Cybersécurité : des données privées de personnalités allemandes, dont Merkel, dévoilées

Alexandre Boero Contributeur
07 janvier 2019 à 14h08
0
angela merkel allemagne.jpg

L'Allemagne est secouée par la révélation de données personnelles et confidentielles de plus d'un millier de personnalités, parmi lesquelles la chancelière Angela Merkel.

Depuis le vendredi 4 janvier, l'Allemagne est plongée dans une espèce de tension et d'inquiétude après la divulgation, sur Internet, des données confidentielles d'un millier de personnalités politiques. Si « aucune donnée sensible n'a été révélée », comme l'indique Martina Fiez, la Porte-parole adjointe du gouvernement fédéral allemand, des personnalités comme Angela Merkel ont été touchées par ce qui s'apparente à une cyberattaque ou, au mieux, à une fuite de masse.

Un seul compte Twitter a mis le feu aux poudres

Tout est un parti d'un compte Twitter, bloqué depuis, qui a dévoilé toute une série de contacts privés, de données personnelles, mais aussi professionnelles, privées, financières ou encore des documents d'identité. Parmi les informations qui ont fuitées, on retrouve aussi des listes de contacts qui comportent des centaines d'adresses et de numéros de téléphone portable, mais également des documents plus généraux, comme des listes d'adhérents.

Selon Martina Fiez, les données divulguées liées à la chancelière allemande, Angela Merkel, dont les réformes et les décisions sont de plus en plus contestées outre-Rhin, ne sont que d'une « ampleur limitée » et demeurent « non-sensibles ». Si l'on se réfère aux données dévoilées, deux adresses électroniques, semi-publiques, un numéro de fax et l'intitulé de lettres qui lui ont été envoyées sont concernés. Outre la chancelière, des députés européens et du Bundestag, des représentants de parlements régionaux et des élus municipaux ont aussi été touchés.



L'extrême droite responsable ?

En Allemagne, cette révélation XXL de données issues de représentants politiques est une première, du moins une première d'une telle ampleur. La police criminelle (BKA) et le renseignement, chargés de l'enquête, ont noté le début des révélations au 20 décembre 2018 via le fameux compte Twitter qui, à force de prendre de l'ampleur, a fini par attirer l'attention des autorités.

Si les principaux leaders politiques du pays ont été touchés par cette cyberattaque, d'autres professions ont également été visées. Les données personnelles de journalistes du service public, de comédiens et d'animateurs de télévision ont elles aussi été révélées.

Ce qui intrigue un expert en renseignement du parti conservateur d'Angela Merkel, c'est l'absence de membres de l'extrême droite allemande, épargnée, dans la liste des personnes visées. Pour Patrick Sensburg, il est possible que dans de telles conditions, l'attaque vienne de « milieux proches » du parti d'extrême droite, Alternative pour l'Allemagne (AfD).

Modifié le 21/01/2019 à 11h45
7 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top