Zuckerbot, le bot aussi loquace et éloquent que Zuckerberg, créé par les journalistes du Guardian

26 décembre 2019 à 08h40
0
Mark Zuckerberg

Les journalistes britanniques rêvaient d'interviewer le patron de Facebook. Faute d'y parvenir, leur ingéniosité a accouché sur une version robotisée du « Zuck. »

Mark Zuckerberg est un grand timide. Pourtant, ces derniers temps, il répondrait presque davantage aux questions du Congrès des États-Unis qu'à celles de la presse. Outre les élus américains, le milliardaire a accordé des interviews au Washington Post, au New York Times, à NBC, à CNN, à CBS et même à Laurent Delahousse pour France 2 ces derniers mois. Les journalistes du Guardian, le célèbre quotidien britannique, ont trouvé un moyen original pour relayer leur vexation d'avoir été les grands oubliés du fondateur de Facebook.

Et l'impossible devient possible... grâce au Zuckerbot

« Puisque Zuckerberg ne parlera pas au Guardian, nous avons construit un Zuckerbot qui le fera. » Le média a rapidement annoncé la couleur. Dimanche 22 décembre, le Guardian a dévoilé une interview virtuelle de Mark Zuckerberg, rendue possible grâce à un étonnant procédé. Les équipes du journal ont en effet mis au point, en collaboration avec l'entreprise spécialisée dans les chatbots, Botnik Studios, un robot qui parle comme le boss de Facebook.


Les deux entités ont compilé quelque trois années d'interviews, articles, discours et témoignages consacrés à Mark Zuckerberg pour apprendre au Zuckerbot plus de 200 000 mots issus de ces multiples contenus, qui sont venus nourrir l'algorithme créé par les développeurs, et mis au point de façon à ce que les réponses soient conformes à celles qu'auraient pu faire l'Américain. Souvent, les réponses relèvent du cocasse.

Un Zuckerberg qui fait partie de « l'équipe des gens »

Le faux Mark Zuckerberg offre une version de lui-même un tantinet égocentrique dans ses réponses. Lorsque le Guardian lui demande si Facebook a rendu le monde meilleur, son fondateur estime que « Facebook est une version heureuse de ce que je suis. » Si la réponse paraît absurde, elle n'est pas si dénuée de sens. Le Zuck a pu créer virtuellement ce qui lui semblait inaccessible dans le monde réel.

La suite de la réponse est en revanche plus aberrante. « Je suis résolument attaché à la consommation de Baseball. » Soit.


Même chose enfin lorsqu'on lui demande s'il compte briguer - un jour et comme cela se murmure depuis plusieurs années - la présidence des États-Unis. « Je n'ai aucune tolérance pour être accepté et convaincu que je suis une photo. J'aime vraiment prendre des décisions concernant les gens. Je suppose que je fais définitivement partie de l'équipe des gens. » Sacré Zuckerbot.

Source : The Guardian
2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top