HP : le géant de l'informatique va supprimer entre 7 000 et 9 000 emplois sur trois ans

04 octobre 2019 à 10h06
4
HP logo
© ricochet64/Shutterstock.com

La restructuration majeure de l'entreprise américaine, pilier de l'électronique, s'effectuera via des licenciements et des départs volontaires.

Le fabricant d'ordinateurs et d'imprimantes HP a annoncé, jeudi 3 octobre, un plan majeur de restructuration visant à supprimer entre 7 000 et 9 000 emplois au cours des trois prochaines années. Ce plan tend à faire entrer la société américaine dans une nouvelle ère, souhaitant devenir un acteur plus numérique, tourné vers les services.

Un plan « absolument nécessaire pour l'avenir de HP »

Alors qu'il entrera officiellement en fonction le 1er novembre, le nouveau directeur général de la multinationale, Enrique Lores, doit déjà faire des annonces fracassantes. « C'est l'une des décisions les plus difficiles que nous ayons eu à prendre, mais elle est absolument nécessaire pour l'avenir de HP », a déclaré le dirigeant à quelques analystes.


Entre licenciements et départs volontaires à la préretraite, la firme de Palo Alto va réduire de 13 à 16 % ses effectifs, qui comptent aujourd'hui quelque 55 000 salariés répartis dans le monde. La mesure devrait, en outre, permettre à HP d'économiser un milliard de dollars en coûts d'exploitations chaque année, à compter de 2022. Au troisième trimestre, l'entreprise a généré un chiffre d'affaires de 3,2 milliards de dollars, son plus mauvais résultat depuis trois ans.

HP veut revoir son modèle

HP essaie de réinventer son business. Les économies réalisées devraient donc être réinvesties dans des logiciels et des services, deux activités vers lesquelles elle veut se renforcer. La société veut devenir une spécialiste du bout-en-bout, en faisant évoluer ses PC et en vendant des imprimantes pour lesquels les clients devront s'équiper en cartouches HP.


Le géant HP s'est séparé de Hewlett-Packard en 2015. Dès l'année suivante, la firme avait déjà annoncé la suppression de 4 000 à 5 000 emplois avant la fin de son exercice 2019.

Source : TWSJ
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
3
Keorl
“Le géant HP s’est séparé de Hewlett-Packard en 2015.”<br /> On peut détailler un peu plus ? Je croyais que HP était l’abréviation de Hewlett-Packard.
Vanilla
@alexlex14<br /> En 2015, hp s’est séparé de HPE (Hewlett-Packard enterprise) ne pas oublier « enterprise »…
Vanilla
Oui, HPE / HP<br /> HP se divise en deux entités distinctes : HP Inc. (ordinateurs et imprimantes), et Hewlett Packard Enterprise (serveurs, logiciels, services aux entreprises
Keorl
merci
bmustang
hp sombre d’année en année, mais il ne faut pas chercher bien loin ses mauvais résultats.Tout d’abord hp devrait arrêter d’être mono fournisseur en processeur, ça fait 2 ans que j’observe leurs offres pc, laptop et server et depuis 3 mois ! J’ai arrêté ou perdu l’espoir et me suis tourné vers lenovo qui a su produire des produits avec des processeurs zen AMD en quantité à peu prêt acceptable, tout le contraire d’HP ou du cousin DELL qui ont 90% à base d’intel tout confondu. HP paye sur des erreurs de stratégies du tout intel qui lui accuse des échecs cuisants .
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Avant d'arriver sur PC, Detroit Become Human confirme son carton sur PS4
C'est parti ! Le OnePlus 8 déjà sujet de rendus et de rumeurs
Death Stranding, demandez le spot TV (en version française) !
Baromètre ANFR - 4G et 5G : Orange progresse, Free Mobile pointe le bout de son nez
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page