Jitsi, l'alternative open-source à Zoom, a été téléchargée plus de 1,4 million de fois en mars

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
03 avril 2020 à 09h46
0
© Jitsi

Le confinement généralisé de la moitié de la population mondiale ne fait pas les choux gras que de ZOOM. Jitsi Meet, son alternative open-source (et respectueuse de la vie privée) a elle aussi fait un bond de géant le mois dernier.

D’après le site AppFigures, qui se spécialise dans l’analyse des données en provenance des app stores, Jitsi a vu son nombre de téléchargements multiplié par 280 pendant le mois de mars.

Une véritable explosion des téléchargements

En cumulé, Jitsi Meet a été téléchargé sur iOS et Google Play 10 000 fois en janvier et février 2020. Du 1er au 31 mars, ce sont plus de 1,4 million de téléchargements qui ont été effectués pour l’application open-source.

© AppFigures

Jitsi Meet doit sa popularité grimpante à quatre pays en particulier. D’après les données de AppFigures, ce sont l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne et la France qui se sont le plus ruées sur l’application.

L’Italie, pays européen le plus touché par la pandémie de Covid-19, et dont la population est confinée depuis bientôt un mois, représente pas moins de 25,7 % des téléchargements de Jitsi Meet sur iOS, et plus de 37 % sur Google Play.

© AppFigures

Une alternative sécurisée et open-source à Zoom

Si Zoom a également connu une explosion de sa fréquentation durant le mois de mars, l’application de visioconférence traîne derrière elle un certain nombre de casseroles. Entre des paramètres de confidentialité laxistes, qui permettent à quiconque de pratiquer le « Zoombombing » en s’invitant dans des conversations privées, ou encore des déclarations extrêmement ambiguës sur le chiffrement des appels vidéos (qui ne sont absolument pas chiffrés de bout en bout), l’entreprise californienne commence à transformer la curiosité dont elle faisait l’objet les premiers instants par de la méfiance.

Si Jitsi ne permet pas plus de chiffrer ses conversations vidéo de bout en bout, l’application offre la possibilité d’héberger son propre serveur servant à la tenue de visioconférences. Mais si les utilisateurs n’ont pas les compétences nécessaires pour configurer leur propre serveur, Jitsi permet bien entendu d’utiliser ceux de l’entreprise, sans même avoir à créer un compte utilisateur.

Parmi les autres services de visioconférences recommandés par les défenseurs de la vie privée sur Internet, on peut citer Jami, également open-source. Signal, l’application de messagerie préférée d'Edward Snowden, travaille également à une fonctionnalité d’appels vidéo de groupe. Une fonctionnalité pour l’heure encore en phase de test en interne.

À télécharger :
Jitsi Meet

Source : AppFigures

Modifié le 03/04/2020 à 09h46
11
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
scroll top