Facebook Watch n'a toujours pas vraiment convaincu, mais l'entreprise reste optimiste

Bastien Contreras Contributeur
04 février 2019 à 07h30
0
Facebook Watch
© Facebook

Le service vidéo de Facebook, Watch, affiche des performances plutôt moyennes depuis son lancement américain, il y a un an et demi. Mais la plateforme sociale continue d'y croire et voit dans les derniers chiffres des signes d'encouragement.

Facebook Watch a été lancé en août 2017 aux États-Unis, avant d'être étendu au monde entier un an plus tard. Avec ce nouveau service dédié à la vidéo, l'entreprise espérait développer une nouvelle source de revenus et concurrencer les géants du secteur, tels que Google, avec YouTube.

Des chiffres prometteurs ?

Pour y parvenir, Facebook avait tout d'abord misé sur un positionnement permettant d'impliquer les utilisateurs. Le but n'était alors pas seulement qu'ils regardent des vidéos, mais également qu'ils en proposent, qu'ils interagissent et qu'ils puissent échanger avec les créateurs. Ces derniers disposaient, quant à eux, d'outils censés faciliter la monétisation de leurs contenus.

De plus, pour enrichir son catalogue, la société avait investi dans la création de contenus originaux et dans la constitution d'une offre sportive, comprenant notamment la diffusion de matchs de football dans certaines régions.

Et pour Facebook, Watch a rencontré un véritable succès. L'entreprise en veut pour preuve les derniers chiffres affichés par le service, avec notamment plus de 400 millions d'utilisateurs mensuels dans le monde ou les 75 millions de spectateurs d'au moins une minute de vidéo par jour.

Une notoriété encore très limitée

Néanmoins, en mettant en perspective ces statistiques, elles paraissent moins enthousiasmantes. En premier lieu, même si Watch reste un service récent, les 400 millions d'utilisateurs par mois semblent loin des 1,8 milliard de YouTube. Quant aux 75 millions d'utilisateurs « actifs », ils ne représentent qu'environ 5 % des 1,5 milliard se rendant quotidiennement sur Facebook.

Par ailleurs, selon une étude du cabinet TDG Research publiée en août 2018, la moitié des inscrits américains sur le réseau social n'a simplement jamais entendu parler de Watch.

Facebook n'entend toutefois pas baisser les bras et demeure convaincue que son service est sur la bonne voie. Pour le développer, la société entend faciliter la collaboration entre les créateurs et les annonceurs, par exemple via le système de pauses publicitaires Ad Breaks, ou encore Brand Collabs Manager, une solution de partenariats avec des marques. Des initiatives principalement tournées vers la monétisation du contenu. Cela suffira-t-il à faire venir les utilisateurs sur la plateforme ?

Source : FrenchWeb

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top