Elon Musk prévoit une Tesla 100% autonome "dans deux ans"

29 décembre 2015 à 18h05
0
Tesla Motors compte produire des voitures 100 % autonomes, techniquement capables de se rendre d'un point A à un point B sans intervention humaine, dans deux ans seulement.

Tesla Motors reprend le dessus. Son fondateur et PDG Elon Musk met les points sur les i, quelques jours après qu'un petit génie des technologies l'a ridiculisé en fabricant une voiture autonome dans son garage, dans un entretien accordé à l'américain Fortune. Il reprend surtout une longueur d'avance, sur le dénommé George Hotz précité, et sur l'industrie automobile au passage, en affirmant que Tesla Motors sera paré pour l'autonomie complète dans approximativement deux ans.

0226000007847037-photo-elon-musk.jpg

Quand le conducteur devient un passager comme les autres

Elon Musk parle bien de pilote automatique de niveau 4, sur l'échelle du ministère des transports américain, et même d'un niveau 4 « plus sûr qu'un conducteur ». Deux paliers au dessus de l'Autopilot existant, donc, avec lequel nous avons parcouru 1 000 km. Avec un tel niveau de délégation de conduite, le plus élevé, une voiture pourrait se passer de commandes (de volant, de pédales, etc.). Le conducteur n'est plus qu'un passager comme les autres, pouvant vaquer à toutes sortes d'occupations.

L'entrepreneur s'attend à ce que les autorités diffèrent la mise en circulation de ce 4e niveau d'autonomie d'un à cinq ans, selon les juridictions, le temps d'adapter la règlementation. Dans l'intervalle, le pilote automatique niveau 4 opèrera « dans l'ombre », pour de faux, pour collecter des données et s'améliorer.

De la démo à la production, « tout un monde »

Concernant George Hotz, Elon Musk retourne la situation en prenant une position paternaliste. « OK, écoute mon pote, 2 000 lignes de code ne couvrent pas les 8 milliards de cas particuliers de la planète, » lui lance-t-il par article interposé, « le monde est un endroit compliqué et désordonné ». Le PDG de Tesla Motors reconnait bien volontiers que Geohot (son nom de scène) est un hacker stupéfiant. Il estime néanmoins qu'il est « facile de faire une belle démo », mais que « pour mettre en production un logiciel fonctionnant sur des millions de routes différentes, dans une grande variété de circonstances, l'été, en hiver, sous la pluie, il y a tout un monde. » Au cours des deux prochaines années, ce sont d'ailleurs des milliers d'ingénieurs qui y travailleront.

Critique à l'égard de l'intelligence artificielle, Elon Musk se démarque enfin de George Hotz sur ce point. Le pilote automatique des voitures Tesla reposera ainsi sur le deep learning, sur un apprentissage en partie automatisé, mais pas sur une intelligence artificielle à part entière.

03E8000008236776-photo-visite-de-l-usine-tesla-tilburg.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs
Sonic le Film : après la polémique, le hérisson bleu dévoile son nouveau look
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Le saviez-vous ? Il n’a mis que 16 secondes pour résoudre un Rubik's Cube les yeux bandés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top