Pédopornographie : la Grande-Bretagne exige des efforts des GAFA

05 septembre 2018 à 09h23
0
Sajid Javid
Sajid Javid, 2015 © Chatham House

Le ministre de l'Intérieur au Royaume-Uni a déclaré qu'il n'avait « pas peur d'agir » contre les entreprises de la tech américaines afin que celle-ci agisse plus sérieusement contre la diffusion de la pédopornographie en ligne.

Lors d'une intervention publique ayant lieu auprès de la Société Nationale pour la Prévention de la Cruauté envers les Enfants (NSPCC), Sajid Javid n'a pas hésité à mettre en garde les entreprises américaines issues de la tech, dont Google, Facebook, Twitter et autres. En effet, celui-ci considère que ces entreprises « ne prennent pas au sérieux les abus sexuels sur mineurs en ligne », si bien que la pédopornographie pollue encore le web.

« Je ne demande pas seulement du changement. Je l'exige »

Si les entreprises n'ont globalement pas été nommées par le ministre de l'Intérieur au Royaume-Uni, Facebook a tout de même été spécifiquement accusé de ne pas faire plus d'efforts. Un cas pour lequel Sajid Javid enjoint, par exemple, le réseau social à signaler les comptes des utilisateurs qui envoient des demandes d'amis particulièrement suspectes. Pour appuyer son discours, le ministre a cité les chiffres de la National Crime Agency (NCA), qui estime que près de 80 000 personnes pourraient potentiellement être une « sorte de menace sexuelle » pour les enfants au Royaume-Uni. De la même façon, Javid indique que le nombre d'images pédopornographiques signalées aux autorités a augmenté de 700% en cinq ans.

Comme l'indique Sajid Javid, il ne « demande pas seulement du changement », mais il « l'exige », sans quoi il prendra les mesures nécessaires. D'ailleurs, le ministre s'est déjà engagé à verser 21,5 millions de livres sterling pour « réduire le volume d'infractions et poursuivre les agresseurs les plus dangereux ».

Un travail déjà en cours ?

Google semble actuellement se pencher sur cette problématique pour endiguer la prolifération d'images pédopornographiques en ligne, puisque l'entreprise a levé le voile sur de nouveaux outils chargés de lutter contre la pornographie infantile. De fait, l'intelligence artificielle permettra de trier les contenus pour les hiérarchiser et les traiter plus rapidement.

Pour sa part, un porte-parole de Facebook a déclaré que la plateforme « travaill en étroite collaboration avec des experts en protection de l'enfance, la police et d'autres entreprises technologiques pour bloquer et supprimer les photos et vidéos » concernées.

Enfin, Microsoft indique également travailler « en étroite collaboration avec d'autres acteurs de l'industrie, du gouvernement et de la société civile ».

4
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top