🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

La Chine veut "punir" Google, Apple et Yahoo, qui menaceraient sa cyber-sécurité

01 juin 2018 à 15h36
0
Les médias d'Etat de la Chine s'en sont pris à plusieurs grandes entreprises américaines, parmi lesquelles Google, Apple et Yahoo : elles sont accusées d'espionner le pays pour le compte du gouvernement américain. La Chine promet de les « punir sévèrement ».

00550914-photo-drapeau-chine.jpg
La guerre serait-elle déclarée entre la Chine et les grandes entreprises technologiques américaines ? Selon Reuters, plusieurs médias contrôlés par la Chine, comme le Quotidien du Peuple qui est son « journal officiel » ou China Daily, rédigé en anglais, ont publié un message virulant mercredi. Ciblant notamment Google, Apple, Cisco, Microsoft, Facebook et Yahoo, ce dernier qualifie les sociétés de « pions » du gouvernement américain, qui « espionnent la Chine » et « volent ses secrets ».

« Les entreprises américaines, y compris Apple, Microsoft, Google et Facebook sont toutes de mèche avec le programme PRISM pour surveiller la Chine. Pour résister à l'hégémonie d'Internet, nous allons élaborer des règlements internationaux er renforcer nos protections technologiques. Mais nous allons également sévèrement punir les pions de nos ennemis. Les priorités sont le renforcement des sanctions et des peines, et nous punirons ceux qui volent nos informations, même s'ils sont loin ! » déclare le message publié dans le Quotidien du Peuple.

Aucun média n'explicite pourquoi cette publication intervient maintenant, la plupart des entreprises citées n'ont pas fait de commentaires. Seul Google s'est exprimé : « Nous ne pouvons pas être plus clair : le gouvernement américain n'a pas accès aux serveurs de Google, que ce soit directement ou via une porte dérobée. Nous ne fournissons des informations concernant les utilisateurs que lorsque la loi l'exige. ». Les services de l'entreprise sont actuellement perturbés en Chine, pays marqué cette semaine par le 25e anniversaire des événements de la place Tiananmen, à Pékin. En mai, le gouvernement chinois a par ailleurs décidé de ne plus utiliser Windows 8 sur ses ordinateurs publics et administratifs. Quant à Facebook, le réseau social est officiellement inaccessible en Chine depuis 2009, mais attire tout de même de nombreux développeurs du pays.

La Chine, qui estimait en 2013 avoir « nettoyé le Web », pourrait décider de durcir le ton vis-à-vis des entreprises américaines.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Rapport de transparence : Google s'intéresse au chiffrement des emails
Lima (ex-ForgetBox) lève 2,5 millions pour son cloud personnel
Asus et MSI se disent prêts pour l'USB 3.1 et ses 10 Gb/s
Nikon 1 AW1, Samsung NX Mini et Panasonic GX7: 3 hybrides emblématiques.
Infos US de la nuit : nouveau record pour la video en ligne, le New York Times lance une app payante
L'ex-PDG de WhatsApp tâcle Apple pour les nouveautés de Messages sur iOS 8
Fractal Design décline ses boîtiers Core et se lance dans le watercooling
Intel prend en charge la décompression matérielle HEVC (H.265)
Microsoft Research présente le Permacoin une alternative au Bitcoin
Computex : les premières cartes mères X99 & DDR4 se dévoilent
Haut de page