Intel va diriger un nouveau programme de cybersécurité de la Défense américaine

13 avril 2020 à 15h33
0
Intel logo entreprise
© Walden Kirsch/Intel Corporation

Intel vient d'être choisi par la DARPA, le département américain de la Défense spécialisé dans les nouvelles technologies, pour diriger son programme de cybersécurité GARD.

Intel aura pour mission d'aider les États-Unis à se prémunir des attaques basées sur l'apprentissage machine.


GARD en réponse aux piratages de l'apprentissage machine

L'apprentissage machine est une méthode visant à améliorer les services d'une intelligence artificielle. C'est un concept utilisé notamment dans la reconnaissance d'objets, où l'IA peut apprendre à force d'exemples et d'essais. Mais bien que ce soit encore assez rare, ces intelligences artificielles peuvent également être manipulées pour réaliser des piratages d'un nouveau genre. Il y a quelques semaines, McAfee a ainsi rendu un rapport affirmant que l'on pouvait tromper facilement une Tesla afin de la faire rouler à 135 km/h sur une route à 50 km/h.

La DARPA veut donc prendre les devants. L'année passée, l'agence a créé un nouveau programme appelé GARD, pour Guaranteeing AI Robustness against Deception. Des contre-mesures existent déjà contre les attaques se focalisant sur les appareils reposant sur l'apprentissage machine. Mais la DARPA espère que GARD lui fournira un système de défense plus développé et apte à répondre à un plus grand nombre d'attaques différentes.


Intel placé à la tête du projet

Dans un communiqué publié jeudi 9 avril, Intel a annoncé que la DARPA lui avait confié la direction du projet, conjointement à l'institut de technologie de Géorgie. Les deux organismes se chargeront des travaux de GARD pendant quatre ans.

Jason Martin, ingénieur principal chez Intel Labs et chercheur principal du projet a déclaré : « Grâce à des recherches innovantes sur les techniques de cohérence, nous collaborerons à une approche visant à améliorer la détection d'objets et à améliorer la capacité de l'IA et du machine learning (ML) à répondre aux attaques ».

Le constructeur ajoute que « dans la première phase de GARD, Intel et Georgia Tech amélioreront les technologies de détection d'objets grâce à la cohérence spatiale, temporelle et sémantique des images fixes et des vidéos ». La DARPA, de son côté a déclaré que GARD pourrait être utilisé dans un certain nombre de contextes. Hava Siegelmann, gestionnaire de programme au bureau d'innovation de l'information de la DARPA compare le projet à un système immunitaire identifiant les attaques de virus pour mieux les comprendre et s'en prémunir par la suite. Elle ajoute : « Nous devons nous assurer que l'apprentissage automatique est sûr et qu'il ne peut pas être trompé ».

Source : TechCrunch
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple annonce une fonctionnalité sur Plans permettant de localiser les centres de dépistage COVID-19
Ubisoft offrira Assassin's Creed II sur PC dès le 14 avril
Resident 3 : 2 millions d'exemplaires distribués dans le monde en cinq jours
5G : l'ANFR publie son rapport sur l'exposition du public aux ondes électromagnétiques
Un nouveau Crysis teasé via Twitter
Cyberpunk 2077 : CD Projekt promet deux extensions majeures
Le Nokia 9.3 PureView profiterait d'un capteur ultra grand-angle 108 MP
Call of Duty: Warzone franchit le cap des 50 millions de joueurs
Un clavier braille est désormais disponible pour Android
Forfait mobile : pourquoi craquer pour la promotion RED by SFR 60 Go à 12€ / mois ?
Haut de page