Publicité

Jitsi, l'alternative open-source à Zoom, a été téléchargée plus de 1,4 million de fois en mars

Publié le 03 avril 2020 à 07h46, parPierre Crochart
© Jitsi
© Jitsi

Le confinement généralisé de la moitié de la population mondiale ne fait pas les choux gras que de ZOOM. Jitsi Meet, son alternative open-source (et respectueuse de la vie privée) a elle aussi fait un bond de géant le mois dernier.

D’après le site AppFigures, qui se spécialise dans l’analyse des données en provenance des app stores, Jitsi a vu son nombre de téléchargements multiplié par 280 pendant le mois de mars.

Publicité

Une véritable explosion des téléchargements

En cumulé, Jitsi Meet a été téléchargé sur iOS et Google Play 10 000 fois en janvier et février 2020. Du 1er au 31 mars, ce sont plus de 1,4 million de téléchargements qui ont été effectués pour l’application open-source.

© AppFigures
© AppFigures

Jitsi Meet doit sa popularité grimpante à quatre pays en particulier. D’après les données de AppFigures, ce sont l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et la France qui se sont le plus ruées sur l’application.

L’Italie, pays européen le plus touché par la pandémie de Covid-19, et dont la population est confinée depuis bientôt un mois, représente pas moins de 25,7 % des téléchargements de Jitsi Meet sur iOS, et plus de 37 % sur Google Play.

© AppFigures
© AppFigures

Publicité

Une alternative sécurisée et open-source à Zoom

Si Zoom a également connu une explosion de sa fréquentation durant le mois de mars, l’application de visioconférence traîne derrière elle un certain nombre de casseroles. Entre des paramètres de confidentialité laxistes, qui permettent à quiconque de pratiquer le « Zoombombing » en s’invitant dans des conversations privées, ou encore des déclarations extrêmement ambiguës sur le chiffrement des appels vidéos (qui ne sont absolument pas chiffrés de bout en bout), l’entreprise californienne commence à transformer la curiosité dont elle faisait l’objet les premiers instants par de la méfiance.

Si Jitsi ne permet pas plus de chiffrer ses conversations vidéo de bout en bout, l’application offre la possibilité d’héberger son propre serveur servant à la tenue de visioconférences. Mais si les utilisateurs n’ont pas les compétences nécessaires pour configurer leur propre serveur, Jitsi permet bien entendu d’utiliser ceux de l’entreprise, sans même avoir à créer un compte utilisateur.

Parmi les autres services de visioconférences recommandés par les défenseurs de la vie privée sur Internet, on peut citer Jami, également open-source. Signal, l’application de messagerie préférée d'Edward Snowden, travaille également à une fonctionnalité d’appels vidéo de groupe. Une fonctionnalité pour l’heure encore en phase de test en interne.

Source : AppFigures

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.