La CNIL sanctionne Uber de 400 000€ pour atteinte à la sécurité des données

23 décembre 2018 à 13h04
0
Cnil logo

Accusée de ne pas avoir suffisamment sécurisé les données de 57 millions d'utilisateurs de son service, la société Uber a été sanctionnée d'une amende de 400 000 euros par la CNIL.

Face à l'ampleur du scandale, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a décidé d'être ferme. L'autorité administrative indépendante a annoncé, jeudi 20 décembre, avoir sanctionné la société Uber d'une amende de 400 000 euros. En cause ? Le vol des données personnelles de 57 millions d'utilisateurs du service de VTC. En novembre 2017, deux pirates étaient parvenus à pénétrer dans le serveur où étaient stockées les données des clients.

1,4 million d'utilisateurs français concernés par le vol des données

Dans les faits, les attaquants avaient « d'abord réussi à accéder à des identifiants stockés en clair sur la plateforme collaborative de développement Github », précise la CNIL, avant d'entrer sur le serveur où se trouvent les données et de télécharger des informations personnelles de 57 millions d'utilisateurs. En France, ce sont les données de 1,4 million de clients qui ont été dérobées. Trop pour la CNIL, qui estime que cette attaque aurait pu être évitée.

Pour l'autorité, Uber aurait dû renforcer le processus d'authentification de ses ingénieurs à la plateforme Github (un ID, un mot de passe, puis un code secret envoyé sur smartphone par exemple). Elle ajoute que la société n'aurait pas dû stocker en clair au sein du code source de Github des identifiants, et qu'elle aurait également mieux fait de mettre en place un système de filtrage des IP pour l'accès aux serveurs Amazon Web Services qui comportent les données des utilisateurs.

Uber sanctionné dans d'autres pays européens

La sanction aurait pu être plus lourde pour Uber, qui a manqué à son obligation de sécurisation des données personnelles et qui échappe à un montant plus conséquent du fait que le RGPD, en novembre 2017, n'était pas encore en place.

Cette décision n'est pas une première pour Uber sur le sol européen. Le 6 novembre 2018, le pendant néerlandais de la CNIL a adressé une amende de 600 000 euros à la société, pour « manquement à l'obligation de notification de la violation des données ». Un peu plus tard, le 26 novembre, ce sont nos voisins britanniques qui ont décidé de sanctionner l'entreprise californienne, d'une amende de 385 000 livres (426 000 euros), pour avoir manqué à son obligation de sécuriser les données.

0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Black Friday Week : les meilleurs bons plans high-tech à 5 jours du Black Friday
Dans les idées folles de Samsung, il y a un smartphone qui se plie en 3 et un écran de tablette déroulant
Bon plan : l'Apple Watch Nike Series 5 au meilleur prix chez Boulanger
Offrez vous le clavier mécanique Logitech G512 à moins de 100€ sur Amazon
Le tapis de souris étendu Corsair MM3000 profite d'une belle réduction avant le Black Friday
Montez votre PC avec ce processeur AMD Ryzen 5 3500X en promo chez Cdiscount
Les arnaques aux crypto-monnaies, un juteux business qui continue de faire de nombreuses victimes
Profitez de multiples promo pour obtenir cet écran Samsung à un excellent prix pour Noël
Bon plan Noël : le prix de l'excellent Xiaomi Poco F2 Pro chute sur Amazon
Stockage interne : notre sélection des meilleurs promo SSD et HDD sur Amazon et Cdiscount
Haut de page