Cookieviz : un outil permettant de visualiser en direct les miettes que l’on sème en ligne

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
21 janvier 2020 à 14h36
0
Internet Cookies Trackers Données Data
© TheDigitalArtist via Pixabay.com

Développé par la CNIL depuis 2013, Cookieviz bénéficie aujourd'hui d'un important ravalement de façade.

Entièrement remis à neuf, et publié sous licence libre (GPLv3), Cookieviz permet à tout un chacun de prendre conscience du nombre de cookies qui nous suivent à la trace au gré de nos pérégrinations en ligne.

Un outil de datavisualisation simple

Encore rudimentaire sur bien des points (on aimerait bien en savoir plus sur les entreprises qui se cachent derrière les cookies), le logiciel de la CNIL a le mérite de nous mettre face à une réalité dérangeante. Oui, naviguer sur Internet nous expose à des centaines de trackers dont l'objet est de dessiner un profil susceptible d'être vendu à prix d'or à des annonceurs.

Disponible sur Windows, macOS et Linux, Cookieviz est un logiciel en deux parties. Une première fenêtre comporte un navigateur Internet basé sur Chromium duquel il faut se servir pour surfer ; le second une toile blanche... qui ne le restera pas longtemps.


Cookieviz 2.0
Au gré de sa navigation, on voit apparaître tous les cookies qui ont croisé notre chemin sur Internet. © CNIL

Sur cette dernière viendront en effet se consteller les cookies qui croiseront votre route et leurs liens mutuels seront tissés comme autant de spectateurs non sollicités pendant votre navigation.

Un projet appelé à s'améliorer

Encore assez simpliste dans les informations qu'il prodigue, l'outil de la CNIL est susceptible de s'améliorer au gré de la participation des programmeurs·euses.

Publié en intégralité sur GitHub (juste ici), le code de Cookieviz ne demande qu'à être amélioré ou, a minima, à recevoir les remarques et les conseils des personnes qui l'utiliseront.


Instruments du traçage publicitaire et cheval de bataille des annonceurs, les cookies peuvent être bloqués en utilisant des extensions comme uBlock Origin, Privacy Badger ou encore Decentraleyes. Le navigateur Brave intègre pour sa part tout un attirail de protections destinées à protéger les internautes contre les trackers.

Source : CNIL
Modifié le 21/01/2020 à 14h59
3
4
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Freebox POP : retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top