Un an après... les batteries résidentielles de Tesla commencent à décoller (#rediff)

17 août 2016 à 17h07
0
Après avoir entretenu le mystère pendant plusieurs semaines, c'est bien une batterie domestique qu'a dévoilé ce 30 avril 2015 Elon Musk lors d'une conférence de presse. Au design léché, cette batterie dénommée "Powerwall" stocke l'énergie produite par les panneaux solaires durant la journée pour la restituer le soir, lorsque les besoins sont les plus importants.

Et Elon Musk, l'emblématique patron du groupe, de promettre à terme une indépendance énergétique pour chacun et une révolution du marché de l'électricité. Derrière cette volonté affichée se cache plus prosaïquement un moyen pour Tesla de pousser les foyers à s'équiper en voiture électrique...Tesla. En effet, il est possible de puiser dans la batterie dans la voiture pour alimenter la maison en cas de besoin: la batterie d'une Model S (70 ou 90 KWh) équivaut en effet à 12 Powerwall !

0258000008423338-photo-tesla-destination-charging.jpg


A peine une semaine après l'annonce de ce lancement, Tesla avançait le chiffre de 38 000 précommandes, émanant pour la plupart d'entreprises. Impossible d'avoir un chiffre aujourd'hui, Tesla se refusant à communiquer sur la seule division Energy. Tout juste peut-on lire que la division "Services", à laquelle est rattaché Tesla Energy, a vu son chiffre d'affaires bondir de 47% entre le 4e trimestre 2014 et le 4e trimestre 2015. "En Allemagne et en Australie, les ventes de Powerwall dépassent même celles des voitures Tesla", se félicite le groupe. Autre source de satisfaction : le marché génère des marges intéressantes qui contribuent à éponger les 889 millions de dettes générées par le constructeur en 2015.

L'avantage économique pas vraiment au rendez-vous pour le consommateur

Les premières batteries Powerwall ont été livrées aux Etats-Unis en septembre 2015, puis en Australie début janvier 2016 et sont aujourd'hui distribuées dans cinq pays au total (Allemagne, Belgique, Royaume-Uni, Etats-Unis et Australie). Dernier pays a rejoint ce cercle fermé le 15 avril : l'Afrique du Sud, cher à Elon Musk (c'est son pays natal). Ces marchés sont jugés prioritaires car l'électricité y est chère et ils sont consommateurs d'énergie fossile. Ce qui n'est pas le cas en France, où le Powerwall est pourtant en précommande, sans que Tesla puisse garantir une quelconque date de livraison.

0258000008423340-photo-tesla-destination-charging.jpg


Et si le groupe ne se précipite pas, c'est que le consommateur français risque de ne pas bien voir l'intérêt d'un investissement aussi conséquent. Aux Etats-Unis, le Powerball est vendu 3 000 dollars, ce à quoi il faut ajouter le prix de l'installation, et si le foyer n'est pas encore équipé, celui des panneaux solaires. Même après 10 ans - la durée de garantie -, le système n'est pas rentable en France par rapport au tarif réglementé, a calculé le site Techniques de l'ingénieur.

D'autant plus que la première motivation des foyers français pour s'équiper en panneaux solaires, c'est le tarif de rachat particulièrement intéressant d'EDF, qui paye chaque kWh injecté sur le réseau 24,63 centimes. Tesla reconnait lui-même que la motivation des premiers acheteurs n'est pas financière. "Ce sont des gens qui achètent tout ce qui est nouveau et qui sont très riches", ironise Severin Borenstein, un économiste de l'université Berkeley.

La batterie domestique servira à "remplir" les capacités de l'usine géante Tesla

Signe que Tesla est encore en train de se chercher : l'annonce le 30 mars de l'arrêt de commercialisation de sa batterie de 10 kWh pour se concentrer sur celle de capacité réduite (7 kWh). Officiellement, cette dernière serait plus adaptée à un usage quotidien, mais la presse évoque des problèmes techniques et une rentabilité pas au rendez-vous. Une version "améliorée" de la Powerwall a d'ailleurs d'ores et déjà été annoncée pour l'été.


Tesla espère bien faire baisser ses tarifs grâce aux économies d'échelle. C'est d'ailleurs le but affiché de sa nouvelle usine géante "Gigafactory" dans le Nevada, où a été transféré fin 2015 la fabrication des Powerwall. Celle-ci aura au final une capacité de production supérieure à la demande des seules batteries de voitures, et Tesla espère donc combler le reste avec le débouché résidentiel.

Le marché des batteries domestiques très convoité

Le constructeur américain a intérêt à s'activer, car la concurrence arrive. Schneider Electric et Mercedes-Benz ont récemment annoncé la commercialisation de batteries domestiques pour les prochains mois. Le premier, qui avance un kWh à 500 dollars, vise non seulement les foyers des pays développés mais aussi les pays émergents dont le réseau électrique est souvent défaillant. Le second a commencé à livrer ses premières batteries le 27 avril dernier en Allemagne.

L'industrie du stockage de l'électricité, valorisé à peine 200 millions de dollars en 2012, pourrait atteindre les 19 milliards de dollars en 2017 selon le cabinet spécialisé IHS CERA.

Samsung conserve-t-il la tête des ventes de smartphones ? Le cloud à la française est-il un désastre ? Des questions posées par la rédaction de Clubic Pro dans notre nouvelle série « Un an après ». Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau numéro.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Agence internationale de l'énergie met en garde contre la popularité des SUV
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top