L'app de messagerie Signal déploie les appels vidéo de groupe chiffrés

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
15 décembre 2020 à 09h57
0
© Signal

Signal, l’application de messagerie préférée des chantres de la confidentialité des données personnelles, se dote aujourd’hui d’une nouvelle fonctionnalité très attendue.

L’application open-source Signal est heureuse d’annoncer le lancement des appels vidéo chiffrés de bout en bout.

Une fonctionnalité plafonnée à cinq utilisateurs

La nouvelle ravira à coup sûr celles et ceux qui ont une sueur froide à la lecture de la politique de confidentialité de Zoom, Google Meet ou Microsoft Teams. Toutefois, Signal restera insuffisante pour permettre à des classes entières de se réunir, ou à d’importantes réunions de se tenir.

En effet, pour l’heure, Signal n’autorise la connexion simultanée que de cinq participants à un appel vidéo chiffré. Suffisant pour se retrouver entre amis, mais pas pour faire cours à une classe d’étudiants donc.

Les développeurs promettent toutefois travailler à augmenter ce chiffre au cours des prochains mois — sans plus de précision. Les utilisateurs intéressés n’ont rien de particulier à faire, si ce n’est de mettre à jour leur application. Un bouton dédié fera ensuite son apparition sur les groupes de conversation pour pouvoir profiter des appels vidéo.

Signal devance Telegram sur les appels vidéo chiffrés

Avec cette annonce, Signal prend une certaine avance sur Telegram. L’application de Pavel Durov qui, rappelons-le, ne chiffre pas par défaut tous les échanges qui y sont tenus, permet depuis peu les appels en visio, mais pas les appels de groupe. Une fonctionnalité en développement, nous dit-on, qui nous est toujours promise pour « cette année ». 

Le moins que l’on puisse dire, c’est que 2020 signe le vrai coup d’envoi de cette technologie. Entre l’explosion du nombre de professionnels à télétravailler, et le besoin croissant de voir ses proches alors que nous sommes confinés, les appels vidéo connaissent un vrai boom cette année.

Il est donc d’autant plus important pour les plateformes prônant la défense des données personnelles de se mettre au pas et d’adapter leurs services pour ne pas laisser le champ libre aux GAFAM et à leur appétit en matière de données. Gageons que Olvid, messagerie chiffrée française, ne tardera pas à proposer également ce type de fonctionnalités à ses utilisateurs non payants.

Source : Signal

Modifié le 15/12/2020 à 10h11
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Apex Legends : la version Nintendo Switch, déjà repoussée, pourrait débarquer le 2 février
Programme Artemis : le dernier test du lanceur lourd SLS se termine prématurément
Bloodborne : une développeuse s'amuse à créer un demake tournant sur un émulateur PS1
Un PUBG 2 arriverait cette année sur mobile et plus tard sur les autres supports
Test Teufel Motiv Go : Une enceinte nomade très puissante mais un peu trop épurée
Le jeu d'aventure fantastique Oxenfree ne sera finalement pas adapté en film... mais en série
Les créateurs de l'ambitieux mod Enderal de Skyrim développent un jeu à part entière
JingOS, une distribution GNU/Linux volontairement inspirée d'iPadOS
CES 2021 : qu'avez-vous pensé de l'événement dans sa version en ligne ?
Logitech présente Rally Bar et Rally Bar Mini, ses nouvelles solutions de visioconférence
Haut de page