Huawei : le Canada autorise officiellement l'extradition de Meng Wanzhou vers les États-Unis

Alexandre Boero Contributeur
04 mars 2019 à 14h28
0
meng wanzhou Huawei.jpg

Détenue au Canada depuis le 1er décembre 2018, la directrice financière du géant chinois Huawei va officiellement être extradée vers les USA.

La fin de la première saison du feuilleton Meng Wanzhou est proche. Vendredi 1er mars, le ministère canadien de la Justice a décidé de répondre favorablement à la demande d'extradition de la directrice financière de Huawei vers les États-Unis, réclamée depuis son arrestation à Vancouver le 1er décembre 2018. Libérée sous caution dix jours plus tard, elle était sous le régime de la liberté surveillée (sur le sol canadien seulement).

Une date définitive d'extradition sera fixée le 6 mars


Les fonctionnaires du département de la justice du Canada ont donc émis une autorisation officielle d'extradition de Meng Wanzhou. La dirigeante, fille du fondateur de Huawei Ren Zhengfei, attend désormais la décision de la Cour suprême de la Colombie-Britannique qui doit fixer de manière définitive la date de son extradition cette semaine, le 6 mars 2019. À cette occasion, « des preuves seront déposées et deviendront partie intégrante du dossier public », annonce la justice canadienne.

Plusieurs conditions ont été réunies pour justifier cette extradition. Le ministère de la Justice du Canada a ainsi pu s'assurer que le comportement allégué de l'intéressée pourrait entraîner une peine d'emprisonnement d'un an ou plus s'il avait eu lieu au Canada.

Le Canada s'est assuré du respect du principe de la « double incrimination »


Le pays nord-américain a fait valoir ce qu'il appelle le principe de la « double incrimination ». Ce dernier prévoit que les faits qui alimentent une demande d'extradition doivent être aussi bien considérés comme criminels tant par la justice américaine que par la justice canadienne. Ce qui est donc le cas.

Les États-Unis reprochent à Meng Wanzhou d'avoir caché de prétendus liens entre Huawei et une société, Skycom, qui tentait de contourner les sanctions américaines et européennes prononcées contre l'Iran, induisant ainsi en erreur les institutions bancaires. Elle risque jusqu'à 30 ans de prison. Si la Chine avait dans un premier temps appelé à sa libération immédiate sans condition, Huawei pourrait totalement se désolidariser de sa directrice financière en cas de culpabilité avérée.

Modifié le 04/03/2019 à 16h13
11 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top