Intelligence artificielle : George Hotz veut transformer le monde depuis son garage

Par
Le 18 décembre 2015
 0
Le monde sera transformé par l'intelligence artificielle. C'est du moins la conviction d'un individu isolé qui prépare l'avènement d'une nouvelle civilisation avec une solution low cost de voiture autonome.

L'individu auquel on doit cette prophétie est George Hotz, qui vient de faire l'objet d'un reportage de Bloomberg. Geohot est un hacker (au sens noble) qui s'est rendu célèbre avec le tout premier piratage de l'iPhone, alors qu'il n'avait que 17 ans. Ce programmeur a démissionné successivement d'Apple, de Google ou de Facebook, pour finalement fonder sa propre entreprise, Comma, avec laquelle il est « sur le point de changer le monde ».

Dans ce contexte, George Hotz prépare un kit qui permettra de transformer une voiture en modèle autonome pour seulement 1000 dollars. Cette fois sa motivation n'est pas seulement de défier à lui seul des équipes entières de multinationales, comme il l'a fait avec l'iPhone, la PlayStation 3 et dans de multiples compétitions de hack. Certes, il concurrence sur fonds propres des constructeurs qui investissent des centaines de millions de dollars dans ce domaine, sous la forme de centres de recherche et développement de plus de 100 chercheurs.

Mais ce défi personnel est avant tout la première étape d'une révolution de l'intelligence artificielle.

0226000008287220-photo-george-hotz-self-driving-car.jpg
Crédit : Peter Bohler / Bloomberg

Une voiture autonome... autonome


Ce qui rend sa voiture autonome si spéciale, et ce qui fait qu'il peut la concevoir seul dans son garage, c'est qu'elle repose sur un code qui ne fait que 2 000 lignes, ce qui est infime. Car contrairement aux programmes concurrents qui prévoient des milliers de situations sous la forme d'autant de règles, le programme de George Hotz repose sur le machine learning, sur l'apprentissage automatique.

L'intelligence artificielle réside dans un PC miniature installé dans la boite à gants. Elle est reliée d'une part à six caméras de smartphone installées tout autour et d'autre part à l'électronique de la voiture. Elle fonctionne ensuite par mimétisme, en observant la conduite des humains et en la reproduisant. Après l'assimilation d'une dizaine d'heures de conduite manuelle, elle circulait sur l'autoroute « comme un tout jeune conducteur », comme le précise le journaliste de Bloomberg. Mais George Hotz va devenir chauffeur Uber pour lui faire acquérir rapidement de l'expérience.

01a4000008287222-photo-george-hotz-self-driving-car.jpg
01a4000008287224-photo-george-hotz-self-driving-car.jpg

The Matrix en vrai


Avant de transformer une berline Acura (une marque de Honda aux États-Unis) en voiture autonome... autonome, George Hotz avait rencontré un autre passionné d'intelligence artificielle : Elon Musk. Cet entrepreneur iconoclaste est notamment le fondateur de Tesla Motors, le fabricant de voitures électriques auquel on doit l'une des voitures les plus futuristes du marché.

Musk et Hotz ont alors pris un pari. Le premier proposerait « un contrat lucratif » au second s'il parvenait à faire mieux que Mobileye, qui fournit des solutions de conduite autonome à Tesla, General Motors, Ford ou BMW.

Le hacker compte bien remporter le pari dans cinq mois.

03e8000008287226-photo-george-hotz-self-driving-car.jpg

Quelle que soit l'issue de son pari, George Hotz prépare une révolution qui mènera il l'espère à la fin de notre civilisation et au début d'une nouvelle ère. Une ère dans laquelle l'intelligence artificielle remplacera la plupart des travailleurs, tout comme l'industrialisation avait mis fin à l'esclavage, et leur libèrera du temps... pour s'évader dans une réalité virtuelle. Tout un programme !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Intelligence artificielle

scroll top