Firefox vous laissera supprimer le peu de données que le navigateur collecte sur vous

Pierre Crochart
Expert smartphone & gaming
06 janvier 2020 à 10h53
0
Firefox CCPA
© Mozilla

Dans une volonté de se mettre en conformité avec le California Consumer Privacy Act (l'équivalent californien du RGPD, entré en vigueur le 1er janvier dernier), Firefox annonce que sa prochaine version accordera un contrôle plus granulaire des données qu'il collecte sur ses utilisateurs.

Prévue pour demain, mardi 7 janvier, cette mise à jour permettra aux utilisateurs de Firefox de supprimer toutes les données télémétriques que le navigateur Internet a pu stocker sur ses serveurs.

Prendre de l'avance sur la loi

Dans un post de blog saluant l'entrée en vigueur du CCPA, Mozilla se félicite d'aller encore plus loin que ses nouvelles obligations législatives. En effet, l'éditeur explique que « Firefox collecte déjà très peu de données », et que la majorité de ces données n'ont pour objet que l'amélioration de la sécurité et des performances du navigateur. C'est ce qu'il appelle la télémétrie.

« La télémétrie ne nous dit pas quels sites vous visitez, ni quelles recherches vous faites ; nous connaissons juste quelques informations générales, comme le nombre d'onglets ouverts en simultané, et la durée des sessions ». Mozilla ajoute que ces données télémétriques ne sont pas collectées lors d'une navigation privée, et qu'il a toujours été facile pour les utilisateurs de désactiver ce partage d'informations.


Mais en guise de bonne foi, et pour asseoir son statut de navigateur soucieux de la confidentialité de ses utilisateurs, Firefox leur offrira l'opportunité de supprimer toutes les données télémétriques qu'il a déjà collectées sur eux. « À ce jour, l'industrie ne considère pas spécifiquement les données télémétriques comme des données personnelles parce qu'elles ne peuvent pas être reliées à une personne. Mais nous sommes convaincus que notre démarche est la bonne, à la fois pour le peuple et pour l'écosystème », justifie Mozilla sur son blog.

Des utilisateurs encore peu concernés

Malgré les efforts formulés par les différents navigateurs Web pour offrir des outils de confidentialité poussés, le grand échiquier des parts de marché reste imperturbable. À en croire les statistiques de StatCounter, Google Chrome a toujours la préférence de près de 64 % des utilisateurs, contre 4,39 % seulement pour Firefox.

Parts marché navigateurs web
© StatsCounter



Pourtant, quiconque est concerné par la confidentialité de ses données en ligne aurait tout intérêt à opter pour une solution alternative. Que cela soit Firefox, ou Brave, qui jouit d'une notoriété grandissante. D'après des expérimentations menées par un journaliste du Washington Post, Chrome aurait accepté les requêtes de pas moins de 11 189 cookies en une semaine d'utilisation. Autant, raconte-t-il, que Firefox aurait bloqué sur les mêmes visites et sur la même période.

Source : Mozilla Blog
Modifié le 06/01/2020 à 17h06
1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Découvrez en vidéo le face-à-face Drako GTE vs Tesla Model S P100D

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top