Les bureaux de Microsoft perquisitionnés en Chine

01 juin 2018 à 15h36
0
Les bureaux de Microsoft situés à Pékin, Shanghai, Chengdu et Canton, en Chine, ont reçu lundi la visite surprise de représentants de l'administration du pays. Il s'agirait d'actions dans le cadre d'une enquête pour abus de position dominante, selon une source proche du dossier.

00FA000007426711-photo-microsoft-logo-building-gb-sq.jpg
Le torchon semble continuer de brûler entre la Chine et Microsoft : les bureaux de la firme américaine situés dans plusieurs villes du pays ont été perquisitionnés, lundi, par des représentants de l'administration d'État pour l'industrie et le commerce (SAIC). Si l'entreprise a confirmé ces visites surprises, elle n'a cependant pas communiqué sur les raisons de ces dernières. Néanmoins, des sources proches de l'affaire affirment que cette initiative du gouvernement chinois est motivée par l'ouverture d'une enquête dans laquelle Microsoft est soupçonné d'abus de position dominante en Chine. Une théorie crédibilisée par les accusations portées la semaine dernière par la Chine à l'encontre de l'Américain Qualcomm, concernant une potentielle situation de monopole sur le territoire.

Les relations entre la Chine et Microsoft sont tendues depuis plusieurs mois. Le gouvernement du pays a décrété en mai dernier que les ordinateurs administratifs et publics ne devaient plus utiliser Windows 8, une décision si subite qu'elle a provoqué l'incompréhension et la surprise de Microsoft. Puis, en juin, la Chine s'en est ouvertement prise à plusieurs entreprises américaines, coupables selon elle d'espionner la Chine à travers leurs différents produits. Microsoft, mais également Apple, Facebook ou encore Google étaient alors décrits comme « des pions du gouvernement américain » qui méritaient punition. Vraisemblablement, la position de la Chine est toujours la même.

Si le gouvernement semble estimer que les entreprises américaines sont une menace pour la cyber-sécurité de la Chine, les tensions concernent en premier lieu Washington et Pékin, puisque le gouvernement américain accuse son homologue chinois de perpétrer des cyberattaques à son encontre depuis plusieurs années. Des accusations retournées à l'envoyeur par la Chine. Face à des discussions qui peinent à avancer, les autorités chinoises pourraient bien décider de s'attaquer au cas par cas aux entreprises américaines présentes sur son territoire.

« Nous cherchons à faire des produits qui répondent aux critères de sécurité et de fiabilité que les clients attendent et nous répondrons à toutes les inquiétudes que le gouvernement peut avoir » a déclaré un porte-parole de Microsoft suite aux perquisitions.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Haut de page