Pour aider à lutter contre les deepfakes, Google publie 3 000… deepfakes

25 septembre 2019 à 20h09
0
ZAO-deepfake.png

Google a rendu publique une base de données comprenant 3 000 vidéos « deepfake ». Le but de la manœuvre est d'aider la recherche visant à détecter ce type de contenus, susceptibles d'induire en erreur les utilisateurs en ligne.

Depuis près de deux ans, les « deepfakes » ne cessent de faire parler et d'inquiéter. Cette technique s'appuie sur l'intelligence artificielle et permet de créer de faux contenus audio, photo ou vidéo, paraissant plus vrais que nature. Il est alors possible de générer des visages réalistes ou, de façon plus malveillante, d'intégrer le visage de célébrités dans un film pornographique. Et il ne s'agit là que d'un exemple des potentielles dérives.

Entraîner les algorithmes de détection

C'est pourquoi des chercheurs tentent de limiter l'impact de cette tendance, afin d'éviter d'éventuelles manipulations politiques. Pour y parvenir, leur but est de développer des algorithmes capables de reconnaître si une vidéo est issue, ou non, d'une manipulation « deepfake ». Mais pour exercer ces programmes, il faut pouvoir bénéficier de contenus dédiés à leur entraînement.

Google a donc décidé de contribuer à cette lutte contre la désinformation, en fournissant une base de données de 3 000 vidéos « deepfake ». Afin de constituer cet ensemble, l'entreprise a filmé plusieurs comédiens (rémunérés pour l'occasion) dans diverses situations. Puis elle s'est appuyée sur des méthodes de génération « deepfake » directement accessibles en ligne.

La firme a laissé ses contenus à disposition du plus grand nombre, en l'intégrant au sein du « FaceForensics benchmark », un programme de détection de vidéos manipulées conçu par l'université technique de Munich et l'université Federico II de Naples.

Les entreprises de la tech unies contre les deepfakes

Pour l'instant, le nombre de 3 000 vidéos peut sembler un peu juste pour entraîner suffisamment les algorithmes. Mais la société a promis qu'elle enrichirait régulièrement sa base de données, tout en suivant avec attention les évolutions technologiques associées.

De cette façon, Google affirme son engagement pour un usage éthique des applications de l'intelligence artificielle. Elle rejoint ainsi les initiatives portées par d'autres grands groupes de la tech, tels que Microsoft et Facebook, ce dernier prévoyant également de publier une base de données de vidéos trafiquées.

Source : Engadget
Modifié le 26/09/2019 à 09h53
9
8
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
Limitée à 320 km, l'autonomie de la Porsche Taycan Turbo électrique déçoit...
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
Démarchage abusif : 111 millions d'appels bloqués par Orange depuis septembre
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Malgré l’essor des voitures électriques, les constructeurs pourraient supprimer 80 000 postes
SFR augmente le prix de ses forfaits internet fixe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top