lutter contre le harcèlement en ligne

Matthieu Legouge Contributeur
16 février 2019 à 17h57
0
Marlene Schiappa Mounir

Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au numérique, a présenté le 14 février son plan d'action en dix points visant à lutter contre le harcèlement en ligne et les contenus haineux. Certains de ses points pourraient être repris dans un projet de loi qui sera dévoilé d'ici peu.

La volonté du gouvernement à s'immiscer un peu plus dans la vie des internautes et des plateformes se précise avec ce nouveau plan d'action dévoilé hier par Mounir Mahjoubi. Le secrétaire d'État au numérique y présente en effet un texte s'articulant autour de dix points dont les grands axes reprennent en partie le rapport de la député Laeticia Avia, remis au gouvernement en septembre dernier et qui vise à renforcer la lutte contre le racisme et l'antisémitisme sur Internet.

Dans une interview accordée au Figaro en compagnie de Marlène Schiappa, le secrétaire d'État a déclaré : « Il faut que les auteurs de contenus haineux comprennent que nous irons les chercher partout où ils sont et que nous ferons cesser leurs violences ». Mais comment le gouvernement compte-t-il s'y prendre ?

Responsabiliser les plateformes

Concrètement, le plan d'action du gouvernement prévoit d'abord de donner une plus grande responsabilité aux plateformes sociales que sont Facebook, YouTube, Twitter, ou encore Webedia (propriétaire de jeuxvideo.com).

La loi, qui s'inspirera ainsi de ce plan d'action, pourrait obliger ces plateformes à supprimer les contenus haineux, mais surtout à mieux les cibler. Mounir Mahjoubi a, par exemple, détaillé sur le site Medium : « Les règles de modération des plateformes devraient être auditables et revues de manière régulière, par exemple sur une base annuelle. Cet audit pourrait être confié à un régulateur. Ce "reporting" permettrait à la société civile de bénéficier d'une transparence accrue de la part des acteurs. Surtout, il permettrait d'intégrer les retours d'expérience sur l'efficacité des règles adoptées et l'évolution de la nature des contenus signalés ».

Signalement et suppression des contenus haineux

Une autre piste suggérée par ce plan d'action serait celle d'une mise en quarantaine pendant 24 heures des contenus signalés et leur suppression si besoin. Cette mesure permettrait notamment d'enrayer la diffusion de contenus illicites et d'empêcher les campagnes de cyberharcèlement de devenir virales. Cette piste est toutefois délicate à traiter, car ces nouvelles contraintes imposées aux plateformes pourraient conduire certains acteurs « à censurer de manière excessive ».

En cas de contenu supprimé, le plan d'action prévoit néanmoins un recours pour son auteur, comme le précise le secrétaire d'État : « L'efficacité de la procédure de retrait ne doit néanmoins pas occulter la nécessité de préserver la liberté d'expression et le droit à une procédure contradictoire. À cette fin, il est indispensable que les sites et applications concernés ménagent une possibilité de contestation de la décision de retrait - et donc de rétablissement du contenu supprimé ». Par ailleurs, le recours éventuel à des instruments d'intelligence artificielle rend cette fonctionnalité « d'autant plus nécessaire ».

En outre, le plan d'action entend également sensibiliser et former les citoyens au civisme en ligne, identifier les auteurs de contenus illicites notamment dans les cas les plus graves (une piste qui pourrait profiter du projet de règlement européen « e-evidence »), ainsi que la lutte contre les sites miroirs, à l'instar des nombreuses répliques du site Démocratie participative.

6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales
La Chine va retirer les PC et logiciels étrangers de son administration d'ici trois ans

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top