Mozilla tacle Facebook auprès de l'UE, la transparence des pubs politiques en cause

Alexandre Boero Contributeur
05 février 2019 à 07h02
0
Commission européenne

La Fondation Mozilla a adressé une lettre à la Commission européenne dans laquelle elle souligne le manque de transparence de Facebook dans son traitement des données liées à la publicité politique.

Alors que les élections européennes se rapprochent, Mozilla a souhaité alarmer l'opinion et l'Union européenne sur la manière dont Facebook gère sa politique de données. Dans un billet paru sur son blog le 31 janvier, relayant une lettre adressée à la Commission européenne, le renard du Web a annoncé avoir constaté que Facebook « avait empêché des tiers d'analyser les publicités sur leur plate-forme. » Mozilla regrette de ne pas pouvoir offrir à ses utilisateurs citoyens européens une transparence pourtant nécessaire.

Plusieurs outils de transparence ne fonctionnent plus


Il y a quelques jours, plusieurs outils de transparence publicitaire ne fonctionnaient plus, visiblement bloqués par Facebook après une modification. Pourtant, ces derniers (WhoTargetsMe ; ProPublica...) s'avéraient utiles dans le sens où ils permettaient de connaître une multitude de détails sur les publicités publiées sur le réseau social comme les segments de population ciblés par les annonceurs.

Pour Mozilla, la décision de Facebook « empêche les développeurs, chercheurs ou organisations de développer des outils, des idées critiques et des recherches conçus pour éduquer les utilisateurs et les aider dans leur compréhension pour qu'ils résistent aux campagnes ciblées de désinformation. »



Mozilla veut que Facebook rende son API d'archivage publicitaire publique


L'auteure de la lettre, Denelle Dixon, qui est aussi la directrice de l'exploitation de Mozilla, est convaincue que la transparence ne peut pas être utilisée là où les plus puissantes sociétés mondiales sont à l'aise.

Pour elle, une réelle transparence ne pourra être possible que si Facebook rend accessible au public son API d'archivage publicitaire, qui héberge des données sur les créations publicitaires, y compris les dates de début et de fin des campagnes, leurs performances, les dépenses et les impressions générées par les annonces, mais aussi les données démographiques des personnes atteintes comme leur sexe, leur âge et leur lieu de résidence.

Mozilla, qui salue les efforts de Facebook, veut que l'UE fasse pression


En conclusion de sa lettre, Mozilla révèle tout de même apprécier le travail déjà accompli par Facebook, qui lutte désormais activement contre la désinformation pour se racheter des scandales passés, et espère que la société de Mark Zuckerberg respectera le Code de bonnes pratiques contre la désinformation signé en octobre dernier.

Facebook a prévu de publier un outil assurant la transparence des publicités politiques juste avant les élections européennes. Par crainte d'un système similaire à celui mis en place aux États-Unis, Mozilla tout de même a préféré faire appel à la Commission européenne.

Modifié le 06/02/2019 à 10h07
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top