Les salariés de Google ont de moins en moins confiance en leurs dirigeants

Par
Le 04 février 2019
 0
sundar pichai

Rien ne va plus chez Google (enfin... à part les finances) ? Les langues commencent à se délier en interne et plusieurs employés n'hésitent plus à communiquer leur méfiance à l'encontre des têtes pensantes de l'entreprise.

Comme chaque année, le sondage interne portant le doux nom de « Googlegeist » a livré son verdict au sujet de l'ambiance qui règne dans les rangs de la firme américaine.

La côte des dirigeants prend du plomb dans l'aile

Les derniers chiffres de ce rapport dévoilent qu'une vague de méfiance commence à se répandre chez les salariés vis à vis de leurs dirigeants. Une tendance qui s'explique en grande partie par les récentes polémiques telles que le Project Dragonfly à destination du marché chinois ou encore le Project Maven. Ce dernier prévoyait un partenariat entre Google et l'armée américaine dans le but d'équiper plusieurs drones d'une intelligence artificielle. Il a finalement été abandonné.

Ces chantiers mis en place par Google ont beaucoup fait réagir dans l'opinion publique comme du côté des salariés de l'entreprise. Ainsi, dans le récent sondage, nous apprenons que la confiance des employés envers leur PDG Sundar Pichai a chuté de 18 points par rapport à l'année dernière. Elle est désormais de « seulement » 74 %.

La société doit encore s'améliorer sur sa façon de gérer les crises en interne

D'après 66 % des salariés, Google a un bon sens des priorités alors qu'ils étaient 79 % à le penser l'année passée. Heureusement, tout n'est pas noir pour le géant du web puisque 82 % des employés comptent rester chez Google jusqu'à l'année prochaine au moins (ils étaient 83 % dans le précédent sondage). Aussi, 86 % ont précisé qu'ils considèrent Google comme étant une firme dans laquelle il fait bon travailler.

Enfin, seulement 53 % ont déclaré que l'entreprise répondait rapidement et efficacement au sujet des potentiels écarts de conduite (comme les harcèlements sexuels dénoncés en octobre dernier) d'une partie de son équipe dirigeante.

Source : 9to5google

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top