La Chine veut "punir" Google, Apple et Yahoo, qui menaceraient sa cyber-sécurité

04 juin 2014 à 17h21
0
Les médias d'Etat de la Chine s'en sont pris à plusieurs grandes entreprises américaines, parmi lesquelles Google, Apple et Yahoo : elles sont accusées d'espionner le pays pour le compte du gouvernement américain. La Chine promet de les « punir sévèrement ».

00550914-photo-drapeau-chine.jpg
La guerre serait-elle déclarée entre la Chine et les grandes entreprises technologiques américaines ? Selon Reuters, plusieurs médias contrôlés par la Chine, comme le Quotidien du Peuple qui est son « journal officiel » ou China Daily, rédigé en anglais, ont publié un message virulant mercredi. Ciblant notamment Google, Apple, Cisco, Microsoft, Facebook et Yahoo, ce dernier qualifie les sociétés de « pions » du gouvernement américain, qui « espionnent la Chine » et « volent ses secrets ».

« Les entreprises américaines, y compris Apple, Microsoft, Google et Facebook sont toutes de mèche avec le programme PRISM pour surveiller la Chine. Pour résister à l'hégémonie d'Internet, nous allons élaborer des règlements internationaux er renforcer nos protections technologiques. Mais nous allons également sévèrement punir les pions de nos ennemis. Les priorités sont le renforcement des sanctions et des peines, et nous punirons ceux qui volent nos informations, même s'ils sont loin ! » déclare le message publié dans le Quotidien du Peuple.

Aucun média n'explicite pourquoi cette publication intervient maintenant, la plupart des entreprises citées n'ont pas fait de commentaires. Seul Google s'est exprimé : « Nous ne pouvons pas être plus clair : le gouvernement américain n'a pas accès aux serveurs de Google, que ce soit directement ou via une porte dérobée. Nous ne fournissons des informations concernant les utilisateurs que lorsque la loi l'exige. ». Les services de l'entreprise sont actuellement perturbés en Chine, pays marqué cette semaine par le 25e anniversaire des événements de la place Tiananmen, à Pékin. En mai, le gouvernement chinois a par ailleurs décidé de ne plus utiliser Windows 8 sur ses ordinateurs publics et administratifs. Quant à Facebook, le réseau social est officiellement inaccessible en Chine depuis 2009, mais attire tout de même de nombreux développeurs du pays.

La Chine, qui estimait en 2013 avoir « nettoyé le Web », pourrait décider de durcir le ton vis-à-vis des entreprises américaines.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
scroll top