UFC-Que Choisir épingle la billetterie en ligne Viagogo pour "pratiques commerciales trompeuses"

18 février 2020 à 14h13
0
Viagogo logo

L'association de consommateurs annonce déposer plainte, ce mardi, contre le site de vente de billets électroniques.

Généralement, dans ses multiples combats, l'UFC-Que Choisir ne fait pas les choses à moitié. L'association de consommateurs vient d'annoncer déposer plainte contre Viagogo, ce mardi 18 février, devant le Tribunal judiciaire de Paris (qui découle de la fusion entre le tribunal d'instance et le tribunal de grande instance de la capitale) en raison des pratiques commerciales « agressives et trompeuses » constatées. L'Union fédérale des consommateurs appelle les clients potentiels du site à passer purement et simplement leur chemin.

Une pression exercée sur le consommateur, pour le pousser à rapidement finaliser son achat

Viagogo est connue pour son activité de vente de billets de concert, d'événements sportifs, de théâtre ou de festival. La plateforme, créée à Londres mais dont le siège social est basé à Genève, est tombée dans les mailles du filet de l'UFC-Que Choisir, qui lui reproche notamment de multiplier les messages alarmants de façon abusive et inappropriée.


viagogo-site.jpg

Le site jouerait en effet sur la rareté des places disponibles et les chronomètres oppressants pour pousser un peu plus le consommateur à valider l'achat.«  21 autres personnes regardent cet événement » ; « Ces billets seront probablement tous écoulés » ; « 14 personnes ont vu cet événement » ; « Il ne reste plus que X billets » ; ou « 02 : 15 restante(s) pour compléter l'achat » font partie des messages que rencontrent régulièrement les internautes sur Viagogo (et sur d'autres sites, par ailleurs).

Mais en plus de cette pratique considérée comme « agressive et trompeuse » par l'UFC-Que Choisir, l'association de consommateurs accuse la plateforme de dissimuler le prix final. Jusqu'il y a peu, Viagogo ajoutait des frais supplémentaires au prix initial, que le client ne découvrait finalement qu'après avoir finalisé sa commande et avoir été débité.

Malgré le Conseil constitutionnel, Viagogo n'a pas modifié ses pratiques

Viagogo permet la revente de billets en masse sans avoir obtenu l'autorisation des organisateurs, une pratique considérée comme illégale en France, pour éviter justement de faire exploser les prix arbitrairement, le tout au détriment du consommateur. Beaucoup ont été piégés sur la plateforme, en achetant des places à un prix parfois deux voire trois fois plus élevé que son coût en billetterie officielle ou agréée.


Malgré un recours perdu devant le Conseil constitutionnel, dans une décision rendue le 14 décembre 2018, Viagogo n'a pas modifié ces pratiques.

L'UFC-Que Choisir indique en tout cas avoir reçu près de 500 témoignages de consommateurs victimes.

Source : UFC-Que Choisir
Modifié le 18/02/2020 à 14h40
8
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Une IA pour comprendre pourquoi les fermes solaires tuent des milliers d'oiseaux chaque année
scroll top