Propos haineux : Jeuxvideo.com rentre dans le rang et se conforme au code de conduite de l'UE

Par
Le 05 février 2019
 0
jeuxvideo.com screen.png
Screenshot de l'espace Forum du site jeuxvideo.com le 5 février 2019

Régulièrement critiqué pour héberger des campagnes de cyberharcèlement lancées par des anonymes notamment sur son forum 18-25, le site Jeuxvideo.com a décidé d'adhérer au code de conduite de l'UE, et améliorera sa réactivité.

Le pure player français des gamers Jeuxvideo.com, 37e site le plus visité dans l'Hexagone selon Alexa, a décidé de rentrer dans le rang en rejoignant le code de conduite de l'Union européenne contre le fléau néfaste des discours haineux de ses forums. La nouvelle a été annoncée par la Commission européenne, qui a par ailleurs fait part de sa satisfaction quant aux progrès des plateformes comme Facebook et Twitter en la matière.

Jeuxvideo.com s'engage à examiner les signalements dans les 24 heures

Aujourd'hui, près de trois quarts des contenus considérés comme illégaux en raison de leur caractère haineux, qu'ils soient racistes ou xénophobes, sont supprimés après leur signalement. C'est bien mieux qu'en 2016, année où l'UE a lancé son « code », qui n'était appliqué que pour moins d'un tiers des publications haineuses.

Pour renforcer sa lutte contre les propos haineux tenus sur ses forums, Jeuxvideo.com s'est engagé à examiner les signalements en moins de 24 heures, pour limiter au maximum leur propagation et se conformer à la volonté de l'UE. En 2018, trois internautes issus du forum Blabla 18/25 avaient été condamnés après avoir menacé de mort une journaliste.

Une nette amélioration de la modération depuis 2016

La Commission européenne note que depuis le lancement de son code de conduite, lorsque les utilisateurs notifient de tels contenus, les plateformes les évaluent dans les 24 heures suivantes dans 89 % des cas (contre 40 % seulement en 2016). À l'issue de la modération, 72 % de ces contenus sont supprimés (contre seulement 28 % en 2016).

La commissaire européenne à la justice, Vera Jourova, a tenu à « saluer l'arrivée de la plateforme française de jeux vidéo Jeuxvideo.com ». De son côté, le groupe Webedia a déclaré que « les process de modération mis en place sur nos sites et notamment sur les forums de Jeuxvideo.com ne cessent de progresser ». Le groupe de Levallois-Perret a rappelé être soucieux d'ériger les « garde-fous nécessaires ».

Modifié le 05/02/2019 à 14h14
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Internet

scroll top