HP attaque en justice le producteur d'écrans LCD Chung Hwa

Par
Le 05 décembre 2012
 0
HP vient d'attaquer la firme taiwanaise Chung Hwa et sa filiale Tatung, dont l'une des activités est la production d'écrans LCD. La firme américaine reproche aux deux entités de s'être entendues pour fixer illégalement le prix de leurs dalles.

00fa000003585806-photo-hp-logo-sq-gb.jpg
Selon le Financial Times, HP vient d'entamer une procédure judiciaire devant une cour de San Francisco afin de dénoncer une politique d'entente sur les prix menée, selon l'accusation, par Chung Hwa. Le montant du préjudice s'élèverait ainsi à 1 milliard de dollars et la firme chercherait à obtenir le triple de cette somme.

HP rapporte également que cette pratique aurait eu cours entre 1998 et 2006, et tient à préciser qu'elle a déjà tenté en vain de négocier avec l'entreprise concernée. De son côté, Chung Hwa a déjà été condamné pour de telles mesures en décembre 2010. La Commission européenne avait ainsi condamné solidairement cinq entreprises constructrices de LCD à régler la somme de 649 millions d'euros. Le groupe avait même, avec LG, déjà écopé en 2008 d'une amende collective de 442 millions d'euros.

Les Etats-Unis avaient ensuite suivi le même raisonnement en condamnant Chung Hwa (au même titre que Samsung, Sharp, Hitachi, HannStar, Epson, Innolux) au versement de 538 millions de dollars.

Enfin, hasard du calendrier, cette attaque de HP intervient alors que la Commission européenne a condamné 7 firmes productrices d'écrans cathodiques au paiement d'une amende de 1,47 milliard d'euros. Si parmi les groupes condamnés, le taiwanais Chung Hwa figure en bonne place, son amende propre est nulle puisqu'elle a été réduite en échange des informations divulguées aux autorités européennes...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top